Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

Francky Stein le rocker du dimanche !

franckysteinscene

Un dimanche à Saint-Aubin, jour de marché autour de la basilique, je me promenais nonchalamment parmi la foule lorsque soudain retentit un cri tonitruant : « HEY ! HO ! LET’S GO ! ». Intriguée, je m’approche et découvre la scène : les commerçants et les passants scandant à l’unisson cette petite phrase en ritournelle sur un rythme effréné. Je reconnais le morceau. C’est « Blitzkrieg Bop » des Ramones. Je me faufile parmi les gens à la manière d’une anguille (la poissonnerie est juste à côté !)

franckysteinmarchePardon monsieur, ‘scusez moi madame…. De tous côtés la Cour des Miracles de Saint-Aubin se trémousse, le sourire aux lèvres en chantant à tue-tête ce refrain si communicatif. Arrivée aux premiers rangs, ça bouge beaucoup plus ! Je me rue dans la cohorte, bien décidée à voir qui avait déclenché ce tsunami humain. Je m’éjecte d’un bond et me retrouve face à ce type aux lunettes noires, tout de cuir vêtu, son instrument faisant corps avec lui, dégageant une énergie qui enveloppe la foule d’une aura magnétique et chantant comme si sa vie en dépendait, avec le cœur et les tripes, la tête et les castagnettes (je ne te fais pas un dessin !) Les morceaux s’enchaînent à ce rythme d’enfer, ponctués par des traits d’humour, on sent que le type est à l’aise, dans son élément naturel : la rue.

Les gens, spontanément, viennent lui parler : il les écoute avec attention et l’intérêt qu’il semble leur porter démontre un être chaleureux, respectueux, à l’esprit ouvert, courtois, drôle et cultivé…
Ma curiosité vivement émoustillée, je lui propose l’ interview suivante :

La Vi(ll)e En Rose : bonjour Francky Stein, tu joues tous les dimanches ???
Francky Stein : oui, du moins le plus possible depuis 5 ans. Quand je ne suis pas en tournée, ça me permet de garder un contact direct avec les gens. J’aime l’ambiance du marché, le brassage de tous ces gens : les commerçants , les habitués, les enfants qui dansent… Il s’est créé un lien très fort, durant toutes ces années, avec les différents protagonistes de ce rendez-vous dominical ! Le rock’n’roll vient de la rue, comme le punk rock ou le blues de Chicago. J’ai commencé à 20 ans, c’était une très bonne école : celle de la vie ! 30 ans plus tard, je suis toujours dans la rue, comme un cancre qui redouble sa classe tous les ans !

LVER : d’où te viens se surnom ?
FS : depuis la primaire, les copains, pour se moquer, m’appelaient Francky Stein. Ce surnom m’a collé au dos comme un poisson d’avril pourri accroché au fil du temps. Des années plus tard, alors que je me trouvais seul, sans groupe avec qui jouer, je cherchais un pseudo pour faire des concerts en solo dans les bars. Naturellement, c’est le premier nom qui s’est imposé à mon esprit ! Ce qui aurait dû être un de mes pires souvenirs est en fait devenu le meilleur !

LVER : pourquoi ne pas jouer sous ton véritable patronyme plutôt que d’utiliser un pseudo ? Et quel est-il, d’ailleurs ?
 FS : j’utilise ce pseudo car il représente un personnage qui propose un spectacle basé essentiellement sur un répertoire de reprises punk-rock’n’roll jouées sur un Dobrolélé. Pour les compositions personnelles, c’est sous mon vrai nom, Franck Primo, que je les ai enregistrées en 2013 au studio LDS records. Un CD intitulé Wasted times est en vente (10 €) chez Made in Records, rue Cujas à Toulouse ou en ligne sur le net. Je travaille actuellement sur un nouveau CD…

affichefranckystein

LVER : parle-moi de ce drôle de petit instrument, ça vient d’où ?
FS : c’est un Dobrolélé ! Ça vient d’Hawaii et du génie des frères Dopiany qui créèrent les guitares à résonator. L’atelier de guitares Recording King a allié le résonator à l’Ukulélé, avec une caisse en cuivre. J’y ai apporté quelques transformations, comme remplacer les mécaniques d’origine par celles d’un banjo pour adapter des cordes en acier et obtenir un son très métallique, unique en son genre. C’est un prototype !

LVER : tu sembles très engagé ! Cette implication volontaire repose-t-elle sur une démarche uniquement artistique ?
FS : non, pas du tout ! L’art ne sert que de véhicule aux idéaux. C’est un langage universel ! L’important, c’est ce que l’on dit : qu’importe la forme de langage si la signification est claire. L’intérêt principal est de se rassembler autour d’un grand thème, un idéal humaniste, un combat sans violence pour défendre les droits des citoyens. J’organise, en partenariat avec l’association Les bonnes copines de Toulouse, un festival destiné à défendre les droits des femmes. C’est le Rockettes Festival : ça concerne tous les groupes féminins et ceux dont la place principale est occupée par une fille. Je cherche encore des groupes, si vous en connaissez, merci de me contacter…

LVER : d’autres projets en vue, mister Stein ?
FS : oui ! L’an dernier, j’ai suivi un stage de 3 mois à La Cépière Formation de Toulouse pour apprendre10801741_1490959757847490_7196069948012326450_n le passionnant métier de gestionnaire d’entreprise culturelle. A l’issue du stage, je me suis lancé dans la production de groupes locaux et crée actuellement un catalogue sur le net.
Prochainement, je pars en tournée en Bretagne avec les Sharpers (Pub rock de Blois) en mai et en juin avec Silly Walk (punk rock 77 de Toulouse) et Les ennuis commencent (Astro Rockabilly Mambo de Decazeville). Comme je joue en solo, ça me permet d’assurer les inter-plateaux en gardant un pied sur scène et de présenter les groupes : un genre de Mr Loyal du rock’n’roll ! Et le dimanche, l’autre pied dans la rue, à Saint-Aubin ! J’organise également parfois des concernissages dans les bars, comme Au Chabrot ou Ô Boudu Pont : j’invite des peintres à présenter leurs œuvres et des musiciens à partager l’événement ! Tous solidaires et unis dans un élan artistique !

LVER : quelle énergie! tu n’arrêtes jamais ? Que fais-tu de ton temps libre ?
FS : je dors peu et crée beaucoup : chansons, tableaux, sculpture, photo… je lis beaucoup. Je collectionne les disques vinyles et adore flâner chez Armadillo, rue Pharaon, ou Made In Records.

LVER : le mot de la fin ?
FS : après ce long parcours, j’ai l’impression que le futur commence à avoir de l’avenir ! (rires) Continuons de rêver : nos utopies actuelles sont les réalités de demain ! Et le mot de la fin? C’est un proverbe berrichon qui conseille de garder le moral et qui dit, en guise d’au revoir : Faîtes-vous rire souvent ! C’est tout le mal que je vous souhaite !

LVER : merci Francky Stein, d’avoir partagé ta bonne vibe.

Tu peux suivre Francky sur sa page Facebook…

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?