Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] Sur cette terre comme au ciel de Davide Enia

buro biblio
sur cette terre comme au ciel

Sur cette terre comme au ciel – Éditions Albin Michel – 400 pages – Parution : août 2016 – Couverture : ©Philippe Narcisse – Prix : 22,00 €

Premier roman… traduit de l’italien par Françoise Brun

            Un peu de franchise et de vérité de temps à autre cela ne nuit pas nécessairement à grand monde. Quand j’ai reçu ce premier roman, Sur cette terre comme au ciel, en lisant la quatrième de couverture, découvrant la thématique à savoir l’histoire de Davidù, jeune italien qui évolue dans le Palerme de la mafia des années 80 et qui plus est, dans le milieu de la boxe, j’ai esquissé une petite moue. Mouais ! Bof… Bon !

            Et puis magie de l’auteur, Davide Enia… Il m’a attrapé comme un débutant m’entraînant par là même sur les rings et je n’ai pas décroché – et ce, sans gants – de cette étonnante histoire. Il y a du rythme, de la sueur, de l’angoisse et du sang. Et bon Dieu que c’est bon. Ce n’est plus même un roman c’est un film en noir et blanc où les seules incrustations seraient du rouge. Du rouge vermillon, celui que les boxeurs laissent dans les salles, celui que la mafia laisse sur les trottoirs de Palerme plus crasseuse que jamais, celui que des pucelles – futures pulla (putes) – laissent dans les draps douteux des premières fois.

            Le roman, s’il se déroule il y a trois décades, en fait, couvre bien plus que cela via la multitude des personnages qui s’y côtoient, s’y croisent, s’y entrecroisent quand ils ne sont pas en train de se battre voire se combattre. Et Davidù là-dedans ? Et bien c’est un des petits héros des rues palermitaines que nous allons suivre durant près de 400 pages (de 9 ans à l’âge d’homme). Passionnant ! Envoûtant ! Et si réaliste que l’on en devient soi-même un personnage via le biais de la focalisation externe. Quel parcours et quelle famille…

            Chaque page est une histoire, chaque chapitre rebondit comme voltigent parfois ceux qui se risquent au ring. Et on ne reprend son souffle qu’au moment où le gong final retentit. Gagné ou tapis !

davide enia

Photo Davide Enia ©Gianlucca Moro

            Davide Enia fait fort pour son entrée en littérature nous livrant là une peinture du sud de l’Italie plus réaliste que jamais. Chacun y joue un rôle fort, qu’il soit vivant ou mort, même mort en sursis. Mais que serait un roman sans amour ? Davidù craque depuis l’enfance pour la belle Nina, inaccessible mais il n’a pas dit son dernier mot, il s’accrochera pour décrocher son Graal, être aimé de la belle. Les filles tout comme ces mecs musclés gonflés de testostérone sont omniprésentes dans cet écrit et elles occupent sacrément leur place souvent insoumises toujours rebelles. Des mères qui ouvrent et ferment les yeux, des filles qui tiennent les garçons et les hommes par le bout de la queue. Ce qui n’est pas sans laisser sourire, sinon réfléchir tellement c’est le reflet de la vie. Mais il y aussi en chacun de ces bêtes de combat de grands romantiques et Davide Enia fait la part belle à de magnifiques histoires d’amour…

            Ça tape ça résonne ça détonne et on en demande encore !

         À souligner, une traduction remarquablement soignée pour l’amoureux de la langue italienne que je suis. 

 

Christophe Maris, Journaliste – Écrivain – Expert en communication
©MARIS Conseil – octobre 2016 – Tous droits réservés
Image à la Une : collection privée CM

 

La deuxième chronique littéraire de la semaine par Christophe…

27 octobre également

Les 3 et 10 novembre tu pourras découvrir…

 

 

 

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?