Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

L’art subtil et bienfaiteur du shiatsu

deroule

Ma découverte mieux-être de la semaine c’est Anatsu!
Une association toulousaine qui vise à rendre les individus autonomes et responsables de leur santé.
 » En shiatsu on agit sur les hésitations et l’inactivité! »

Derrière l’association il y a une femme, Sophie, je suis allée à sa rencontre, elle m’a fait découvrir soin et cours.
Une superbe expérience que je suis ravie de partager avec toi!

meridiens

 

 

 

 

 

Le shiastu, c’est quoi, ça t’aide comment? 

Le Zen Shiatsu est un art traditionnel japonais basé sur la médecine chinoise.
Au Japon, il est même pratiqué dans les hôpitaux et on regrette qu’il n’en soit pas ainsi chez nous.
Un praticien de Zen Shiatsu utilise les pouces, paumes, coudes, et parfois les genoux pour agir sur tes articulations et libérer la circulation énergétique.
Ce soin s’adapte à chacun, tu es unique, tu recevras donc un soin unique.

« Il n’est pas rare que les personnes, après avoir reçu une séance de Shiatsu, prennent des décisions qui clarifient leurs choix et qui les engagent dans une voie où elles se sentent mieux. »

 

J’ai testé!

Sophie m’a reçue au Localune, une jolie petite salle non loin de la gare. Facilement accessible, j’ai apprécié de la trouver sans aucune difficulté.
Histoire de me mettre dans l’ambiance avant le cours, elle m’a donné un soin, un massage shiatsu d’une vingtaine de minutes.
Elle m’a appris que l’énergie du moment correspondait à la vésicule, au foie et à la sécheresse oculaire. J’ai senti mes jambes fourmiller et une énergie plutôt intense les a traversées.
Autant te dire que j’étais parfaitement en forme pour débuter le cours en suivant!

Dans une ambiance conviviale Sophie a mis à l’honneur pour ce printemps naissant : Foie, vésicule biliaire et leurs émotions associées : colère et rancœur.
Elle souligne aussi que c’est le moment de l’action et des projets! Alors sois prêt.
Elle a même ajouté que si la rentrée scolaire se faisait sur cette période on y gagnerait en motivation et en réussite…
Après un exercice de respiration profonde, nous avons fait des étirements, des manipulations très précises, des échauffements physiques et l’énergie a pu circuler.
Portée par cette belle dynamique, j’ai fais la connaissance de mon VB21 et je suis repartie comme flottant sur un nuage!

Je recommande Sophie pour son savoir, sa passion et aussi son dynamisme.

 

Interview de Sophie Alet :SophieAlet

La ville en rose : Comment es-tu arrivée sur le chemin du Shiatsu? 
Sophie Alet : Oui, c’est un véritable chemin! Tout démarre par une fascination pour le Japon. Mon grand-père était moine Zen, il est donc allé plusieurs fois au Pays du soleil levant pour des Seshin (semaines de méditation Zen) dans des temples. C’était également un excellent photographe, et dans les années 80 il a pris beaucoup de clichés !
C’était encore la mode des diapositives, donc j’ai passé un bon nombre de soirées chez lui à détailler les ambiances des rues, des temples, des jardins ratissés, avec leurs cerisiers en fleurs…. J’ai admiré la propreté, le goût du détail, la sobriété et l’harmonie nippones.
Puis, après avoir vécu un an en Asie, je suis devenue prof de français pour l’éducation nationale, et une fois installée à Toulouse, j’ai cherché à suivre une formation « massage ». Après avoir participé à plusieurs « portes ouvertes », c’est le Shiatsu qui a complètement répondu à mes attentes. J’y ai retrouvé la sobriété, la précision et la délicatesse, qualités chères à mes valeurs.

De fait, j’ai vite développé une intuition autour de ce toucher si particulier
, où les doigts trouvent des lignes, des points sensibles. Immédiatement, j’ai aimé ce contact instinctif et néanmoins très précis. En le recevant, j’ai compris que je ne pourrai pas apprécier les soins du corps autant que celui-ci. La pression demande le moins d’effort possible au donneur, car il utilise son poids pour offrir une pression stable, perpendiculaire, donc la peau ne glisse pas, et reste le temps qu’il faut pour qu’une sensation de bien-être circule.
Selon mon expérience, aussitôt il se passe quelque chose d’extraordinaire, de rare ! Comme si l’esprit s’évadait, s’épanouissait, se fondait en images, souvenirs, impressions… Et pour autant je ne dors pas, je reviens à la réalité dès que le toucher cesse.
J’ai alors complètement saisi ce que voulait dire en médecine chinoise, « le corps et l’esprit ne sont pas séparés ».
Après une séance de Shiatsu, je me sens comme remise à neuf, plus fraîche, nettoyée. Comme si on avait actualisé mon disque dur…  je sais que je suis partie dans mes zones d’ombre, de douleurs, de peines, il se fait comme un travail d’exploration et de réparation. Et ce passage me ramène plus légère, prête à remonter les manches avec enthousiasme !
De plus, le Shiatsu se pratique habillé, et ce respect de la pudeur me va bien. Le coton des vêtements aide à stabiliser les pressions. Cet art ancestral japonais se pratique au sol, en tenue souple, ce qui ne va pas sans rappeler les arts martiaux.
Il est bon de saluer l’espace de pratique, en entrant et en sortant, puis de saluer son partenaire.
Toute la pratique s’exécute en silence, dans la concentration de sa respiration, comme une méditation.
C’est parce qu’il accède à  cet état que le Shiastuki peut écouter le Ki (l’énergie) de son Jusha (celui qui reçoit). Alors s’opère le « dialogue par le toucher » propre au Shiatsu.
Et ce qui m’a plu tout de suite, c’est que chaque geste, chaque pression, chaque positionnement est soutenu par 5000 ans de pratique traditionnelle, par toute la philosophie Taoïste et le bouddhisme Zen, par la médecine chinoise, et que je n’en aurai jamais fini d’apprendre, d’étudier, de progresser !
J’ai donc suivi deux écoles de Shaitsu, An Qiao et Iokaï, soit 9 ans d’études. Je poursuis actuellement une formation autour de la maternité, et en parallèle j’étudie le Tao auprès d’un acupuncteur toulousain réputé.

Depuis 2004, année où j’ai découvert le Shiatsu, pas un mois de ma vie ne s’est passé sans que je participe à un stage, que je reçoive ou que j’enseigne. J’ai donc croisé des centaines de personnes passionnées comme moi, et je peux dire que j’ai trouvé une véritable famille ! Quel bonheur ces heures de silence riche et puissant !

Lver : Un maître à penser, un référent dans ce milieu?

S.A : Clairement, Shizuto Masunaga pour le Shiatsu, Jacques André Lavier pour la théorie chinoise. Pour clarifier, le Shiatsu est un art du toucher japonais, basé sur une tradition familiale, qui elle-même est issue de la médecine chinoise. Cette médecine considère l’homme dans sa globalité et dans son contexte de vie, et comprend que les climats, les saisons, les périodes de vie, ont une influence sur la santé. Un microcosme dans un macrocosme. Le médecin toulousain avec qui je poursuis mon chemin est un élève de J.A. Lavier, lui-même élève du Docteur WU Huei-Ping, alors Président de la Société d’Acupuncture de Chine. J.A. Lavier étudie le chinois médical, ce qui lui permet de puiser ses connaissances sans intermédiaire dans les sources écrites et les grands textes médicaux classiques. Je recommande la lecture de Médecine chinoise, Médecine totale, qui permet de comprendre aisément la vision de la santé si pertinente des anciens Chinois.Le Japonais Masunaga est un des chefs de file du Shiatsu au Japon. Il s’est fait connaitre dans les années 80 également. Il a écrit plusieurs ouvrages de référence et a ouvert l’école Iokaï à Tokyo pour y développer enseignement et recherches.

J’ai reçu la puissance de sa transmission par deux biais: le premier, grâce à ses livres. J’y puise une source d’inspiration constamment renouvelée. Sa lecture énergétique des individus est limpide, et tous ses ouvrages théoriques sont basés sur une pratique quotidienne, ce qui fait que le Shiatsuki assimile rapidement les notions que Masunaga développe.
Il évoque en particulier cette notion de sensibilité primitive que j’ai tenté de traduire plus haut, avec mes propres mots.
D’un autre côté, j’ai reçu peut-être encore plus directement de Masunaga Senseï (maitre, professeur). Il a formé un Japonais, puis il l’a invité à s’installer en Europe pour développer son style de Shiatsu, le Zen Shiatsu.

C’est ainsi que j’ai rencontré Kazunori Sasaki, et j’ai suivi son enseignement pendant 4 ans. A ses côtés, j’ai affiné mon toucher, mon écoute, et surtout j’ai reçu une transmission traditionnelle, ce qui est vraiment précieux.
Les méditations à 6h30, ponctuées par le rituel du gong, les salutations, la connexion au Hara (centre du corps, et de l’esprit) par la pratique du Do in, tout cela m’a permis d’assimiler par la pratique les aspects du Yin et du Yang, de l’alternance et de l’impermanence, de la nécessité du centrage et de la détente !


Lver : Le voyage qui t’a le plus marquée et pourquoi? 
S.A : A bien y réfléchir, et même si je suis allée en Asie, un peu partout en Europe, à New York, en Turquie, les plus beaux voyages pour moi sont ceux que me permettent les livres. François Cheng avec le Dit de Tiyani, Fabienne Verdier et sa Passagère du Silence, la puissante Alexandra David Néel, pour ne citer qu’eux… C’est fascinant d’entrer dans l’intimité d’une culture, alors qu’on n’y aurait pas eu accès comme ça avec notre sac à dos et notre petit anglais!

Lver : Le shiatsu, tu peux le conseiller à tout le monde? 
S.A : Alors le Shiatsu fait partie des huit médecines non conventionnelles reconnues par la France. La FFST et le SPS travaillent assidûment pour que cette reconnaissance soit encore plus effective, cependant d’ores et déjà une vingtaine de mutuelles remboursent le Shiatsu. Le métier de praticien de Shiatsu, c’est d’écouter et de s’adapter à la personne qu’il reçoit. Il va varier l’intensité et le rythme de ses pressions sur le corps du Jusha en fonction de lui, donc oui bien sûr, le Shiatsu est adapté à chacun ! En revanche, peut-être certains ne sont pas adaptés au Shiatsu ? Je souris, mais parfois j’ai des surprises avec les bons cadeaux ! Quelqu’un vient recevoir une séance mais n’est pas préparé à rester allongé, en silence, pendant une heure et a du mal à saisir le lien entre ces pressions, tout de même bien agréables à recevoir, et sa santé.

Lver : Pourquoi « Anatsu »? 
S.A : Anatsu est issu d’un idéogramme japonais qui signifie « technique de pression stable, continue », fondamentale dans le Shiatsu.
C’est un terme qui se décompose en An et Atsu.
An : maintenir tranquillement la main. On y voit également le sens d’un toit de maison sous lequel une femme est paisiblement installée.
Atsu : tenir, maintenir. l’idéogramme représente un tertre élevé en l’honneur des divinités de la Terre.
L’aspect féminin de soutien, de stabilité, de douce confiance m’a bien séduite dans ce terme, et c’est pourquoi j’ai choisi ce nom.

Lver : Quels sont tes endroits préférés dans la ville rose? 
S.A : Les quais de la place Saint Pierre. La lumière est magnifique en fin d’après-midi, et danser le Tango à Tango Postal, sous les arbres l’été à côté de la Garonne, est un vrai bonheur !
J’adore passer en vélo Rue Sainte philomène (Busca) pour ses belles maisons atypiques !
Et mon endroit préféré, c’est le Jardin Monplaisir le long du canal, juste avant le Pont des Demoiselles, à côté du plan d’eau du VNF. C’est un endroit si paisible, charmant, fleuri, un vrai jardin à l’anglaise ! J’y ai vu un concert de jazz en plein air en juin dernier, magique!


Ce que l’école propose :

Le programme est aussi intéressant que divers.
Soins individuels et cours .
C’est un travail sur ses propres méridiens par des automassages, des postures de relaxation, des étirements, un renforcement musculaire, le tout lié à la respiration.
Prendre soin de soi, c’est porter une attention douce et régulière à sa posture.

Les cours ont lieu à Toulouse centre. Ils aident à retrouver la souplesse physique et mentale, et à se prémunir de douleurs chroniques dues au manque d’exercice.

 

 

Evénement à venir :

16998935_1161983457258135_6814138549292811699_n

18 – 26 mars : semaine nationale du Shiatsu

Séances de Shiatsu d’1/2 heure : 10 €
Cours de Do in : 5 €
Pour profiter de ces tarifs tout doux inscris-toi 
et vérifie qu’il reste de la place sur le créneau qui t’intéresse par ici!

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?