Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

La santé est dans ton assiette

Une_alimentation_santé

Apprendre à bien se nourrir, maintenir sa santé, son énergie et sa joie de vivre est à la portée de chacun d’entre nous !

L’alimentation a pour tous une place très importante car elle est une grande source d’énergie vitale.
De plus en plus de gens ont conscience que nourriture et santé sont étroitement liées. Il est maintenant reconnu par les plus grands spécialistes de la nutrition qu’une bonne alimentation permet la prévention des maladies chroniques et optimise l’état de santé.

« Que ta nourriture soit ton premier médicament » Hippocrate.

Alimentation moderne, santé publique et malaise social

Malgré l’allongement de la durée de vie, les maladies dites de civilisation augmentent et sont devenues un réel problème de santé publique. On constate une recrudescence :

  • des maladies métaboliques : cholestérol, diabète, obésité, artériosclérose, ostéoporose, hypertension artérielle, attaques cérébrales ou crises cardiaques
  • des maladies inflammatoires, auto-immunes et dégénératives : cancers (une femme sur quatre aurait un cancer dans sa vie), sida, nombreuses allergies (40 % des enfants), sclérose en plaques, polyarthrite chronique évolutive…
  • des infections à répétition (rhinopharyngites, otites, gastro-entérites…) de plus en plus fréquentes en particulier chez les enfants.

Parallèlement, nos concitoyens souffrent de stress généralisé qui menace notre santé physique et mentale, entraînant surmenage, fatigue chronique, nervosité, troubles du sommeil et de la digestion et de plus en plus souvent dépression, anxiété mais aussi maladie d’Alzheimer ou de Parkinson…

Quelle est l’origine de ce profond malaise, de toutes ces souffrances ? Et si cela était lié aux changements de notre mode de vie de plus en plus artificiel et plus encore à notre manière de nous nourrir ? Avons-nous abandonné une alimentation traditionnelle naturelle pour lui substituer une autre « raffinée », industrielle et génératrice de maladies ?

Les 15 principales règles d’une alimentation saine et équilibrée

1. Mastiquer suffisammentC’est un principe fondamental. En effet, la digestion et l’assimilation des aliments commencent dans la bouche. Le fait de bien broyer, mâcher les aliments à ce niveau permet une plus grande efficacité des enzymes salivaires. Ceci facilite ensuite le travail digestif tant au niveau de l’estomac qu’ensuite au niveau du duodénum (première étape intestinale). Manger tranquillement, dans le calme, avec plaisir et reconnaissance. Réduire également les quantités (sauf exception).

AB2. Privilégier les aliments de qualité biologique. Nous avons tendance, dans nos civilisations occidentales à trop manger. Faire un jeûne court ou une mono-diète de temps en temps est intéressant pour nettoyer l’organisme de ses toxines. Mais attention, il existe des contre-indications au jeûne et il faut rester prudent et bien se renseigner. Le fait de manger lentement et de bien mastiquer permet de mieux écouter son corps et la régulation du besoin en nourriture se fait plus facilement.

Les aliments biologiques sont exempts (ou presque) de pesticides, ne contiennent ni OGM, ni colorants ou conservateurs, qui sont parfois cancérigènes. Il est faux de dire que manger bio est plus cher. La qualité nutritive est bien supérieure et l’on mange moins car l’effet de satiété est plus rapide. Sans compter les conséquences annexes en terme de frais de santé d’une alimentation avec produits chimiques. Préférer donc les aliments frais et de saison. Plus l’aliment est frais, moins les principes nutritionnels, comme les vitamines, sont détruits.

3. Choisir un mode de cuisson doux. Le soin apporté à améliorer la qualité des aliments (culture biologique, produits frais….) peut être très compromis par la préparation, notamment la cuisson entraînant destruction et dénaturation des micro-nutriments (oligoéléments et minéraux, vitamines…).
Attention au mode de cuisson : à bannir absolument : le micro-ondes et le brûlé (effet cancérigène). Préférer des cuissons douces à la vapeur ou à l’étouffée, à chaleur douce. Attention à la cuisson des huiles, au type d’huile utilisé, renouveler fréquemment les bains de fritures.

4. Remplacer les produits raffinés par des aliments semi-complets ou complets. 

Remplacer les produits raffinés par des aliments semi-complets ou complets : pain, céréales, sucre, sel, huiles… Les produits raffinés contiennent peu de minéraux, d’oligo-éléments et de vitamines, d’acides gras et d’acides aminés essentiels. Le corps à besoin de ces éléments pour son équilibre et sa bonne santé. Choisir du pain complet plutôt que du pain blanc, du sucre non raffiné, du sel marin et des huiles bio de première pression à froid.

5. Réduire les faux aliments (Café, thé –sauf-vert-, alcool, sucre blanc, boissons sucrées gazeuses, chocolat) et les supprimer en cas de maladie : le café est un excitant qui a une action hypertensive. Il empêche l’absorption du fer tout comme le thé. L’alcool ne contient que des calories « vides »… Sauf peut-être la consommation réduite de vin rouge bio. Le problème du chocolat vient surtout de la qualité des procédés de fabrication et des ingrédients (torréfaction abusive, mauvaises graisses, sucre blanc). La consommation doit être de bonne qualité et non excessive. Les boissons sucrées contiennent environ 100 grammes par litre de sucre blanc. Eviter à tout prix les édulcorants de synthèse du type aspartame ! Attention aussi au grignotage (chips, biscuits apéritif).

6. Eviter de rajouter du sel raffiné. Il est très présent dans les aliments industriels et préparés car il agit en tant qu’exhausteur de goût. Or, l’excès de chlorure de sodium génère de la rétention d’eau. Il n’est pas judicieux d’en rajouter.

7. Equilibrer les céréales et les légumineusesCette association permet un apport complet au niveau des acides aminés essentiels qui sont la base de la construction des protéines nécessaires à notre corps.

8. Respecter au mieux l’équilibre glucides (environ 55%), lipides (environs 30%), protides (environ 15%). Ce sont à peu près les pourcentages dont notre corps a besoin. Pour les glucides, un apport d’environ 5 % de sucres rapides (saccharose, fructose,…) est suffisant. Les lipides doivent être de bonne qualité (surtout dans les graisses végétales bio).

9. Essayer d’introduire un plat de crudité par jour. Elles sont riches en fibres et les vitamines tout comme les minéraux restent présents. Les fibres ont de nombreux avantages : réguler le transit intestinal, provoquer un effet de satiété, aider à la diminution du taux de glucose sanguin.

La grande particularité des aliments crus réside dans le fait qu’ils conservent toutes leurs enzymes, de précieuses substances qui activent notre digestion.

Aussi, les aliments crus possèdent de nombreuses substances anti oxydantes protectrices et régénératrices très performantes.

10. Baisser la consommation de viande au profit du poisson, des œufs et des céréalesEn dehors des considérations éthiques et éco-biologiques, les ressources en protéines existent dans de nombreux aliments autres que la viande. Les viandes sont riches en acides gras saturés qui favorisent par exemple l’apparition des maladies cardiovasculaires.

Il faudrait préférer les viandes blanches ou maigres, éviter les charcuteries et surtout les consommer bio (les supprimer en cas de maladie).

11. Privilégier les vitamines B du bien-êtreB1, B6, B9, B12 : elles participent à la synthèse des neurotransmetteurs. En pratique : préférer les légumes à feuilles vertes, les légumes secs, les fruits de mer, le foie et saupoudrer chaque jour les salades d’une à deux cuillères à soupe de germes de blé (en vente en magasin bio).

12. Un cerveau bien huiléDans la transmission de l’influx nerveux, la qualité des membranes est déterminante. Cette qualité dépend de la richesse en acides gras polyinsaturés, en particulier l’oméga 3.

Actuellement, les chercheurs sont concentrés sur les vertus de l’oméga 3 : l’EPA et le DHA. En pratique le choix des huiles d’assaisonnement est primordial (2 à 3 cuillères à soupe par jour d’huile colza-olive ou colza-noix).

Il faut également intégrer (si possible) à son alimentation au moins 3 fois par semaine du poisson gras (sardines, maquereaux, harengs, saumon…), boite de thon (connétable)…

13. Consommer des protéines dés le petit déjeunerAu choix : amandes, lait d’amandes, yaourt de soja, ou de brebis, et chèvre, jambon blanc, œuf.

Ce sont les protéines de notre alimentation qui nous fournissent les acides aminés nécessaires à la fabrication des neuromédiateurs (tyrosine et tryptophane). Un apport suffisant en acides aminés, régularise la synthèse de la sérotonine, et participe à un bon fonctionnement psychique.

14. Manger les fruits crus et les glucides simples (jus de fruits, miel) loin des repas. Il faut éviter de mélanger les aliments « acides » avec les amidons. Nous avons vu que la digestion commence dans la bouche. Il existe deux types d’enzymes salivaires. L’un fonctionne avec une acidité en bouche forte et l’autre avec une acidité plus faible. Ce sont les enzymes pré-digérant les amidons qui sont actives à une acidité faible. Si l’on combine les aliments très acides avec des amidons, ces derniers ne sont donc pas digérés et le travail au niveau intestinal sera d’autant plus important à fournir. Certaines personnes arriveront à faire le travail uniquement par le biais des amylases pancréatiques, d’autres non. Ceci provoquera des troubles digestifs. Il est donc déconseillé à ces personnes de faire des associations acides-amidon (comme les pizzas, les spaghettis Bolognaise, etc : en effet la tomate est acide et les pâtes contiennent beaucoup d’amidon).

15. Rechercher les acides aminés du bonheur.

Le comportement et l’humeur sont principalement influencés par l’action de neurotransmetteurs, dont la sérotonine et la dopamine jouent un rôle très important.

Consommer des aliments riches en tryptophane et tyrosine contribuera à la production de sérotonine et dopamine dans le cerveau et favorisera un état de bien-être. Cela aura des répercussions sur l’humeur et agira même comme régulateur de l’appétit tout en stimulant le métabolisme.

Des recherches ont démontré que la pratique régulière d’exercices favorise également la production de sérotonine et de dopamine dans le cerveau.

Tryptophane : le riz complet, le fromage cottage et les produits laitiers en général, la viande, les arachides, les protéines de soja, les œufs, le poisson, les légumineuses.

Tyrosine : les amandes, avocats, bananes, produits laitiers, fèves lima, graines de citrouille, et graines de sésame sont d’excellentes sources de tyrosine.

Illustration_alimentation_santé

Conseils d’hygiène de vie

S’accorder des moments de relaxation, et de détente pour la gestion du stress : un moment de lecture ou bien l’écoute d’une musique apaisante avec quelques exercices de respiration. La sophrologie, le yoga, la réflexologie plantaire et bien d’autres sont des techniques complémentaires intéressantes. Choisis celle qui te correspond.

L’importance de la connaissance des émotions : les émotions nous assaillent, nous perturbent, nous propulsent parfois positivement, parfois négativement. Les émotions sont le moteur de nos actions. Sans elles, nous serions apathiques et, à cause d’elles, il nous arrive souvent de réagir de façon inappropriée et inadéquate : crier, frapper, lancer des objets, punir démesurément sont des exemples de conséquences négatives que nous faisons subir aux autres lorsque nous sommes habités d’intenses émotions désagréables. Cela est sans compter le malheur que nous nous créons et les conséquences négatives que nous nous faisons subir à nous-mêmes : affaiblissement du système immunitaire, augmentation de la pression artérielle, maux de tête, maladies…

Heureusement, lorsque nous apprenons à les gérer, c’est-à-dire à réduire l’intensité, la fréquence et la durée de ces émotions négatives, il nous est tout à fait possible de réagir de façon mieux adaptée à la situation, cultiver une plus grande harmonie familiale et savourer un bonheur quotidien. Pour ce faire, il est donc important d’apprendre à les connaître et comprendre leur fonctionnement.

Vivre en appréciant chaque instant, être optimiste, penser à ce que l’on veut, et non à ce que l’on ne veut pas.

Avoir une activité physique régulière, plaisante, sans stress de réussite : marche, pêche, jardinage, vélo…

Privilégier les relations amicales et sociales valorisantes, faire un choix de vie qui crée de l’enthousiasme et mettre en œuvre des moyens de le rendre concret.

Apprendre à lâcher prise face aux situations. Solutionner les conflits anciens et présents.

Respecter les rythmes biologiques, régler vos heures de coucher et de lever sur les rythmes solaires.

Pour aller plus loin…
Bilan vital

Ce bilan débouche sur un important dialogue pédagogique où le naturopathe vous explique clairement les causes liées à votre situation de santé actuelle et vous propose un rééquilibrage de votre quotidien.

Enfin, il établit votre Programme d’Hygiène Vitale qui rassemble tous les conseils individualisés à la suite du bilan et qui reposent sur :

  • une alimentation saine et équilibrée
  • une activité physique adaptée
  • une gestion du stress et des émotions

D’autres techniques naturelles peuvent venir s’ajouter comme l’hydrologie, la réflexologie, la respiration, la phytologie, l’aromatologie, l’EFT, les fleurs de Bach et les compléments alimentaires naturels (micro nutrition), la gestion des émotions et des pensées…

Le naturopathe ne pose pas de diagnostic, ne prescrit aucun médicament et ne formule aucune demande d’interruption ou de modification d’un traitement médical…

« L’homme doit se préserver de la maladie afin de n’avoir pas à en arriver à devoir lutter contre elle.  L’essentiel est de ressentir un mieux vivre, un mieux-être grandissant. »

Laurence Delorme

Laurence Delorme

Laurence Delorme, Naturopathe / Association Theralia

Consultation à domicile ou aux  cabinets sur rendez-vous :
* Mam’Zen 71 rue Ampère/Bat Prologue 2 Labège (face à Carrefour)
* 41 Rue de la République 31290 Villenouvelle

06 23 15 81 62
contact.naturo@gmail.com / delaurme@gmail.com

 

Tu aimeras sûrement aussi...

3 Commentaires

  • Répondre Nic 30 janvier 2015 at 16 h 00 min

    Enfin des conseils judicieux et de bon sens !
    Bravo pour cet article qui recadre point par point avec clarté et méthode tout ce qu’il est souhaitable de faire ou pas faire pour atteindre le meilleur équilibre possible dans notre vie : bien s’alimenter, bouger, savoir gérer son stress et ses émotions …
    Y’a du boulot mais je pense que l’enjeu en vaut vraiment le coup !
    Merci .
    n.d.

  • Répondre Eric D. 1 février 2015 at 19 h 07 min

    Félicitations pour cet article. Beaucoup de bons conseils, expliqués simplement… Le plus dur est de le mettre en oeuvre, mais petit à petit, cela doit fonctionner. Et le but est le bien être. Pourquoi s’en priver ?
    A quand le prochain ?

  • Répondre Evlyn 5 février 2015 at 7 h 51 min

    Tout ces conseils qui devraient nous être évidents, comme quoi on est loin! Mais on s’approche! je peux proposer les jus de légumes et herbes fraiches, je m’y suis mise, ça fait un bien fou!! Continue!

  • Un commentaire à faire ?