Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] Toute ressemblance avec le père de Franck Courtès

10805351_1729281157297134_1364672035_n
CVT_Toute-Ressemblance-avec-le-Pere_1311

Toute ressemblance avec le père – Éditions JC Lattès – 440 pages – Parution août 2014             Couverture : © BleuT – Photo de la bande livre © Franck Courtès – Prix : 19,50 €

Marcher dans les pas du père quand on le perd à seize ans, en pleine construction psychologique, en plein passage du monde de l’enfance à celui d’adulte, d’homme… Pas nécessairement aisé surtout quand la mère, Mireille, s’évade, s’efface ou se dissout dans le silence, le déni, quand la sœur, Vinciane, bien plus forte et résistante que le garçon, décide d’aller de l’avant et tente de construire sa propre vie au loin. Souvent au loin. Toujours au loin. Parce que Paris peut détruire, parce que les lieux peuvent s’avérer néfastes et destructeurs, parce que l’illusion d’être à l’autre bout du bout peut aider à rester debout.

            Le garçon, notre héros central, c’est Mathis… Qui va grandir comme il peut, entre les copains et une collection de filles séduites maladroitement pour faire comme papa peut-être, mort dans un accident de voiture un soir qu’il rentrait d’une partie fine avec une de ses maîtresses. Sans la présence du référent, sans la force du référent, sans peu de monde sur qui s’appuyer en réalité, il va essayer de grandir bon an mal an.

            Le jeune homme va se perdre pendant longtemps entre les filles (son histoire avec Ingrid, la Scandinave, sera un naufrage total) et les nombreux verres des autres, entre des « drogues » douces et des moins douces. Toute ressemblance avec le père est construit comme la fresque d’une famille au fil du temps, des saisons, des années, cabossée… Un roman-fleuve. Aux personnages nombreux qui colorent ou décolorent la vie de Mathis.

Franck-Courtès-1-c-Jérôme-Bonnet

Photo Franck Courtès © Jérôme Bonnet

            Frank Courtès travaille sa toile et ses clichés entre écrits et nuances, entre noirs et blancs comme l’existence ; à chaque instant ou presque on sent la patte et toute la sensibilité du photographe. Focus sur les personnages, sur les sentiments, sur les vagues de la vie d’autant quand la faucheuse rôde de la première à la dernière page. Livre totalement visuel mais pas que, il faudra également compter avec les odeurs. Compter avec une mort omniprésente autour de laquelle le récit est construit… Elle est peut-être le personnage central de ce roman, la mort. Car elle appartient aussi à la vie.

            Récit sur la capacité ou pas à se projeter, sur la difficulté à aller de l’avant, à envisager le présent comme l’avenir sans chaussures de plomb. Récit sur la propension comme l’impossibilité à atteindre le deuil et la résilience qui permettent parfois de reconstruire, de se reconstruire.

            Touchant. Émouvant. Attachant. D’une écriture claire, limpide et aisée.

         À lire bien entendu. À regarder également. Comme un panoramique de vies.

 

 

Christophe Maris, journaliste-écrivain © Maris Conseil

Image de Une créée par Nathalie Gautreau

 

 

 

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?