Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] Peine perdue d’Olivier Adam

La chronique littéraire

          À la lecture, à l’analyse du roman d’Olivier Adam, Peine perdue, il m’est arrivé de penser ; c’est un roman, les fantasmes un peu hyperboliques d’un auteur qui veut frapper fort, qui veut mettre en exergue les maux criants de la notre société actuelle. Et puis…

peine-perdue

Peine perdue – Éditions Flammarion – 415 pages – Parution : août 2014 Couverture : ©Abi Massey / Moment / Getty Images – Prix : 21,50 €

Et puis… Au fur et à mesure, je me suis demandé si Olivier Adam n’était pas allé se planquer dans cette petite station de la Côte d’Azur – dont il nous dissimule le nom avec astuce –, auprès des calanques avec des carnets, un bon appareil photo, un dictaphone et son ordinateur pendant plusieurs mois. Le récit qui contient pas moins de vingt-deux personnages – avec chacun son identité propre et forte -, est d’un réalisme déconcertant, d’une cruauté sans détours, d’une précision sans faille. C’est une peinture de ce qui se dissimule derrière un front de mer, la vie au jour le jour dans sa merde la plus totale. Est-ce qu’il y a une once d’espoir dans ce roman ? Pas l’ombre parce que la vie accorde rarement des cadeaux. Seulement quelques instants de bonheur ; c’est à cela qu’on le reconnaît d’ailleurs. Parce que tout une frange de la société n’est pas nécessairement née «du bon côté de la barrière».

Et puis c’est quoi le bon côté ? Ce n’est pas seulement une histoire de statut social, de fric ; c’est avant tout avoir été aimé, chéri, cadré, et mis sur les «bons» rails de la vie. Après ce n’est nécessairement pas une tare que déraper un peu, beaucoup, c’est la Vie dans son immensité avec la Mort qui rôde à deux pas comme cette Méditerranée dont nos héros ne se méfient pas suffisamment. Qui n’a pas raté un aiguillage parfois. Les gens parfaits en apparence peuvent aussi devenir des monstres !

La peine perdue touche tout le monde, du plus jeune âge jusqu’à l’automne d’une existence semée de petits sourires, de lourdes larmes. Tous les personnages d’Olivier Adam (c’est vous c’est moi c’est lui), sont attachants. Nous sommes tous quelque part des handicapés des sentiments, des ébréchés de l’enfance parfois, des cabossés de l’amour, des cadavres en puissance même encore vivants.

Olivier Adam

Photo Olivier Adam © DR

Olivier Adam sonde les comportements, observe les travers des uns comme des autres, les espoirs fous de certaines, les rêves de certains, les élans de générosité aussi modestes soient-ils. Avec une justesse taillée au scalpel. Son récit est chirurgical et l’ingéniosité l’a poussé au roman choral où finalement au sein d’une petite communauté d’une station balnéaire pour «vieux» en quête de mer bleue, de chaleur et de lumière, chaque histoire est en relation de près ou de loin avec celle du voisin. Roman visuel. Roman touchant. Roman angoissant de réalisme et de vérité, Peine perdue nous emmène ailleurs et finalement si près de nos existences banales autant qu’extraordinaires, douces autant que violentes, diaphanes autant que colorées. Et l’on en sort plus humain si l’on a bien compris le sens d’une double lecture.

            Avec Peine perdue, Olivier Adam signe un livre d’une densité romanesque inédite, aux allures de roman noir, et dresse le portrait d’une communauté désemparée, reflet d’un pays en crise. (note de l’éditeur)

Christophe Maris, Journaliste-Écrivain-Expert communication
©MARIS Conseil – juin 2015 – Tous droits réservés –
Image de Une Nathalie Gautreau

 

 

 

 

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?