Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

Much Loved : un film à corps et à cris

muchloved2-1200x651

– Il va où, cet avion ?
– Vers une île lointaine. On sera des femmes respectables et les hommes nous traiteront comme des dames…

Un film scandale

Présenté en mai dernier pour la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, Much Loved a été interdit au Maroc, le réalisateur Nabil Ayouch a même été traîné en justice, puis menacé de mort ainsi que l’actrice principale Loubna Abidar. Un film qui dérange. Et qui fait du bruit.

Dans son septième film, Nabil Ayouch a voulu donner la parole à ces femmes qui souffrent. La prostitution est autour de nous et au lieu de refuser de la voir, il faut essayer de comprendre comment des femmes qui ont eu un parcours difficile ont pu en arriver là, explique-t-il.

Distribué en France par Pyramide, Much Loved a reçu, lors du festival d’Angoulême 2015, le Valois d’or du meilleur film ainsi que le prix d’interprétation féminine pour Loubna Abidar (Noha). Beau pied de nez non ?

Il sort tout à l’heure dans toutes les salles de France. Souhaitons-lui l’accueil qu’il mérite.

Much Loved Affiche 120x160 HD_3Much loved… Trop d’amour ?

Le titre original c’est ZIn li fik (la beauté qui est en toi).

Ce titre renvoie à l’intériorité, belle à voir et belle à entendre, que j’ai découverte chez ces prostituées. Quant au titre international, Much loved, je l’ai trouvé à la toute fin, quand j’ai compris ce qu’étaient véritablement leur vie et la manière intime dont je la percevais. Much loved, c’est à la fois être trop et mal aimé. Il y a aussi la notion d’usure – on utilise cette expression pour parler d’un doudou qu’on a chéri et qui à force d’avoir été serré et mâchouillé a été abîmé…* [Nabil Yaouch]

Il y a beaucoup d’amour et de sexe dans les films précédents du réalisateur marocain : en 2012 Les Chevaux de Dieu, My land en 2011, Whatever Lola wants en 2007, en 2003 Une minute de soleil en moins, Ali Zaoua, Prince de la rue en 2000 et son tout premier Mektoub en 1997.

Le sexe est fondamental dans la société arabe, notamment la frustration qu’il génère et qui laisse très peu d’espace à l’amour pour s’exprimer, aussi bien dans la sphère privée que publique. Et, en ce sens, les prostituées servent de catalyseur, encore plus qu’ailleurs. Pourquoi la frustration serait-elle plus importante dans les sociétés arabes ?* [Nabil Yaouch]

Un film cri

– Ce soir je veux que vous sortiez le grand jeu. Montrez bien vos gambettes, vos lèvres, vos culs. Randa, je veux que tu roules du cul. Il y aura au moins six tonnes de putes je te cause, tu m’entends ou t’es sourde ?
– Je t’entends…
– Je veux que tu fasses comme moi. Tu me colles, si je danse, tu danses, si je baise tu baises…

Much-Loved

Le ton est donné. La première scène nous emmène dans une soirée marocaine où des Saoudiens reçoivent des filles ce soir… Les portables seront confisqués à l’entrée et la maquerelle prendra sa commission bien sûr. Et ça danse et ça bouffe et ça boit. A l’aube les filles se jettent dans la piscine pour récupérer un bijou lancé par le maître des lieux. Plus tard ça baisera dans tous les coins. Elles sont venues pour ça.

Elles sont trois, Noha, Soukaïna et Randa, à vivre sous le même toit. Pour (sur)vivre elles vendent leurs corps. La caméra nous accompagne dans Marrakech la chaude, la sulfureuse, où le flouze -des Saoudiens ou des Européens- et l’alcool coulent à flots. Où la police est corrompue et où les filles sont reines de la nuit.

Noha c’est la maîtresse. La chef. Elle domine commande et dirige le trio. Le sexe c’est sa drogue. Entre autres substances qu’elle partage aussi. Et se voile certains jours pour retourner dans les quartiers pauvres afin de porter de l’argent à sa mère, surveiller ses jeunes frère et sœur et ignorer son petit garçon qu’elle ne sait pas aimer.
Soukaïna se sent humilié par ce client-amant qui ne la respecte pas.
Randa veut fuir ce Maroc qui ne lui ressemble pas. De toute façon son père l’attend en Espagne. Elle le sait il lui a promis lorsqu’elle avait 4 ans… Il ne lui manque que son passeport.

Soukaïna est assez docile mais Randa n’en fait qu’à sa tête. Si tu réussis ta vie je redeviens pucelle ! lui crie Noha.

On pourrait croire que ces trois drôles de dames -flanquées d’un Bosley-Saïd chauffeurles-marocains-de-france-decouvrent-much-loved-ce-film-c-est-un-documentaire,M230204 de taxi nounou homme à tout faire et garde du corps- vivent dans le luxe le stupre et la classe. On pourrait. Mais derrière leur franc parler et leur agressivité, Noha cache une femme aimante, Soukaïna une romantique, et Randa une rebelle (qui d’ailleurs n’aime vraiment pas les hommes). Plus tard, Hlima rejoindra le trio. Elle débarque de sa campagne. Enceinte. Elle ne connait pas les codes de la grande ville elle qui ne sait ni s’habiller ni manger avec des couverts. Et vend son cul pour pas cher…

XVM7d91c268-093f-11e5-a42c-0e2927e9a476

Sur le ventre rebondi d’Hlimla s’endorment Randa, Soukaïna et Noha…

Quand un scandale -de plus- arrive, elles quittent Marrakech pour Agadir. Juste quelques jours le temps de se faire oublier. Saïd se déguise en chauffeur en costume et casquette et loue une limousine. Ils boivent de la vodka sur la plage les yeux rivés vers la mer et l’horizon.

Buvons à toutes les putes ! Les putes tarées, les putes romantiques, les putes à cent balles dit Noha à ses âmes-sœurs. Que regardent-elles au loin ? Qu’y a-t-il après la mer ? Comment sera demain(s) ?

00218994

Quatre filles. Quatre belles âmes. Quatre solitudes aussi… Le film nous embarque dans l’intimité de leur quotidien plus glauque que rose. On connait quoi du Maroc nous ? Les plages d’Essaouira, la palmeraie et les souks de Marrakech… Ouais. Mais pas tout ça. Et pourtant ça existe. Comme partout dans le monde. Il y a une scène où la place Jemaa El Fna est vide, sale, triste et silencieuse. C’est ça aussi la vie de ces filles…

Le casting

Loubna Abidar (Noha), Asmaa Lazrak (Randa), Halima Karaouane (Soukaïna), Sara Elmhamdi Elaloui (Hlima) sont éblouissantes. Belles. Naturelles. Drôles. Complices. Aimantes et généreuses.
Abdellah Didane qui interprète Saïd a ce côté protecteur et paternel, bien que docile et peu loquace, sa présence rassure les filles. Une sorte d’ange gardien… Le comédien est éblouissant de justesse et simplicité.
Il y a d’autres seconds rôles bien sûr, toute la bande de travestis qui sont si touchants et drôles.
Un très bon casting. A part Loubna, le réalisateur a puisé dans le milieu proche des prostituées et a offert aux trois autres comédiennes leur tout premier rôle ! On comprend mieux qu’elles éclatent de naturel à l’écran.

Nabil Ayouch réalisateur franco-marocain. Photo DR

Rencontre avec Nabil Ayouch

Après la projection réservée à la presse la semaine dernière -organisée par le merveilleux cinéma Utopia de Toulouse– j’ai eu la chance de rencontrer -en tête à tête !- le réalisateur Nabil Ayouch.

Il me raconte que ce film c’est un an et demi de travail, et une enquête sur le terrain auprès de 200 à 300 filles des rues.

Je les ai écoutées, je voulais connaître leur réalité. Je ne savais pas si j’allais en faire un film ou un documentaire. Je voulais raconter leur histoire.

Il me révèle un scoop… Je ne l’avais encore pas dit à la presse mais Sara (qui interprète Hlima) était vraiment enceinte lors du tournage et je ne le savais pas…

Aujourd’hui on ne sait pas encore si le film sortira au Maroc… Il n’y a rien de vulgaire dans mon film, ça peut choquer mais c’est la réalité ! Je suis quelqu’un de très optimiste j’espère que le film sortira au Maroc… conclura Nabil. Je l’espère aussi. Pour le message. Pour la beauté du film. Pour le naturel des artistes. Pour tout ce travail réalisé avec sincérité, réalité et pureté. Pour éviter qu’un pays continue de se voiler la face. Much loved est un film tellement humain.

*Propos recueillis par Claire Vassé (dossier de presse)

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?