Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

Le pichet, de l’art ou de l’utile ? Exposition Pichets délire à la Maison Des Associations

L'exposition pichets délire

Terres de Cocagne est une association fondée en 1999, ayant pour vocation de promouvoir la culture céramique, d’initier un large public à cet art et de créer des événements et des performances. Elle a la volonté de répondre aux besoins de découverte, d’initiation et de recherche technique ou artistique de chacun. Son objectif est de développer les liens, les échanges et la confrontation nécessaire à l’évolution des uns et des autres, ainsi qu’à la transmission du savoir.

Du 14 au 25 novembre 2014, cette association toulousaine, à l’initiative de Nadia Panziera (fondatrice de l’atelier terre de Croix Baragnon), invite des céramistes de renom, des associations de potiers et des ateliers de modelage de Midi-Pyrénées à participer à une exposition dédiée au Pichet.

Pichets, brocs, cruches -qu’ils soient à usage alimentaire ou domestique- continuent d’accompagner notre quotidien et font partie de notre histoire. Les céramistes se sont pris au jeu du défi, en s’en tenant à l’objet fonctionnel, ou en tendant vers l’objet-sculpture, en travaillant en groupe ou de manière concertée et régulière en suivant une trame stricte pour ensuite glisser vers un délire plus créatif.

Cet événement proposera en plus de l’exposition, des démonstrations, des stages, des conférences et entraînera le public dans un jeu interactif d’échange de pichets : tu viens avec deux pichets, tu repars avec un pichet surprise… Alors, tu joueras le jeu ?

Nathalie Audibert, Valérie Blaize, Jean-Marie Giorgio et Ingrid Van Munster ont été invité-e-s à se joindre à cette performance.

Entourés d’objets produits en masse, répondant à des modes qui nous échappent, on oublie parfois le plaisir d’avoir autour de soi un environnement en harmonie avec soi-même : un habitat et des objets choisis parce qu’ils nous ressemblent vraiment, parce que les voir et les utiliser crée un plaisir en soi, une forme de douceur accordée à soi-même, une émotion vraie.

Nathalie Audibert vit dans la région toulousaine. Elle a travaillé toutes sortes d’argiles, expérimenté de multiples techniques avant que n’émerge son propre langage. Rencontrée par hasard, la porcelaine s’est imposée peu à peu, avec le temps, pour devenir tout à fait indispensable. Ses objets de porcelaine et de grès sont faits pour cohabiter : l’association de porcelaine et de cette terre sombre, brute et robuste, crée un contraste saisissant qui révèle mieux encore la beauté de ces deux matières. Parce qu’elle affectionne tout particulièrement le métal, elle a commencé à incorporer cette matière dans ses pièces de porcelaine en 2010.

La quête que je poursuis dans ma céramique est celle de la simplicité et du dépouillement. J’essaie d’être un révélateur de la beauté intrinsèque et de la grande sensualité de la matière minérale, qu’elle soit corps (argile) ou peau (émail). Le toucher m’est aussi important que le visuel. Le choix de lignes toujours très épurées et des émaux, un soin particulier accordé aux détails (lèvres, anses, etc) vont dans le sens d’une recherche de sensualité.

Parcours_PortraitMon univers céramique est résolument féminin, doux, sensuel, mais toujours en recherche d’épure et de simplicité. J’aimerais que mes pièces expriment l’intemporalité.

La céramique artisanale est aussi variée que la personnalité de ses créateurs et chacun peut y trouver écho à sa sensibilité. Un attachement particulier se crée alors pour ces objets avec lesquels nous sommes en affinité. Je l’ai vécu personnellement et cela est pour beaucoup dans la naissance de cette passion que je nourri pour la céramique artisanale. Je l’ai également souvent constaté pour des personnes de mon entourage que j’essayais de sensibiliser à la beauté de cet art. Il n’y a pas pour moi plus belle récompense que lorsqu’une personne me dit combien elle aime utiliser mes céramiques au quotidien.

_MG_8970 _MG_9194

Tu peux retrouver les céramiques de Nathalie dans ce magnifique livre Recevoir en bio de Cléa. Les photographies sont de Myriam Gauthier-Moreau.

Nathalie répond au questionnaire de Proust de l’association…

10649587_902036769841182_5117338436123823696_n

Valérie Blaize vit en Gironde. Son travail se compose d’une part d’objets usuels pour le quotidien (qu’elle nomme joliment Futilitaires : vases, tasses et assiettes). Ses pièces du quotidien sont à la fois fonctionnelles par la forme et futiles par leur présence décorative. Elles répondent à un besoin et à une identification de la personne qui se l’approprie.

vb la_releve-2vb CoupleWeb Assiette1

Et d’autre part d’un Cabinet de Curiosités (oreillers d’herbes en forme de ventre, émulsions ou couverts ), des pièces à partir du corps humain et des thématiques de l’interdit ou du tabou que l’on trouve dans la mythologie grecque par exemple (boites de Pandore).

Ustensiles_Gres Mousse1vb Lush1-2

Je puise mon inspiration à la fois dans les arts graphiques et l’art contemporain, et l’histoire des objets céramiques dans le monde. Je suis séduite par le culte de l’objet-phare de moments privilégiés ou symboliquement forts, que l’on retrouve lors de la cérémonie du thé au Japon, ou dans les objets funéraires qui accompagnaient les morts dans l’au-delà dans l’Égypte ancienne. Ces objets sont des témoins parfois indiscrets de nos existences. Je m’interroge alors sur la place des objets aujourd’hui : à l’époque de l’usage unique, du recyclage, et du sacre de l’inutile, comment donner une valeur à nos créations ? Quel est notre rôle en tant que créateur ?

Le questionnaire de Proust de Valérie…

10367552_902037166507809_1370292856496428002_n

atelier2

Valérie Blaize dans son atelier.

180141_141281392599593_4823770_nJean-Marie Giorgio vit dans les Pyrénées Orientales depuis plus de 25 ans, à une trentaine de kilomètres de Perpignan. Son travail s’inscrit dans l’esprit de la tradition céramique avec deux orientations : une collection fonctionnelle de terre vernissée et grès décoré (objets principalement utilitaires décorés aux engobes sur terre crue) et une collection « patrimoine »(céramiques inspirées de modèles archéologiques, ethniques, traditionnels ou reproductions à l’identique). Il créée également des bijoux en céramique. Dans son atelier-expo, il accueille le public pour de nombreux stages : poterie primitive, sigillée, Raku, poteries berbères, construction de fours à bois, décor, etc, afin de donner à chacun les moyens de poursuivre sa propre recherche en fonction de sa pratique personnelle.

Si toi aussi tu veux apprendre à tourner un bol…

D’ailleurs, pendant l’exposition des Pichets Délire à Toulouse, il animera un stage (voir informations en bas de cet article).

Ses pièces tournées favorites sont les pichets (ça tombe bien ?!) et les bols. Il aime beaucoup travailler des objets modelés (non tournés) car ça se rapproche souvent du domaine ethnique ou archéologique. Avec Bernadette Bonafous, ils sont les fondateurs de l’association des Journées de la Céramique de Belesta.

164065_140266139367785_5333641_n 169046_140265702701162_6521856_n

166609_140265396034526_7548625_n 179075_140265442701188_845451_n

Je travaille beaucoup le tournage et la forme et  les cuissons au bois que ce soit en « meule » ou en four. Je veux profiter de cette occasion (L’exposition à Toulouse) pour montrer des facettes de mon travail que je n’ai pas l’habitude de mettre en avant dans notre atelier (inspiration africaine, médiévale).

Tout juste cuites, voilà quelques pièces que Jean-Marie apportera en novembre à la Maison des Associations.

téléchargement (1) téléchargement (2) téléchargement

téléchargement (5) téléchargement (4) téléchargement (3)

Et un petit Proust pour Jean-Marie aussi !

10616398_902038123174380_1990954292088489460_n

téléchargement (6)Ingrid Van Munster vit en région toulousaine, à Plaisance-du-Touch. Son atelier-boutique se visite à la demande. Elle y organise également des stages, pour débutants ou confirmés, en tournage, plaque, colombin et fabrication d’émaux de basse et haute température.

Née dans les Cévennes, nourrie de fromages de chèvre, de livres et de tissage, il eut été difficile de choisir un métier qui ne soit pétri de liberté et d’exigences. La céramique représente pour elle des souhaits esthétiques soumis à des contraintes techniques, le réajustement permanent de l’un à l’autre : les mains jouissent pendant que le front se plisse.

… Aujourd’hui je suis quelque part sur la route, entourée de bols sur lesquels je teste les émaux satinés ou rugueux, entourée de boules tournées déformées déchirées émaillées inutiles…

1381430_1374850739422670_411543103_n 1380753_1374850632756014_675167647_n 1380698_1374854036089007_1205419972_n 1374104_1374850619422682_2012224274_n

Ingrid a rencontré la céramique à 17 ans chez Roland Zobel (Atelier des Cyclades à Anduze), où elle travaillais comme décoratrice l’été. Aprés une licence de lettres modernes et de nombreux stages chez Roland  Zobel, elle décide de faire de la céramique son métier. Elle enchaîne alors au CNIFOP un CAP de tournage en 2000, et une formation en théorie et pratique des émaux. Elle découvre  aussi les fours à bois de haute température et la griserie de ces cuissons épuisantes et magiques… La formation continue avec un stage de six  mois à l’atelier du Carbassou à Rasiguères chez Jean-Marie Giorgio (tiens tiens ?!). Elle intègre l’association en 2001.

DSC0053-300x199

Je tourne des sculptures en grès porcelainique que je déforme en cours de séchage. Je fabrique les émaux dont je les recouvre, recherchant des textures veloutées, rugueuses, satinées qui accuseront les déformations et leur donneront du relief. Ces sculptures, petites ou grandes sont destinées à vivre en extérieur et, par leurs couleurs végétales ou minérales, à donner une sensation de formes insolites mais naturelles.

vignette (1) vignette (2) vignette

T’en veux du Proust, en vla ! Le questionnaire d’Ingrid…

10678559_902044539840405_7797669563816018145_n

L’exposition se tiendra à la Maison des Associations (3 place Guy Hersant, métro Gare Sainte-Agne ou Empalot) du 14 au 25 novembre.
Un vernissage aura lieu vendredi 14 à partir de 18 h 30 en présence des artistes.

10612616_886482141396645_8221394841629016574_nCe projet réunit trois défis : celui d’un lieu immense et excentré. La Maison des Association représente en effet plus de 300 m2  à investir de façon ludique pour accueillir le public. Un défi associatif car Terres de Cocagne a lancé un appel aux associations et ateliers terre de la région pour participer à cet événement. Et un défi du travail en groupe, car depuis deux ans, une trentaine de personnes se sont réunies une fois par mois afin de travailler ensemble.

10418235_886482314729961_1564218983280776047_n 10675688_888338064544386_5458386785873882150_n10645160_885076984870494_6283813062582891314_n

 

 

 

 

10653285_890038847707641_8082772914993868199_n 10672331_886481801396679_446068704351349515_n 10675672_885076418203884_4127091512881478765_n 10698502_892135110831348_5138295602609886264_n

 (Photos de Laure Mavel, présidente de l’association)

Pendant l’exposition des animations sont prévues :
  • Pichets Figurés, stage animé par Jean-Marie Giorgio les samedi 15 et dimanche 16 novembre à l’atelier Inventerre (3 rue Clémence Isaure), de 10 h à 17 h (places limitées à 10, coût 100 € cuisson comprise, inscriptions impératives auprès de Terres de Cocagne).
  • Pichet. De l’utile et de l’Art, conférence de l’universitaire Jean Llubes, le vendredi 21 novembre à 20 h à la MdA.
  • Démonstrations de poterie, modelage, décoration par les adhérents de l’association tous les après midis.
  • Des soirées discussions, diaporama, table ronde…

Pour plus d’infos, tu peux consulter la page Facebook de l’association, et l’événement.

Tu aimeras sûrement aussi...

2 Commentaires

  • Répondre céramique à niel (demain !!!) | ebyannm 13 novembre 2014 at 16 h 12 min

    […] oubli : demain soir à 18h30, vernissage de l‘expo de pichets à la maison des associations (ancienne caserne niel) à caser entre la journée découverte pro du […]

    • Répondre macha seruoff 13 novembre 2014 at 18 h 25 min

      oui oui c’est bien mentionné depuis le 1er novembre en BAS de l’article 🙂

    Un commentaire à faire ?