Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] Schlott d’Éléona Uhl

Bureau 2

L’une est l’autre

Schlott

Schlott Éditions Héloïse d’Omesson– 160 pages – Parution : janvier 2016  – Couverture : ©Catherine Louis – Prix : 14,00 €

            Étrange roman que nous propose l’helvète autrice, Éléona Uhl. Dérangeant, fascinant, troublant. On peut dire que ce petit livre très court mais très dense finalement va en secouer, plus d’un, plus d’une.

            Mais qui est cette Madame Schlott ? Ou qui sont ces deux Madame Schlott qui – fait intriguant -, portent le même nom ?

            Et si elles n’étaient qu’une seule et même personne. Tout est envisageable avec celle qui tient la plume, essaie et réussit souvent à nous perdre dans les méandres de l’esprit tortueux de cette Madame Schlott version grise, de cette Madame Schlott tant fantasmée par la précédente comme colorée avec une vie trépidante, pour mieux nous retrouver, nous interroger. Eh oui, on rêve souvent de ce que l’on n’a pas, de ce que l’on ne se donne pas les moyens d’obtenir. Et l’on veut souvent ce que la voisine ou le voisin possède : la notoriété, la réussite, la reconnaissance, l’aisance, l’amour, le confort, que sais-je encore… Peut-être pas l’essentiel : la raison.

            Tout aussi étrange, les deux femmes qui demeurent proches l’une de l’autre se prénomment Bernadette. Avouez que cela fait beaucoup… Passons. Pendant que Madame Schlott, grise et morose, doit supporter son guignol de mari, chauve, grassouillet et affublé d’un sexe aussi ridicule qu’un gamin de quatre ans qu’il frotte sur son fessier pour passer l’ennui du dimanche, la seconde Madame Schlott, elle, semble collectionner les amants et s’en délecter, rien qu’à sourire devant les descriptions précises d’Éléona Uhl.

            Jusqu’au jour où des agressions, des vols, des délits sont constatés dans leur quartier. Et qui décide d’enquêter ? Le mari de Madame Schlott, le chauve et grassouillet qui exerce le triste métier de flic raté. Parviendra-t-il à démasquer le délinquant ? La délinquante ? Il faudra aller au bout de ce roman astucieusement construit comme un jeu de piste autour d’un thème délicat : la schizophrénie.

Eleona-Uhl-light-200x300

Photo Eléona Uhl ©Guillaume Perret/Opale/Leemage – EHO

            Éléona Uhl jongle avec du fragile, de l’impalpable… Que se passe-t-il dans la tête de son héroïne, dans la tête du lecteur, de la lectrice ? Possédons-nous tous une double, voire une triple identité ? Si ce n’est plus ? Comment emplit-on une existence seulement animée par la frustration ? À pouvoir en devenir un danger tant pour les autres que pour soi-même ? Ce sont les questions sous-jacentes que nous pose cette plume de talent.

            Schlott aurait pu s’avérer comme un roman languissant, terne et ennuyeux : il n’en est rien. Souvent on rit, on «éclate» même de rire tellement la pression est poussée parfois à l’extrême, le cocasse sauve de nombre de situations et puis même si Madame Schlott n’est pas très stable, elle n’en demeure pas moins sympathique et attachante. Cette œuvre est également une ode discrète à l’empathie et au travail complexe que l’on devine des thérapeutes qui doivent aider les gens – vous peut-être, moi prochainement qui sait ? – dans la gestion de cette pathologie.

            Comme disent nos amis germanophones c’est Eine Süβe  (une douceur)

 

 

Christophe Maris, Journaliste – Écrivain – Expert en communication
©MARIS Conseil – janvier 2016 – Tous droits réservés
Image à la Une collection privée CM

[NDLR : il sortira jeudi 28 janvier, tu as donc le temps de le commander dans ta librairie préférée !]

Les prochaines chroniques littéraires dans nos pages

 

 

 

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?