Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] Le paradis est un enfer comme les autres d’Émile Castillejos

Recueil de nouvelles d'Émile Castillejos

«Petit déjà, je n’aimais pas les drames et les histoires sordides». José, Le paradis est un enfer comme les autres – Le danseur de tango

Si le personnage principal de la première nouvelle de ce recueil n’est pas friand de frissons et d’horreur, on ne peut pas en dire autant de son auteur.

Émile Castillejos a su condenser la noirceur, commune et/ou fantastique, et l’a développée au fil de ces 14 nouvelles.

Couverture Paradis BAT

Bien que les thèmes abordés et les personnages mis en scène soient différents d’une nouvelle à l’autre, un fil conducteur les lie cependant : le destin tragique qui les anime ou les attend.

Vois plutôt :

  • Le danseur de Tango : les horreurs du monde extérieur glissent sur José, comme ses mains glissent sur les courbes de ses partenaires d’un soir.
  • Chambre 13 : si certains cherchent la célébrité, d’autres feraient tout pour ne pas passer sur le petit écran !
  • Yin et Yang : quand plusieurs prostituées sont trouvées sans vie, la police mène l’enquête et interroge le voisinage.
  • Un contact électrique : les Pow-Wow chantaient Moi vouloir être chat, mais ils ne se rendaient sans doute pas compte de la difficulté d’être une maman chat voulant protéger ses petits !
  • Le pouvoir de la force : pas besoin d’être geek, ou simple amateur de technologie, pour apprécier un trajet en voiture guidé par la voix de Dark Vador dans le GPS ! Après tout, le GPS est ton ami…
  • Remodelage : quoi que l’on fasse, il est toujours très difficile d’échapper à soi-même. Et la chirurgie plastique n’y changera rien !
  • La voix de la raison : lorsque cet employé de bureau lambda se met à entendre des voix, le choix est vite fait : les combattre et s’en débarrasser, ou les écouter. Bah ça fait de la compagnie… Oui, mais quand elles ordonnent, il faut écouter, sinon les conséquences pourraient être désastreuses.
  • Une clé pour l’enfer : quand Jack devant sa télévision, et Elmer Fudd dans cette même télé, commencent à subir les mêmes outrages, le quotidien devient vite cauchemardesque.
  • Demandez le numéro spécial ! : il y a des matins où au saut du lit, on a l’impression d’avoir pris 20 ans pendant la nuit. Tant que ça ne reste qu’une impression, ça va.
  • Transfert sous surveillance : Max se fait hypnotiser pour essayer de se comprendre. Un petit retour en arrière l’aiderait à faire le point sur l’origine de ses pulsions, parfois si dures à réprimer.
  • L’auto-stoppeuse : les obsèques ne sont jamais une partie de plaisir. Et s’y rendre en prenant une auto-stoppeuse un peu trop curieuse n’arrange vraiment pas les choses.
  • La vindicte de l’avatar : un sans-abri fait la macabre découverte d’un corps jeté à l’abandon devant son logis de fortune. En voulant donner un sens à sa vie, il décide de venger son visiteur et part enquêter chez la victime.
  • Le mur : brillant avocat, Marc se repose dans le salon de sa nouvelle maison, verre à la main, lorsqu’il entend un bruit semblant venir du mur à sa gauche. En tendant l’oreille, il comprend qu’il s’agit d’une voix humaine.
  • L’attrape-songes : une fillette de 7 ans, élevée par sa gouvernante tyrannique et coincée, rêve du retour de son père. Dans sa solitude, elle finit par se lier d’amitié avec une araignée.

Mis à part une ou deux exceptions, les nouvelles sont contemporaines et locales. Tu vas vite t’en rendre compte, on ne cherche pas le voyage ici, qu’il soit temporel ou dépaysant. On reste dans notre univers connu, dans notre quotidien, en version cauchemardesque.
À mon sens, ce choix de style est une vraie bonne idée. En effet, tout le monde peut s’identifier aux personnages, aux problèmes rencontrés, sans avoir besoin de faire des recherches qui cassent le rythme, pour se sentir transporté dans la nouvelle.
Quand tu entames le livre, tu rentres dans le vif du sujet, sans te poser de question, et les angoisses des protagonistes deviennent rapidement TES angoisses.
Il n’est pas rare de se retrouver en pleine lecture à se demander comment on va faire pour s’en sortir… alors qu’il suffit de lire pour le savoir. Bah oui, c’est un livre, reste calme.
L’implication est totale, grâce au style fluide, clair et précis, aux dialogues propres et ultra-crédibles et à cette capacité qu’a l’auteur de faire en sorte qu’on s’approprie immédiatement le personnage.
Même quand celui-ci est un animal.
Chapeau l’artiste !

Du côté des influences, les maîtres de l’horreur et du suspens sont à l’honneur.
Ainsi, les auras de Stephen King ou M. Night. Shyamalan, pour ne citer qu’eux, planent en continu au-dessus du recueil.

émile-castillejos

Et si tu as déjà lu par exemple Danse macabre, ou vu Les Autres (de King et Shyamalan respectivement) tu constateras rapidement qu’il n’est pas rare de ressentir cette agréable et très trompeuse sensation d’être en terrain connu.
Agréable car on sait qu’on va être bien traité et que nos attentes en terme de noirceur et de frissons vont être goulûment rassasiées.
Trompeuse car ces auteurs savent jouer avec les sensations et les peurs de leur auditoire pour les amener où ils veulent.
C’est un peu de tout ça que tu peux retrouver chez Émile Castillejos, dans les clins d’œil et dans le style. Un pur plaisir !

Je n’ai qu’une seule chose à déplorer à ce recueil de nouvelles : sa longueur bien trop courte. 170 pages, c’est bien trop peu ! Marie-Cécile, je m’insurge, c’est ta collection, fais quelque chose, écoute mon cri de l’âme !
Ah, on me dit que c’est la même longueur pour les autres ouvrages.
… Oui, mais même !

Le paradis est un enfer comme les autres, d’Émile Castillejos publié aux Éditions du Carnet à Spirale (toute nouvelle maison toulousaine dont nous te parlions ici) sortie prévue en janvier 2018 (mais tu peux te le procurer dès maintenant sur Toulouse en les contactant) !

Petit cadeau… Tu peux ici feuilleter les premières pages de Le paradis est un enfer comme les autres

Vidéo de l’interview de l’auteur par ...

Photo de l’auteur et de la couverture Frédérick Lejeune

Émile Castillejos dédicacera son recueil samedi 9 décembre de 10 h à 13 chez Carrefour Portet-sur-Garonne et de 15 h à 18 h 30 à la librairie Lire aux Éclats à Plaisance-du-Touch. Il sera accompagné de Gilles Monchoux pour son roman Fantasy jeunesse Les Révoltés de Noël que Peyo chroniquera la semaine prochaine.

[NDLR : Peyo fut le premier à chroniquer les 5 ouvrages des Éditions du Carnet à Spirale. Tu peux retrouver ainsi les articles sur un autre recueil de nouvelles, Valises de David Pascaud, un roman Revenir de Florian Oger, un polar Tuez-moi demain de Dominique Terrier et un roman Fantasy jeunesse, Les Révoltés de Noël de Gilles Monchoux]

Tu aimeras sûrement aussi...

1 commentaire

  • Répondre Thierry Bellaiche 23 novembre 2017 at 18 h 52 min

    Comme toujours, Peyo sait aller à l’essentiel, en peu de mots bien choisis, et avec un esprit de synthèse qui fait honneur à la fonction de critique littéraire. Et bien entendu, il nous donne envie de lire l’ouvrage…

  • Un commentaire à faire ?