Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[L’instant po-aime de Clikate’s] Margaux

Clikate's

Voilà plusieurs fois que Clikate’s t’emmêne au fil des mots, de semaine en semaine, au bord de l’eau de l’île aux Cerfs, sur les rivages du souvenir de L’été 59… Aujourd’hui, les phrases coulent, comme Margaux.    

Photo de Stéphan Gabrielli

Photo © Stéphan Gabrielli

 

Au soir du 4 août 1972, Margaux fanfaronne, affiche seize étés, tous neufs !

Princesse d’un soir, elle suscite à foison, envie et compliments :

Tendre mélange d’énergie pure et de beauté, camaïeux d’enfance en fin de puberté.

Robe moulante, paillettes multicolores, cuisse gracile, elle bat des cils,

Pétille, explose de vie, chantonne et caracole, sourire en cœur, petite tête de gondole !

Elle fait la folle, nargue sa mère, tangue un instant au bras de son père,

 Un tour de valse avec son frère,

Un entrechat, trois pirouettes, deux cabrioles et puis s’envole…

Mouche sans hésiter 16 bougies roses, fleurs délicates sur framboisier.

 

On trinque, à son baptême de grande femme enfant :

Pour la toute première fois de sa nouvelle vie de Lolita, elle boit !

Un  joli verre embué : cocktail de rhum, sucre de canne, menthe broyée au citron vert,

Plein à ras bord de  fines bulles de limonade sur glace pilée :

Un mojito léger couleur forêt, la surprend à l’abord, puis… la cueille, la grise,

 La laisse toute chose, irrésistible éclose…

 

Sous un ciel gris pavé d’ennui, Margaux célèbre ses 30 ans.

Un jour défaite pour une épave sans âge et sans visage,

Alcool tiède au goulot, tesson, dégoût…

L’averse  triste la glace, rince sa sueur, noie sa fureur

La lave, la trempe, l’agresse, l’emporte vers ailleurs…

Elle dérape, hagarde, se râpe le coude, le front, les genoux

Ne sent même plus qu’elle saigne, tient sa bouteille, quoiqu’il advienne.

 

Se perd, titube, se cogne,  rebondit contre les murs de l’entrepôt,

Petit fagot précaire, balloté par la vie.

L’odeur immonde la prive d’air, lui coupe les jambes,

Sale, misérable, elle résiste, à peine, et… s’abandonne à ses démons.

Ne sait plus qui elle est ni ce qu’elle fait, s’écroule et capitule.

Ce crépuscule pluvieux, beaucoup trop arrosé,

La laisse défaite, à terre, bien plus vaincue que résignée…

Sa voix  ténue perce la nuit, appelle, diminue… puis se tait.

C’est un soir à rosé, à Mojito, à Suze cassis, à bulles et à Porto

A sangria, à Ricard pur et à vomi… A hauts le cœur et à encore !

Plus de gâteaux, pas de bougies, d’amis ni d’arabesques

Un ultime soubresaut l’étrangle dans un flot de sang, elle étouffe, elle s’endort…

Au p’tit matin, du 5 août 2002, entrefilet dans le Maine Libre :

«La femme morte de l’entrepôt s’appelait Margaux.»

 

 

Clikate’s  9 octobre 2016

Image de une : tableau La lectrice de Marie-Claude Eguimendia

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?