Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

祭 Matsuri : un festival de culture japonaise

1975084_1395881524048360_6170357752291307116_n

Le premier Bon Odori de France aura lieu le 1er mars à Castelginest !

Commençons par le début : un matsuri, c’est quoi donc ? Au Japon, il s’agit d’une fête de village – ou, pour les grandes villes, de quartiers (ouais, parce que Tokyo, c’est quand même grand, du genre gigantissime !). L’ambiance est bon enfant, on y trouve plein de stands très animés et la journée est rythmée au son des taiko, des énormes tambours fabriqués en vidant de (gros) troncs.

affiche

Comment un tel festival se retrouve-t-il à quelques kilomètres de Toulouse, dans la ville de Castelginest qui ouvrira le mois de mars avec taiko et danses ? Le projet est né d’une rencontre, celle de Kumi Takahashi, enseignante au sein de l’association Wakaba, et de Satoshi Ishibuchi, artiste pluridisciplinaire mais surtout tourné vers la danse et la musique. C’est à ce moment-là qu’il faut savoir que les Bon Odori, danses folkloriques associées à la fête O-Bon, sont très populaires au Japon, au point que des villes et des quartiers engagent des chorégraphes et des musiciens professionnels afin d’avoir le leur bien à eux ! Autrefois, il était courant d’emprunter le Bon Odori de la ville dont on n’était qu’un quartier, ou du village d’à côté… Aujourd’hui, chacun veut le sien !

Au Japon, Satoshi Ishibuchi a été sollicité à plusieurs occasions pour créer ces danses. Passionné et enthousiaste à l’idée de faire découvrir cet aspect ignoré de sa culture aux Français, il en a parlé à Kumi qui fut tout aussi ravie. Elle organisera le festival ; il s’occupera d’écrire la musique et les chansons, puis de réunir des chorégraphes, et hop ! Le projet voit le jour.

11017050_1408757169427462_5191322235799786423_o

Tu pourras acheter le traditionnel éventail japonais (avec ton nom derrière).

Dans le respect de la tradition, tu pourras donc découvrir le dimanche 1er mars à midi, puis à 16 heures, à la salle des fêtes de Castelginest, quatre chansons nippones qui rendent hommage à Toulouse et à sa région : Garonne Bushi, Midi-Pyrénées Onde, Toulouse-Bonuta et Wakaba Kazoetu. Elles seront accompagnées de danses créées chacune par des professionnels d’origine japonaise, mais installés dans notre région. Notons en particulier celle de Toulouse-Bonuta, imaginée par Yui Mitsuhashi , qui mime plusieurs lieux emblématiques de la ville. D’ailleurs, on nous annonce un avis de flashmob !* Rdv en fin d’article.

Au programme ce dimanche 1er mars

10978543_1404324453204067_7221761819493882288_nTous les ingrédients d’un matsuri traditionnel seront réunis – mis à part, peut-être, les immenses chars tirés à la force des bras ! Des stands présenteront de nombreuses activités de la culture japonaise : cuisine, origami, calligraphie, cérémonie du thé, arrangement floral, bonsaï, habillage en kimono, langue japonaise, initiation au manga, design graphique, club de go, webzine culturel et deux pratiques de bien-être : le shiatsu et le reiki.

Le spectacle sera assuré par les danses et les chants (à 12 h et 16 h), ainsi que par des démonstrations d’aïkido (à 11 h et 15 h) et de karaté (à 11 h 30 et 15 h 30). Deux représentations de contes et comptines du Japon sont prévues à 10 h 30 et à 14 h 30, par Le Contoir des légendes qui se produit également une fois par mois au salon de thé Le Moderni’thé, du côté d’Esquirol. Une démonstration de cérémonie du thé aura lieu à 14 h : un moment à vivre en toute sérénité.

danse choregraphes

Et comme moment fort de la journée : une tombola dont le premier prix est un kimono de femme en soie, doublé de soie également !

kimono_a_gagner

Bien sûr, il y aura des stands de dégustation pour aider notre corps à supporter cette déferlante d’activités ! Des pochettes de bonbons et des nouilles instantanées, en direct du Japon, seront là pour celles et ceux qu’une petite faim tarauderait. Et, me chuchote-t-on, peut-être même que les chefs du salon de thé-cantine Okini seront de la partie !

Ce matsuri a été créé pour que les visiteurs puissent voir et vivre une expérience de la fête traditionnelle japonaise au-delà des a priori, et s’approprier ainsi un peu de cette culture. Je ne sais pas toi, mais j’ai l’impression que Kumi et Satoshi sont bien partis pour gagner leur pari !

Voilà une vidéo qui te montre ce qu’est un matsuri au Japon :

En savoir un peu plus sur les fêtes nippones 

L’O-Bon est une fête bouddhique qui rend hommage aux défunts. En général, elle se déroule le 15 août. De même que pour le fameux Día de Muertos mexicain, cette célébration est l’occasion de réjouissances : on est heureux d’accueillir ceux qu’on aime et qui sont loin, si loin de nous… sauf durant les trois jours de Bon ! Il y a des feux d’artifice, un grand brasier en forme de kanji est allumé sur une montagne de Kyôto, des lanternes sont déposées sur la rivière ou sur les chemins y menant. Le Bon Odori (littéralement : danse de Bon) a lieu en l’honneur des proches disparus. Il s’agit de danses joyeuses et énergiques. Petit à petit, le Bon Odori s’est détaché de son origine bouddhique et son aspect festif a pris le pas sur sa vocation religieuse.

satoshiSatoshi Ishibuchi est invité en France depuis avril 2014 par le Centre de Développement chorégraphique de Toulouse, dans le cadre de recherches et d’un partage des savoirs. Cette année dans notre ville s’inscrit dans la continuité de son étude de la danse contemporaine. On peut dire que cet amateur du cinéma d’Ozu et de Kurosawa aura goûté deux extrémités géographiques de notre pays, puisqu’il a vécu un an à Reims en 2001-2002 où il a soutenu et obtenu son DEA de Lettres et Sciences humaines.

Très enthousiaste au sujet de ce premier Bon Odori de France, voire d’Europe, Satoshi envisage de revenir chaque année à Toulouse pour mettre la main à la pâte !

Kumi Takahashi est l’organisatrice du festival. Arrivée en Francekumi en 1990 afin de travailler dans la mode, elle s’y est consacrée tout d’abord à Paris, puis à Toulouse où elle a emménagé en 1993. Suite à la fermeture de l’entreprise en 2012, elle décide de réaliser un autre de ses rêves : transmettre l’art de la cérémonie du thé (cha no yu), qu’elle a appris auprès de sa grand-mère, elle-même enseignante reconnue au Japon. Ils habitaient tous ensemble : la petite Kumi, ses parents et cette grand-mère versée dans la pratique du cha no yu et de l’ikebana (arrangements floraux). Aussi, alors qu’elle n’était qu’une fillette, Kumi a pu s’imprégner de l’esprit et des gestes de la cérémonie du thé.

Le Japon à Toulouse

L’association Wakaba est née en décembre 2013 de ce désir de partager ce savoir plusieurs fois centenaire. Wakaba signifie jeunes pousses. D’autres activités se sont ajoutées au cha no yu, toujours menées par des personnes originaires du Japon : origami, calligraphie, cuisine, habillage en kimono… Chaque enseignant est qualifié dans sa discipline – et parfois, leurs compétences dépassent le niveau actuel des élèves, comme ce féru d’origamis si précis dans son art qu’il est en recherche de pratiquants suffisamment avancés pour ouvrir son cours (en attendant, les cours de niveaux débutant et moyen sont disponibles !).

cha_no_yu

Kumi en pleine cérémonie du thé.

Si l’association Toulouse Midi-Pyrénées Japon est plutôt tournée vers les Français s’intéressant à la culture japonaise, et le Centre Culturel Franco-Japonais de Toulouse (CCFJT) vers les Japonais vivant dans la Ville rose et alentours avec, en plus, un engagement fort à développer les relations économiques, politiques et amicales entre ces deux pays, l’association Wakaba est conçue comme une passerelle entre Français et Japonais, Hexagone et Pays du Soleil-Levant, à travers la médiation de la culture japonaise.

wakaba2

Pourquoi Wakaba ? Le mot du président Jean-Michel Ascencio

Wakaba1Jean-Michel a découvert le Japon en 1994, dans des conditions un peu particulières puisqu’il s’y rendait pour rencontrer sa belle-famille ! Le ton est donné : traditions et campagne japonaise seront les maîtres mots de sa relation avec cette culture lointaine. La maison se trouvait sur pilotis, avec l’un de ces bains où l’on se plonge seulement après s’être lavé… L’immersion est totale : il y vit à la japonaise, mange la cuisine traditionnelle aux heures adéquates. Lorsqu’il se met dans la peau d’un touriste, ses pas le guident vers les coins de nature et les jardins des temples ; il loge dans de vieux ryokan (auberges typiques).

De cette intimité avec la culture nippone vient son souhait d’une association qui la rende accessible au plus grand nombre, qu’on soit français ou japonais.

 wakaba_activites

Informations pratiques

Matsuri : dimanche 1er mars à la salle des fêtes de Castelginest (5 km au nord de Toulouse), de 10 heures à 18 heures

Tarifs d’entrée : 4€ à partir de 11 ans et 2€ de 6 à 10 ans

Toute autre information sur le site du matsuri, sur le site de l’association Wakaba. Et sur la page Facebook.

* Un flashmob sur Toulouse est en pleine réflexionnite aiguë. Si tu es intéressé-e, contacte l’association Wakaba.

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?