Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

Ernani au Capitole – Un héros dans la Vi-ll-e : Rencontre avec Michel Lehmann

THEATRE CAP Ernani 120x176

Si Hollywood s’était emparé de l’œuvre de Hugo ou de l’opéra de Verdi, gageons que la postérité d’Ernani aurait été identique à celle d’un Robin des Bois ou d’une Esméralda !

Pourtant si on veut bien le découvrir, l’opéra offre toute l’intensité dramatique pour porter l’histoire vers nos cœurs.
Vois plutôt cher lecteur : le fougueux et amoureux espagnol Ernani doit fuir pour avoir aimé la belle Elvira, convoitée à la fois par le vieux Silva et par le roi Carlo, le futur Charles Quint. Quand le héros gagne enfin son bel amour, c’est pour mourir d’honneur dans une fin tragique.

Il est à Toulouse un observateur privilégié de cet art total qu’est l’opéra : c’est Michel Lehmann, le directeur de l’IRPALL (Institut de Recherche Pluridisciplinaire et Arts, Lettres et Langues). Il mène une étroite collaboration avec le Théâtre du Capitole depuis sept ans maintenant.

 

Ernani-La-Fenice-Original-Poster

Ernani Verdi – programme 1844 Fenice Venise

 

Rencontre avec un chercheur passionné

La Vi(ll)e En Rose : Entre 1830, où s’engagea autour de l’œuvre de Victor Hugo la Bataille d’Hernani entre les Romantiques et les Classiques, et 1844 date où l’opéra de Guiseppe Verdi a été présenté à Venise, que s’est-il passé ? Comment Hernani a-t-il perdu son H ? Comment est-on passé du théâtre à l’opéra ?

Michel Lehmann : Le « H », c’est simplement une affaire linguistique. Les italiens n’ont pas de « h » comme lettre initiale dans leur langue. Il est seulement mêlé à des consonnes pour créer d’autres sonorités. D’où ce titre d’Ernani.

Quant à l’adaptation de la pièce pour l’Opéra, les quatorze ans d’écart ont été suffisants pour calmer les violences de la bataille. Quand un compositeur italien s’engage à adapter une œuvre de cette portée, la position s’avère politiquement forte. On est dans le contexte d’une unité italienne qui ne se fait pas.

Que Verdi trouve-t-il dans le théâtre de Hugo ? Ses débordements permanents, une énergie, une action dramatique, ses coups de théâtre, sa déclamation, sa vocalité, un alexandrin qui rythme la langue… Ce sont des éléments qui intéressent Verdi. Il cherche à continuer le processus romantique à travers un art plus généreux et un son plus projeté, en relation directe avec l’intensité émotionnelle. Hugo lui a donné le courage d’aller voir ensuite du côté de Shakespeare et chez Schiller.

LVER : Votre institut universitaire l’IRPALL a organisé dans le cadre d’une convention avec le Théâtre du Capitole une Journée d’Etude publique sur Ernani et la figure du proscrit à l’Opéra, pouvez-vous nous révéler quelques conclusions de ces échanges ?

Michel Lehmann : Il est apparu que Verdi crée littéralement des figures de proscrits : soit le personnage est un proscrit politique comme Ernani qui fuit dans les montagnes d’Aragon, soit Verdi met en place des dynamiques propres à cette figure théâtrale.

Verdi à « hugolisé » beaucoup d’opéras par la suite (sourire). Par exemple « La Traviata » s’inspire de « La Dame aux camélias » d’Alexandre Dumas Fils et s’achève sur le ton d’une morale très bourgeoise alors que Verdi préfère un sursaut tragique et brutal quand l’héroïne meurt dans l’isolement.

La Journée d’Étude a été un véritable succès avec plus de quatre-vingt personnes dans le public. Son thème était consacré à un opéra d’un compositeur italien, d’après un écrivain français, tous les deux romantiques, sur une histoire située à l’époque de la Renaissance espagnole. De quoi réunir des chercheurs de spécialités variées, une sorte d’Europe des chercheurs.

LVER : Comment l’œuvre d’Ernani, avec sa puissance musicale et émotionnelle, résonne-t-elle dans le public aujourd’hui ?

Michel Lehmann : C’est le travail d’une collaboration étroite entre l’IRPALL et le Théâtre du Capitole, qui fédère des chercheurs de laboratoires de Toulouse et en France autour du thème de l’opéra. Elle s’appuie sur des programmes de recherche inédits et d’un très bon niveau, tout en prenant la peine d’aller sur le terrain porter la parole universitaire dans les Centres Culturels de la ville. Je salue d’ailleurs le remarquable travail de relation avec les publics de Valérie Mazarguil (Théâtre du Capitole) et de Christine Calvet (Institut IRPALL Université Jean Jaurès).

Cela représente 64 actions par an, et la Convention existe depuis sept ans ! On touche des publics différents et variés, en fonction des formats. Le « Thé à l’Opéra » est le samedi par exemple. C’est l’originalité de la proposition toulousaine.

LVER : Est-ce que le public a évolué depuis que la Convention Capitole existe ?

Michel Lehmann : Absolument. Le noyau dur des amateurs d’Opéra essaime autour de lui et attire de nouveaux spectateurs. Le public de la Convention est très diversifié et animé d’une curiosité insatiable.

Avec les rencontres « Parlons-en » les gens savent qu’ils trouvent l’information sur une œuvre auprès de nous. On a en général de 40 à 50 personnes l’après-midi et en semaine !

C’est particulièrement évident avec les opéras du XXème siècle ou contemporains. On voit les mélomanes et les abonnés venir chercher des clés de compréhension quand les pièces ne sont pas assez connues.

Nous ne faisons pas de concession sur la qualité et sur le niveau de ce qui est transmis. Il faut donner l’épaisseur et sa force de sens à un opéra.

LVER : Vous vous déplacez dans différents quartiers de Toulouse et vous allez à la rencontre de gens qui n’ont pas l’habitude d’aller au Capitole.

Michel Lehmann : Oui, c’est nous qui bougeons. C’est la passerelle avec la Cité, l’ouverture de l’Université sur la ville. Les rencontres sont vécues comme un premier contact avec l’Opéra. On voit un très grand enthousiasme partout. La dynamique est là.

Nous sommes très heureux que les « Parlons-en » et les ateliers d’écoute soient remplis pour Ernani … comme pour les autres opéras à l’affiche !

 

costume Ernani@Emmanuel Peduzzi

Costumes Ernani 2017– @Emmanuel Peduzzi

 

 

La Construction des décors pour Ernani : 

Ernani de Verdi au Capitole
10, 12, 14, 17, 19, 21 mars 2017
Informations et réservations par ici

Rendez-vous avec Michel Lehmann :

MichelLehmann_IRPALL@MichelLehmann

Photo de Michel Lehmann

Conférence 

« Ernani : l’opéra qui lança la carrière de Verdi »
Théâtre du Capitole, Grand foyer, jeudi 9 mars 2017 à 18h (gratuit, sans réservation)

Parlons-en rencontres d’avant spectacle (durée 1h et gratuit, sans réservation)
Théâtre du Capitole, Grand foyer, 10, 14, 17 et 21 mars 2017 à 19h

Ateliers d’Ecoute (gratuit, sans réservation)

Centre Culturel Bellegarde – Lundi 24 avril 2017 à 17h
Centre culturel Alban-Minville – Mardi 25 avril 2017 à 15h
Centre culturel Théâtre des Mazades – Vendredi 28 avril 2017 à 17h   

Convention IRPALL Capitole
Contact IRPALL 

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?