Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] Nous tournons en rond dans la nuit de Daniel ALARCÓN

thumbnail_Nous tournons en rond dans la nuit

Deuxième roman… (traduit de l’anglais par Nathalie Bru)

Jeu de faux-semblants ou réalité ? Daniel Alarcón nous entraîne dans une valse dramatique où le roman est construit autour de comédiens qui décident de reprendre la mise en scène et la production d’une pièce de théâtre, Le Président idiot, à l’initiative d’un personnage hors du commun, Henry Nuñez, le leader charismatique de la troupe. La révélation, c’est le jeune acteur Nelson, que le vieux metteur en scène prend sous son aile et décide de façonner selon ses envies, son bon vouloir, ses ressentis.

La petite troupe va se déplacer dans les environs d’une ville que l’on devine au lendemain d’un coup d’état, une dictature d’Amérique latine… Est-ce le Chili ? L’Argentine ? L’endroit ne sera jamais défini précisément, parti pris par l’auteur qui laisse toute liberté à l’imagination du lecteur. Une manière habile et subtile de signifier que l’art peut dépasser et dénoncer la tyrannie, que la liberté passe par la culture et le choix des mots. La pièce Président idiot en est la preuve, ridiculisant tant le dictateur que ses sujets, notamment son majordome.

Photo Daniel Alarcón © Adrian Kinloch

Photo Daniel Alarcón © Adrian Kinloch

Au-delà de cette mise en exergue du théâtre, de l’art, Daniel Alarcón nous raconte également le parcours de ces artistes qui n’en demeurent pas moins des hommes qui avancent dans l’existence avec leurs hauts, avec leurs bas, avec leurs petits bonheurs souvent provisoires comme leurs souffrances. Nous entrons dès lors dans la vie des uns comme des autres et quand l’auteur tombe les masques de ces théâtreux, nous prenons pleinement conscience de la difficulté de l’existentiel, du chemin tortueux à parcourir pour donner du sens à nos actes, qu’ils s’annoncent marqués, masqués ou manqués. Si Nuñez dévoile peu à peu son passé, on écrit avec l’auteur, le présent comme le futur dramatique du jeune Nelson. S’ils paraissent tous libres, en apparence, ils sont encore et souvent enfermés dans leur histoire et peinent à s’affranchir de leur condition, enfermés dans l’Histoire de leur pays qui les a tous plus ou moins marqués au fer rouge.

On ne sort pas indemne d’une telle lecture, d’un tel voyage, au pays de l’art comme du monde où nous invite ce jeune auteur américain. Grand roman, il faut se laisser porter par la poésie qu’il dégage autant que par la tragédie permanente qu’il renferme. Cela secoue, cela questionne : la littérature est un acte militant, il n’y pas plus de doute avec l’œuvre d’Alarcón.

« Comme dans Lost City Radio, l’auteur raconte les répercussions de la révolution et de la guerre civile sur le présent. Alarcón parvient à évoquer en les mêlant habilement les thèmes de l’art, de l’amour et de la politique. »

Kirkus Review

« Un roman engagé… Alarcón est un conteur particulièrement doué qui réinvente la construction du récit en tissant une histoire dont le sujet revient sans cesse en une subtile répétition. Un travail remarquable. »

New York Times Book Review

« Nous tournons en rond dans la nuit est un remarquable deuxième roman, une histoire faite de couches successives et qui vous invite à entrer sans réserve dans le monde qu’elle dépeint. Une contribution essentielle à la littérature de la diaspora sud-américaine. »

Hector Tobar, auteur et journaliste

Nous tournons en rond dans la nuit de Daniel Alarcón – Éditions Albin Michel – 420 pages – Parution : février 2017 – Couverture © Philippe Narcisse – Prix : 24,00 € 

La deuxième chronique de la semaine

thumbnail_Le retour de Jules

Christophe MARIS, Journaliste – Écrivain – Expert en communication © MARIS Conseil – 2017 – Tous droits réservés. 

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?