Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

Swati Gupta, rencontre autour de son exposition « Traces »

ExpoSwatiGupta

Du 29 mars 2017 au 30 avril 2017, l’Espace Allegria situé au 110 rue Achille Viadieu à Toulouse (métro Palais de Justice) accueille l’exposition de peintures intitulée TRACES de Swati Gupta. Elle vient marquer ici l’arrivée du Printemps. De quoi te mettre des couleurs plein les yeux.

LaFemme

Swati Gupta est une artiste plasticienne née en Inde en 1982. Diplômée des Beaux Arts de Dehli et de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy, elle s’installe par la suite en 2009, à Toulouse. Sa dernière exposition a eu lieu en septembre 2016 à l’Archipel. Elle fut organisée par l’ambassade de l’Inde.

Pour cette exposition Traces, Swati Gupta présente une nouvelle série de « paysages sentimentaux et de traces humaines » ainsi que des peintures réalisées ces cinq dernières années.

Son travail, figuratif et abstrait, mêle à la fois les influences orientales et occidentales.

Pour Swati Gupta, « Il est difficile de dire si c’est la nature qui m’inspire ou les gens. Les relations humaines, la complexité des émotions et mes expériences sont racontées grâce aux gouaches de couleurs vives, expérimentales, qui invitent à réfléchir à ce qui se passe sur le papier. »

Il s’agit ici de mettre en valeur les sentiments par des techniques de travail mixtes sur papier, qui mêlent aussi bien le fil, le tissu, la gouache, l’encre que le stylo.

Les Traces exposées ici sont nourries par des formes, lignes, couleurs, rêveries qui viennent interroger les différentes attitudes émotionnelles existantes.

_MG_5595Par ailleurs, Swati Gupta travaille sur différents supports que ce soit la peinture, la photographie, la vidéo, des installations. Elle participe également à des performances live en improvisation avec des musiciens. Et si en 2012 tu as eu l’occasion de flâner en ville au Capitole et au Jardin des Plantes, tu as peut-être aperçu une de ses vaches peintes lors de la Cow Parade.

Elle a exposé dans de nombreux lieux tels que le Salon du Livre à Paris, à l’Affordable Art Fair, au Festival Saison Indienne, au Palais de Tokyo, au Festival de vidéos NY, à l’INALCO, à l’ESAV et dans bien d’autres lieux encore.

D’autre part, Swati Gupta participe à des ateliers artistiques pour les jeunes et est professeure de langue étrangère… Elle est aussi vivante que sa peinture.

J’ai eu la chance de la rencontrer lors de son vernissage.

La Ville en Rose : Vous avez fait vos études en Inde, puis à Paris. C’était la première fois que vous veniez en France ? Comment vous êtes vous sentie ?

C’était la première fois oui. J’ai fait mes études à Dehli pendant 4 ans et après j’ai postulé pour intégrer une école aux États-Unis et en France, à Paris. J’avais envie de voir ce qui se faisait ailleurs. J’ai été reçue aux deux mais j’ai fait le choix d’aller à Paris notamment pour certains musées tel que le Musée d’Orsay. Voir toutes ces œuvres en vrai, c’était comme rencontrer les artistes eux-mêmes. L’impressionnisme m’a beaucoup marquée ainsi que l’art contemporain.

Avant de partir j’avais une certaine appréhension mais les professionnels d’art à Dehli m’ont rassurée. Ce n’était pas évident de partir dans un pays que l’on ne connait pas, sans personne, et dans une langue que j’ai apprise en deux ans.

LVER : Qu’est-ce qui vous a amenée à la peinture ? Saviez-vous que c’était ce que vous vouliez faire ?

Au collège et au lycée j’étais encouragée par mes professeurs qui présentaient parfois mes dessins devant une classe de 40 élèves. Mes parents aussi swati expo Tlse 0309me soutenaient dans cet apprentissage et je suis partie par la suite en prépa, ce fut une révélation. J’ai étudié 4 ans à Dehli et 4 ans en France. Et en plus de mes études, je faisais des allers-retours entre l’Inde et la France où j’exposais et je donnais des cours pour les enfants.

En Inde, l’art n’a pas la même place qu’en France. Les gens vont surtout au cinéma. Le cinéma tient une très grande place dans leur vie. Dès qu’ils ont un moment de libre ils y vont. Ils vont aussi à des concerts ou au théâtre mais aller à une exposition est la dernière chose à laquelle ils pensent. L’art reste décoratif en Inde et ils ne savent pas pourquoi ils iraient au Musée. Pouvoir enseigner l’art en Inde auprès d’un jeune public est donc très important.

LVER : Comment travaillez-vous ? Peignez-vous tous les jours ? Vous êtes aussi enseignante, assistante de galerie. Comment arrivez-vous à allier toutes ces facettes du métier ?

Je partage mon temps entre un mi-temps de peinture et un autre mi-temps où j’enseigne la peinture dans des écoles maternelles notamment. J’enseigne également l’Hindi et l’anglais et je chante aussi dans un groupe.

LVER : Depuis combien de temps travaillez-vous sur l’exposition Traces ? Que représente cette exposition ? 

Une partie de l’exposition comporte des tableaux commencés en 2012, qui sont beaucoup plus figuratifs que l’autre partie commencée en janvier 2016 lors de mon retour en France et qui est plus abstraite.

Je l’ai intitulée Traces en rapport avec les traces émotionnelles, l’expérience des sentiments. Lorsque je suis rentrée en France, j’avais besoin d’exprimer mes émotions par rapport à ce que vit le monde, mes frustrations, mes vécus. J’avais besoin de l’exprimer dans une sorte de chaos.

J’ai d’abord commencé sur des papiers à petit format. Quand c’est plus petit, c’est très intime. Puis lorsque j’ai participé à des performances live à l’Archipel, c’était expérimental. Sur ces grands formats, il y a un autre aspect du corps. Je me laisse aller et puis il y a aussi le contact avec la musique et le public.

Ce sont des voyages dans un autre monde.

Et je l’ai intitulée Traces parce que c’est un mot qui se retrouve aussi bien en français qu’en anglais.

LVER : Vos projets pour l’avenir ?

En novembre, je serai à Canal Sud pour des installations et une exposition de peintures. J’ai aussi en projet des vidéos montages.

L’exposition Traces se déroule du 29 mars 2017 au 30 avril 2017. Il y aura également un dévernissage le 30 avril à partir de 17h avec un concert.

Pour retrouver l’événement, tu peux te rendre sur le site de Swati Gupta ainsi que sur le site de l’Espace Allegria.

Crédit photos – Phat Tran

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?