Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[L’INSTANT PO-AIME DE CLIKATE’S] LA DAME DE MENAGE

Clikate's

Les petits pas assurés des petites mains rassurantes te sont contés par Clikate’s. Voilà plusieurs semaines déjà qu’elle croque pour toi quelques tranches de vie sucrées, salées, amères ou épicées… Viens goûter encore une fois ses mots et satisfaire ainsi tes pupilles…    

Neuf heures une ! Elle est en retard ?
Henri trépigne, immobile, avachi sur son fauteuil d’handicapé.
Depuis le départ de l’infirmière, à sept heures trente,
Son œil inquiet navigue de l’horloge de la cuisine à la porte de l’entrée !
Il l’attend, la désire, la distingue enfin, la devine qui se gare n’importe comment,
Attrape son incroyable fourre-tout, se mire dans le rétro de la Twingo,
Un rapide coup de gloss sur ses lèvres souriantes…
Et Cendrillon sort de son carrosse :

« Bonjour, c’est moi, vous allez bien Monsieur Henri ? En forme ce matin ? »
Le soleil vient de se lever, l’adorable ballet peut commencer :
Les clefs qui claquent dans le cendrier à côté d’un antique filaire,
Le bip du portable qu’elle vérifie, qu’elle pose sur le frigo…
Avant de se précipiter pour aérer, ouvrir grand la porte-fenêtre du salon.
Elle ferme les yeux, prend des forces,
Respire un instant l’air parfumé des plates-bandes oubliées,
Puis vite vite ôte ses talons, enfile des tongs rose bonbon…

Tel un papillon, elle pose une bise légère  sur les joues râpeuses du vieil homme
L’enrobe avec bonheur d’un  nuage sucré : lorsqu’elle vient l’aider, trois fois par semaine,
Elle porte pour lui,  L’Air du temps, qu’il adore
Et qu’il lui a offert, avant ses vacances, l’été dernier…
Un tourbillon de jeunesse et de bonté prend le commandement d’une maisonnée endormie :

Alors, seulement, toute joie dehors, la journée peut commencer !
La petite dame de ménage tord sa tignasse dorée en un chignon serré,
Se laisse regarder, admirer, en  chantonnant,
Attache les boucles là-haut, tout là-haut sur son charmant crâne rond.
Elles retomberont, s’échapperont cent fois de l’édifice fragile au cours de son ouvrage :
Entre deux machines et une planche à repasser, trois heures durant,
Henri guettera ce geste si voluptueux,
Qu’elle refera sans cesse avec ses bras, telle une ballerine, pour les remettre en place…

Et le sourire qu’elle lui tendra, ses pirouettes, la mélodie souple de ses gestes de déesse.
La jeune femme enfile, en soupirant à peine, des gants en caoutchouc décolorés,
La petite fée protège sa French : « C’est tellement cher, vous comprenez ? »
Telle un chef, elle sort ses instruments pour jouer une partition immuable et très rythmée :
Les chiffons de micro fibres acidulés, la bombe de cire pour le salon Henri II…
Et l’immanquable clin d’œil qui les fait sourire tous les deux :
« C’est drôle, monsieur Henri, que vous ayez justement un salon Henri II, non ? »
Suivront… son archer à balayer, sa flûte à aspirer, sa pêle-mêle pour vider, sa cymbale à faire briller,
Sa grosse caisse à tout ranger, l’eau qui sent les œillets,
Les franges qui caressent le sol, la tête de loup pour évincer les araignées…

Elle élimine tendrement la poussière des ans sur les clichés de l’épouse chérie trop tôt partie,
Commente les dernières photos reçues des Etats-Unis, où l’unique petite-fille d’Henri s’est exilée,
Redresse d’une main secourable le vieux dos malheureux qui se courbe un peu trop :
« Ils sont beaux vos arrières petits-enfants, parlent-ils français ? »

A dix heures trente, elle pose tout, enlève ses gants,
Et le rejoint dans une cuisine rutilante pour leur moment secret, qu’ils feront durer…
Ils partagent un café, allongé, au lait, sans sucre, dans leurs mugs préférés,
Accompagné de deux madeleines chacun, celles du Petit Casino, au beurre.
Elle est toute à lui, lui sourit, l’écoute, le chérit, s’offre à sa tendresse,
A petits mots pudiques et regards complices
Ils se racontent doucement leurs rêves, leurs envies… leurs tristesses aussi.
Il la rassure : cet homme, ce fou, qui court ailleurs
Et la délaisse, va vite comprendre son erreur,
Lui revenir… c’est certain, comment pourrait-il en être autrement ?
« Vous croyez Monsieur Henri ? », les yeux mordorés débordent de cristaux de peine.
Il lui avoue :
«  Ah, mon petit, si j’avais 50 ans de moins… »
Elle le fait rire avec ses deux chenapans, en garde chez sa belle-mère,
Qui ont la varicelle, et qui se grattent si vous saviez ?
Elle le conseille judicieusement  pour les cadeaux de Noël des trois petits Américains,
Lui narre avec malice les potins coquins du quartier,
De l’association qui l’emploie…
Tandis qu’il lui détaille par le menu
Les dernières péripéties de leur sacro-saint feuilleton : elle l’a raté hier soir,
Coincée qu’elle était dans les bouchons, en rentrant de la Roseraie…
Puis le goûter avalé, elle l’abandonne à regret à son journal, et file à l’étage finir son travail.
Lorsque l’aspirateur se tait, ils se parlent d’un niveau à l’autre,
Bruits rassurants, échos de vie, avant l’oubli…

Midi sonne beaucoup trop tôt à l’Eglise du quartier,
Henri soupire, la récréation magique est déjà terminée,
Il doit la laisser s’esquiver dans son carrosse tout cabossé, la rendre à sa vie, à ses galères…
La petite dame de ménage s’en va en souriant, vers un autre fauteuil
D’autres solitudes, d’autres vies à maintenir à flot, coûte que coûte
Courageuse Dame de Nage*, discrète, infatigable…

Clikate’s Blue’s  27 novembre 2016 

*La Dame de Nage est un objet servant à fixer une rame sur une embarcation. Durant le mouvement du rameur, elle joue le rôle de pivot et transfère à l’embarcation la réaction créée par le coup de rame. Sans elle ? C’est vite le chaos sur le bateau…

Image de une : tableau La lectrice de Marie-Claude Eguimendia

 

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?