Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

Maéso chante le berlingot

1440-02

C’est dans l’univers de l’artiste que je suis reçue pour parler de son nouveau titre «Le berlingot de Cauterets». Tout en dégustant ces fameux berlingots qu’il me propose chaleureusement, nous commençons notre interview. Je te propose d’aller voir d’un peu plus près qui se cache derrière Maéso

MAESO NBDe son prénom Jean-Paul, il est né à Agen. Cet auteur, compositeur, interprète a commencé son aventure musicale avec une basse comme premier instrument. Puis il a troqué la basse contre la guitare pour composer.
Il se définit comme un latin de Garonne à contrario du lapin de Garenne. Il a des origines espagnoles, sa mère est andalouse. D’un tempérament convivial, il aime parler, être en contact avec les gens. Lorsqu’il joue, il est en communion avec le public. On peut entendre son accent chantant du sud. Tu l’auras compris, tu as affaire à un musicien toulousain !
Cela nous met de suite dans l’ambiance, tu es averti, Maéso a le sens de l’humour…
Jean-Paul a donné sa vie pour la musique, «c’est comme une sorte de sacerdoce» me confie t-il. Lorsqu’il prend sa guitare, et se met à jouer, c’est un jeu pour lui. Il ressent ce besoin, cette nécessité de composer une chanson.
Ça le transcende de faire de la musique ! Il aime faire rigoler.  «Je suis excité, c’est une sorte d’adrénaline la musique. C’est ce qui m’a fait continuer toutes ces années.»
Quand il joue, il est dans ce moment d’insouciance comme s’il redevenait enfant et il a eu le privilège de vivre cela toute sa vie. «Donner le meilleur de moi-même en diffusant un peu de bonheur musical».
Aussi bien avec une électrique qu’une acoustique, Maéso donne tout sur scène. «Avec une guitare électrique, c’est puissant, on peut mettre le feu !»

Il s’est produit dans tous les bars de la région et a plus de 3000 prestations musicales à son actif. Il fait 10 ans de scène ouverte (les mercredis de l’impro). Dans son parcours, il a côtoyé et a joué avec Francis Cabrel et a rencontré les musiciens de Michel Jonasz dont Manu Katché avec qui il a enregistré son premier single.
Maéso joue autant des ballades que du groove, du funk, du généraliste, il ne se cantonne pas  à un registre. Il fait de la variété, «des chansons qui tiennent la route» et il est fier de ce qu’il fait.
Dans ces temps libres, il s’adonne au tennis, il s’amuse à dire «j’ai la guitare dans la main droite et la raquette dans la main gauche».

La Vi(ll)e En Rose : d’où vient cette chanson ?
Jean-Paul Maéso : c’est parti d’un truc tout bête, sur un air, j’étais dans les Pyrénées, après un repas, (une fondue) j’ai sucé un bonbon, la spécialité du coin, le berlingot de Cauterets. Au départ, j’avais envie de faire une chanson pour rigoler et l’envie de changer de registre.

C’est une chanson pour rigoler, la fondue est au final un prétexte par rapport à l’endroit qu’il affectionne et le berlingot. A travers cette chanson, c’est un hommage qu’il rend aux bars car ce sont eux qui l’ont fait vivre pendant ces 30 ans de scène !

«J’avais un rêve de mélanger un morceau rock avec des bandas», c’est ce qu’il a concrétisé avec ce nouvel opus «Le berlingot de Cauterets». On y retrouve un côté festif comme dans certains morceaux de Patrick Sébastien, j’ai trouvé !

«Il y a un côté franchouillard, c’est une chanson populaire ! Les autres albums sont plus romantiques, autobiographiques» me précise t-il. C’est une chanson finalement qui a plusieurs facettes ! Le titre lui est venu par hasard, il ne pensait pas l’appeler comme ça au départ. C’est lors de la  finalisation du morceau qu’il l’a trouvé et tu remarqueras qu’il se retient facilement. C’est tout un travail de recherche, de peaufinage (les arrangements, les transitions) qu’il a réalisé pour la création de ce nouveau morceau, durant près de 3 mois.

Tous les éléments étaient réunis pour cette chanson, il était bien entouré et il s’est fait plaisir ! Le clip a été réalisé par Bertrand Lakerbe. L’artiste a également réuni des musiciens, en faisant appel à une section de cuivres et un batteur, sans compter le studio pour l’arrangement.

A travers le clip (qui comptabilisait déjà plus de 1000 vues en une semaine sur Internet), c’est un peu ce qu’il a vécu dans les bars, et cela reflète sa personnalité. «Il y a un côté simple et spontané dans les bars», me confie t-il.

Le tournage a eu lieu au Bar du Commerce où Maéso a noué une amitié avec les propriétaires et habitués du lieu.

LVER : parlez-moi de Cauterets ?
JPM : c’est un coin magnifique, j’ai l’impression d’être au bout du monde ! Il y a une chaleur dans les campagnes ou à la montagne qu’il n’y a pas en ville !

Les habitants du coin sont très contents que Maéso mette en valeur à travers son titre le fameux bonbon.

LVER : d’où vient votre inspiration ?
JPM : j’ai commencé la musique dans les années 70 avec un trio acoustique, puis j’ai continué dans des bals et c’est sur le tard que j’ai choisi d’en faire un métier.

Ces années-là l’ont inspiré et des groupes tels que Yes, Genesis, The Beatles, America. Fan d’America c’est à travers leur morceau «Horse with no name», que «ça l’a fait flasher», s’empresse t-il de me dire, «il n’y avait que 2 accords sur cette chanson.»

En me parlant, il lui vient des jeux de mots, des rimes, peut-être une nouvelle chanson qui est en train de se dessiner !

Par la suite, il a fait plusieurs tournées avec le voyagiste Fram, (Sénégal, Maroc, Îles Canaries, Malaga Crète) pour des animations et des prestations musicales. Ces voyages-là lui ont insufflé l’inspiration également, à travers son titre «Malaga» ou encore «La mer Egée». En effet, ce dernier morceau vit le jour suite à 4 accords échangés avec une personne, qui lui a fait un anatole de Jazz, une succession d’accords, sur la plage, en Crète.

Maéso compose à partir de situations réelles, il cherche à «mettre un costume à la chanson, il l’enrichit» ! Il trouve son inspiration dans son quotidien. «Des fois on n’a pas le moral, on a le blues, dès que je prends ma guitare, j’ai du baume au cœur.»

«On va sortir une bêtise, je l’enregistre sur le coup, la première idée il faut la garder !»

Il prend sa guitare, il est heureux, il me montre sa toute dernière, sa Gibson noire, «une belle acoustique. Elle sonne super bien !», se réjouit-il de me préciser et il commence à jouer quelques accords. Je sens de l’émotion quand il joue.

Maéso berlingot

LVER : votre regard sur la musique ?
JPM : la musique est très difficile, j’ai eu de la chance…

Maéso est arrivé dans les années 80, une époque où les radios diffusaient largement ce qu’il se faisait. «La seule expérience, c’est la scène !» Il a joué énormément sur Toulouse à cette période-là mais il n’avait pas l’expérience qu’il a acquise aujourd’hui. «Ça prend de l’énergie, c’est une passion mais c’est un métier. Quand tu as 30 dates, il faut les faire !» Il a toujours été au maximum et a donné son cœur à 100% lors de ses prestations, me confie-t-il. Avec un statut d’intermittent, «il fallait cachetonner», il jouait des reprises, des standards qu’il s’appropriait en y ajoutant son côté créatif, et à ce moment-là il a mis ses compositions de côté.

Cependant le monde de la musique reste assez fermé ! A entendre ce musicien expérimenté, aujourd’hui il faut avoir les bonnes relations ou être poussé par un label ou encore être repéré lors de reality shows musicaux pour sortir du lot.

LVER : quels sont vos projets avec la sortie du titre ?
JPM : je me laisse du temps, j’ai envie de tourner différemment ! S’il y a des opportunités intéressantes pour des festivals, pourquoi pas !

13501790_1162919473728692_4422543394736853484_nMaéso aimerait faire des festivals et que sa musique soit enfin reconnue. Peut-être sommes-nous à l’aube d’une belle surprise, avec ce nouveau titre festif qui arrive pour l’été ? Il travaille actuellement à la promotion de son titre à travers les médias, les plateformes d’écoute et de téléchargement, les radios. Il est passé le 21 juin sur Pyrénées FM 107.5 et sur France 3, et a joué pour la fête de la musique au Bug, restaurant à Sainte-Marie-la-Mer dans le 66.

Il réfléchit à un projet d’album également avec «Le berlingot de Cauterets» Alors si tu n’as pas pu le voir lors de son dernier concert, Maéso revient le 10 août à Cauterets au Bar du Commerce !

LVER : si vous deviez me parler de vos albums ?
JPM : il y en a 5, qui sont pour moi les plus aboutis.

  • Dédicace
  • Les oiseaux de passage
  • Maéso Live
  • Rien à faire
  • Jardin royal

que tu peux te procurer lors de ses concerts ou sur demande par mail ou au 06.81.58.91.34. Et également la compilation «Maéso – Chansons aux accents du Sud» qui est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement : Itunes, Spotify, Deezer.

Cette compilation est le reflet des 5 albums précédemment cités et elle inclut les chansons les plus festives telles que : Malaga, La mer Egée, Rien à faire, Les chocolatines pour en citer que quelques unes ! C’est un florilège de ce qu’il joue sur scène.

LVER : et si vous deviez définir en 3 mots ce nouveau titre ?
JPM : chanson. Festive. Sans prétention !

Pochette RectoC’était un jour spécial pour cette interview, le jour où Jean-Paul Maéso devait être livré du CD «Le berlingot de Cauterets» ! J’ai eu vent depuis qu’il l’avait bien reçu ! J’ai découvert un artiste passionné, doté d’une sensibilité et d’une grande générosité que je t’invite à découvrir.

Rendez-vous sur sa chaîne YouTube de Jean-Paul Maéso où tu retrouveras tous ses clips, et ses prestations faites sur scène. Tu peux également le suivre sur sa page Facebook.

Tiens en cadeau… Le making of du clip !

 

 

 

 

 

 

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?