Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

L’Ogrelet : une pièce à dévorer !

LOGRELETFICHE_H441L878_S128C000000T127R0

«Simon vient d’avoir 6 ans. Il vit avec sa mère dans une maison isolée dans la forêt. Peu de temps après sa première rentrée à l’école libre et gratuite, il découvre sa terrible hérédité : il est le 7ème enfant d’un ogre qui a dévoré ses six premières filles avant de disparaître. Malgré les réticences de sa mère, à la fois gardienne du secret et orchestratrice de sa révélation, Simon décide d’entreprendre les 3 épreuves qui l’affranchiront de son ogreté. Son plus grand désir est de vivre comme les autres enfants et de croquer le monde.» Voilà le sujet de la pièce dont Marine, une nouvelle plume parmi nous, a choisi de te parler aujourd’hui…

20188ab86672d93be7440ae14b9ffc23Flutain  seulement une page pour parler du petit bijou que j’ai vu jeudi dernier, c’est limite pas humain, elles sont dures les chefs de La Vi(ll)e En Rose je te le dis… J’aurais bien tout mis en taille 4 voir 2 pour les caractères, tu aurais fini aveugle mais au moins j’aurais eu la place de tout te dire dans mon premier article pour ce webzine !

Je suis donc allée voir L’Ogrelet. Une adaptation par la compagnie 9Thermidor du livre de Suzanne Lebeau. Par où commencer… Le texte. Rempli de sujets sous-jacents, avec moult tiroirs cachés qui invitent les enfants et les adultes à discuter sur des sujets tels que la différence, son acceptation, son rejet.  Ou encore l’uniformisation scolaire, l’intégration dans un groupe, dans la vie, la notation, le poids des secrets. Le fait que n’est pas forcément ogre celui qu’on pense, que l’amour des siens peut être dévorant, pesant et empêcher de vivre, d’être soi. Tout comme leurs peurs, leurs angoisses… Et je dois en oublier.

Que chacun d’entre nous est un métissage de nos branches familiales. Que cela ne signifie pas reproduire et être ce qu’ont été nos ancêtres. Que parfois ce sont les plus jeunes qui donnent de belles leçons de vie et font que les adultes se remettent en question et avancent autrement.

Un récit très fin, subtil, intelligent adapté avec une grande finesse. Restent ancrées dans ma caboche ces deux phrases justes magnifiques et bouleversantes.

« …Et puis je ne veux plus sentir ton regard sur ma bouche quand j’arrive ni sur ma nuque quand je pars ! Je veux être libre ! »

«… Je veux vivre avec toutes les couleurs et pas seulement avec le vert qui tourne au blanc six mois par an ! »

Et puis il y a acteurs… Acteurs/Marionnettes, Marionnettes/Acteurs, fabriquées par Tamara Incekara. Elles sont tellement expressives que l’on oublie qui est qui et qui fait quoi. Ils sont forts, très forts ! Celle du fils qui m’a fait penser à un savoureux mélange du petit prince et de Frankenstein. Pour le physique certes, mais aussi pour les traits de caractère, cette sensibilité à fleur de peau, cette révolte qui couve, cette rage aussi notamment. Une certaine forme de romantisme dans sa façon d’être. La Mère, elle est très dans l’esprit de ce que peut faire Tim Burton : mélancolique, marquée et usée par son passé tout en dégageant une grande douceur. Ce père absent -mais pas tant que ça. Et les ombres chinoises qui tempèrent, font lien.

La musique, interprétée et crée par Pierre Burette, pfiou, la musique qui accompagne, renforce, allège l’ambiance, j’avais les poils de bras hérissés tout du long… (Oui j’ai du poil aux bras je te vends du rêve je sais) juste superbe, rien de superflu que de l’huile essentielle d’émotions.

Avec mon trio j’en ai bouffé du spectacle pour enfants, tu sais de celles ou un peu comme pour les mauvais «coups» où l’on se dit «mais vivement que ça se finisse !!!». Là j’ai été totalement subjuguée. Je suis ressortie particulièrement émue, car ce fut un beau moment. Cette interprétation représente à mes yeux parfaitement ce qu’est le spectacle vivant. On vit complètement ce qu’il se passe sur scène, on ressent, on savoure. Bref j’ai aimé et pas à moitié.

Les trois mousquetaires qui ont œuvré pour que cette pépite vive : Tamara Incekara/Stéphane Boireau/Pierre Burette (qui joue dans un groupe très sympa les Purple Plane (un clic pour régaler tes écoutilles !).

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?