Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

La Vie en rose de Christel Lacroix, écrivain alchimiste

Christel Lacroix

Ses 18 ans en baluchon, Christel Lacroix, chercheuse curieuse ascendant farfouilleuse a d’abord mis le nez dans l’univers des sciences. Son doctorat de recherche pharmaceutique en poche, et quelques coups d’œil dans le microscope plus tard, elle se rend compte que l’envie d’écrire « a germé dans son conscient et grandi précautionneusement ».

Depuis, elle arrose cette belle plante de Pancol, dont elle apprécie la simplicité, de Werber, qu’elle prend plaisir à décrypter, de Coelho et de Bobin, avec qui elle pense la vie, ou de Sand, qui sait si bien « mettre à nu les sentiments ». Parfois aussi, elle fait vibrer ses branches avec du Yann Tiersen en fond sonore ou en rinçant ses yeux à l’eau de poésie, « récréation de son imaginaire ».

Première de couverture du roman Astéria Rubens.
«
 Il m’arrive souvent de dessiner des planches relatives aux romans que j’écris.
C’est d’ailleurs ainsi que j’ai pu réaliser moi-même la couverture de mes romans »
 explique Christel Lacroix.

En 2011, notre « madame Rose-Croix » offre ses premiers bourgeons avec Asteria Rubens, un roman de science-fantaisy publié chez K.Ed. Éditions. Plusieurs recueils de poésie et de nouvelles émergent, tous conçus en collectif d’auteurs. S’en sont suivis Les Abysses d’un Songe (Éditions Terriciaë) en 2013, et J’ai entendu respirer les Couleurs (Hugues Facorat) qui paraîtra à la fin de cette année. L’auteur nous confie également être en pleine rédaction d’un roman sur fond historique, croisant l’époque contemporaine et le temps des cathares – un sujet prédestiné à finir entre les mains d’une analyste telle que Christel !

La fibre scientifique de Christel Lacroix se retrouve dans chacun de ses romans qu’elle conçoit de façon à susciter la réflexion du lecteur. Son jeu favori : mêler subtilement les mondes afin que le réel n’apparaisse « jamais tel qu’on le conçoit ». Pour quelle raison ? Pour le plaisir du partage ! Car cette fureteuse invétérée espère qu’une fois le livre fermé, le lecteur, à son tour, parte en quête.

Première de couverture des Abysses d’un songe. Ce roman, issu de la littérature imaginaire, est publié aux éditions Terriciaë en 2013.

A la découverte de la ville rose avec Christel Lacroix

L’écrivain te recommande particulièrement le restaurant La Cendrée, rue des Tourneurs à Toulouse, situé dans une magnifique demeure capitoul, et où l’on mange autour d’une cheminée du XV° siècle : un festival de saveurs et un voyage dans le temps !

Elle adore aussi les savoureuses tartes au citron du Flower’s Café, un salon de thé place Salengro à Toulouse (« qui a dit que la gourmandise était un défaut ? »).

Un endroit que Christel affectionne tout particulièrement dans notre ville rose est le Pont-Neuf et sa formidable vue sur la Garonne ainsi que le dôme de La Grave : d’ailleurs, cherche bien, tu le retrouveras dans l’un de ses romans…

Les mots de Christel sont à déguster sur toutes les plateformes de vente : http://christel-lacroix.e-monsite.com/pages/ou-trouver-mes-livres-2.html

Tu peux suivre son actualité sur son blog ou écouter sa poésie ici

Résumé et extraits du roman Asteria Rubens illustrés par des planches de dessin de Christel Lacroix :

Sung, Sunnivan, Moana, Iloane, et Terran sont les cinq personnages de ce récit d’aventures. Partis en voyage à l’autre bout du monde, ces différentes personnalités n’imaginaient pas se retrouver dans un univers aussi étrange, où les temporalités et les réalités se mêlent confusément. De ce savant jeu avec les frontières naîtra tout le suspense et le mystère du livre, que le lecteur seul devra éclaircir.

« Des aventuriers à la soif et à la frénésie étanchées, voilà ce qu’ils étaient. Ils ne s’étaient rien imaginé de tel en partant pour cette expédition sans but et sans mesure, dans ce temps incertain qu’ils avaient enfin réussi à dompter…
Nul n’avait le courage de bouger, nul n’avait le courage de parler, de peur que ce paysage ne fonde et ne s’évanouisse tel un mirage de leur imagination meurtrie. Si c’était un mirage, il s’agissait d’une hallucination collective et la briser, nul ne pouvait en endosser la responsabilité. Le beau, l’exceptionnel, l’inouï, il était tellement difficile de le cultiver que de l’avoir trouvé là, en ce temps incertain, dans cette situation désespérée et inexpliquée, cela relevait du miracle et ils en avaient tous peur…
– Je dois y aller. Il faut que j’y aille : vous n’êtes en aucun cas obligés de me suivre. […] Ce village, c’est le bonheur ou le malheur.
Chacun frémit à cette phrase posée là, à la cime de cette montagne : le bonheur ou le malheur. Terran était profondément remué : il ne subsistait maintenant aucun doute : Terran était à fleur de peau, il vivait secrètement une épopée personnelle que nul ne pouvait comprendre ni partager. Le côtoyer et contrer ses réactions de plus en plus imprévues et folles noyaient
chacun d’eux dans un océan de perplexité. Ils se regardèrent, ils se comprirent et tous quatre réunis autour de cette folie avaient…peur.[…]

 illus1_Christel_Lacroix

Toutes ces origines, ces vies, ces destins différents tissés anarchiquement dans n’importe quel sens, se rejoignaient ici, en ce point, aujourd’hui et maintenant… Elle trouvait ça beau. C’était un petit groupe soudé le temps d’un voyage, des rires cristallins s’en échappaient, des histoires y foisonnaient et ce petit groupe éclaterait à la fin du voyage, chacun le savait et en était parfaitement conscient.

Mais, en cet instant, Iloane était heureuse avec eux : tant d’insouciance et de bonne humeur allégeaient le fardeau de son âme, devenu lourd à porter depuis quelques temps.

A travers le hublot, elle apercevait des chapelets de nuages en ce jour déclinant. Bientôt il ferait nuit dans ce ciel inconnu, survolant ces pays étrangers et elle était heureuse. Sentiment bizarre, depuis que ça ne lui était pas arrivé.

[ … ] A ce moment, l’avion atteignit un point d’impact dans un bruit sourd. L’avion explosait-il ? L’avion se désintégrait-il ? Terran tendit la main vers le néant et perdit connaissance. La seule chose qui le reliait au milieu extérieur, c’était le bruit sourd de la carlingue, mais au loin, au fond de lui-même, retentit un petit tintement cristallin doux et apaisant et il se mit à penser :

« C’est ça mourir ? » [ … ] »

 illus2_Christel_Lacroix

Résumé et extrait du roman Les Abysses d’un Songe illustré par un dessin de Christel :

C’est l’histoire d’un homme, Mig, chercheur en génétique, pris au piège d’un rêve récurrent. Durant ses échappées nocturnes, qui prennent une place grandissante dans sa vie, il rencontre Enya, prisonnière d’une tour de verre. Or, plus l’aventure avance, plus le rêve semble devenir vrai ! Soutenu par sa collaboratrice Anaëlle, Mig tâchera de ne pas se perdre dans les abysses de cet incroyable songe…

« Si tu mélanges Mig et Enya, toutes les lettres de nos deux prénoms, tu obtiens Imagyne et c’est comme ça que je vais nous appeler.

C’était l’aube de la septième nuit et Mig se retrouvait à nouveau au sommet de cette énigmatique tour face à Enya qui parlait d’eux à la première personne du pluriel.
– Nous? Tu as dit Nous?
– Oui Nous; moi aussi je rêve de toi toutes les nuits, au point de ne plus savoir qui rêve et qui est rêvé. Nos deux rêves s’accordent, nos deux âmes s’appellent par delà l’univers, dans une réalité différente.
Mig n’aimait pas particulièrement l’excès de romantisme et de sentimentalité dégoulinant avec lesquels Enya s’adressait à lui. Il n’était pas habitué à entendre de tels mots, ni même à les ressentir réellement.
Mais le mot « réel » était tellement dérisoire ici et en ce temps. »

 

illus3_Christel_Lacroix
Résumé et extrait de J’ai entendu respirer les Couleurs, encore une fois illustré par une planche de Christel :

Ce roman, qui devrait paraître avant la fin de l’année 2014, mêle imaginaire et sentiment dans un hymne aux couleurs qui jalonnent notre vie.

« Au milieu du brouhaha des voitures, du gris de la ville par une journée d’hiver comme les autres, Tom regarde Jérémy lui poser des questions. Mais que lui répondre?
Que la vie est comme ça, imprévue et imprévisible, que la vie continue sa route quoiqu’il arrive et qu’il paraît même qu’elle continue après la mort, que la vie te donne souvent des raisons de pleurer mais aussi des raisons de sourire.
Que la vie, on vit avec et c’est pour la vie.
Que danser avec elle, tourbillonner et valser à s’effondrer, c’est vraiment magnifique mais parfois elle t’enfonce la tête sous l’eau et là tu ne peux plus respirer et tu crois que tu vas mourir, qu’elle veut se séparer de toi mais tu l’aimes de toutes tes forces et tu t’accroches au moindre lambeau de terre pour ne pas sombrer et te noyer.
Que la vie est enivrante et maléfique, qu’elle te séduit puis te tire par les cheveux et t’envoie méchamment sur les orties et là, ça fait très mal.
Mais que malgré tout tu aimes danser avec la vie même si elle est gauche et te marche souvent sur les pieds, que tu la serres contre toi à l’étouffer.
Qu’il ne faut surtout pas arrêter cette danse en pleurant, en se sentant terriblement seul, même si la vie est entre tes bras, même si tu la serres à t’en couper le souffle.
Qu’on doit continuer à valser, danser, valser, danser, accepter mille épreuves et sortir de cette danse grandi et plus fort.
Non il ne va pas raconter tout ça à Jérémy sur ce trottoir anthracite entre deux réverbères et quatre tuyaux d’échappement: on ne parle pas de la vie comme ça, non ce serait du gâchis.

– J’ai arrêté d’écrire. »

illus4_Christel_Lacroix

Nathalie Gautreau
www.gautreauteur.com

Tu aimeras sûrement aussi...