Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] Moka de Tatiana de Rosnay

buro biblio

Moka – Éditions Héloïse d’Ormesson – 272 pages – Parution : juillet 2016- Couverture : ©Macha Kassian-Bonnet – Prix :  18,00 €

«Qu’auriez-vous fait à sa place ?»

Jusqu’où peut aller une mère pour sauver son enfant ? Jusqu’au bout… Au bout de tout ! Même prendre les risques les plus insensés en apparence. Parce qu’une mère ne peut supporter toute forme d’injustice, d’absence de réponse quand elle est au prise avec les silences, les aberrations ou les lenteurs, les inepties d’un système.

Moka, le dernier roman de Tatiana de Rosnay nous entraîne vitement dans une course contre la montre. Malcolm, le fils de Justine, traductrice reconnue, à la personnalité solaire, vient d’être renversé par un chauffard qui a pris la suite, laissant l’adolescent dans le coma. Coma, Moka, ça rime. Et comment ! Moka c’est la couleur de la Mercedes qui a fauché sur un boulevard parisien le gamin. Et c’est à peu près tout ce que les passants ont retenu hormis quelques lettres et numéros épars qui composent la plaque minéralogique de la voiture.

         Pendant ce temps, le criminel court toujours et la police lanterne au niveau de l’enquête, engluée dans des méandres administratifs ; Malcolm lui s’enfonce dans un sommeil profond et ne semble pas pouvoir en sortir. Mais Justine, abattue mais battante n’en reste pas là ; elle va mener son enquête de son côté allant contre l’avis des siens et notamment Adrew son mari qui préfère garder sa confiance en la police française.

         Au fur et à mesure des pages, le lecteur – qui est dans l’impossibilité de décrocher -, se range bien évidemment du côté de cette mère courage et souhaite tout comme elle que la lumière soit faite sur ce fait divers profondément inacceptable. Comment peut-on se jouer de la vie d’autrui, qui plus est celle d’un enfant ?

tatiana de rosnay

Photo Tatiana de Rosnay ©DR

         Tatiana de Rosnay entretient le suspens et ce, jusqu’aux dernières pages. Elle nous entraîne comme son héroïne sur de fausses pistes, elle multiplie les faux espoirs. On y croit, on y croit, Justine a trouvé… pour mieux s’enfoncer dans des impasses. Jusqu’au jour où les cartes comme celle de la France sont rebattues et redistribuées. Il y aurait un mince espoir dans le Sud-Ouest… Mais la découverte de Justine va s’avérer encore plus sordide que toute forme d’entendement.

         Il en faudrait davantage pour décourager cette maman qui envoie tout valser, l’indolence insoutenable de son mari, l’idée même que l’enquête soit classée sans suite faute de renseignements fiables, les conseils «raisonnables» de ses amies, la souffrance de sa fille Georgia, trop petite pour réaliser l’absence de son frère (en apparence)… Elle fonce, empreinte d’intuition, cette fameuse intuition du cœur comme du ventre d’une mère. Et malgré tout le chagrin qui la ronge, elle ne s’effondre pas, va au bout de son ressenti, de ses déductions de ses idées. Il faut que la vérité éclate, il faut que justice soit rendue à Malcolm, toujours prisonnier dans l’anti-chambre de la mort.

         C’est un roman à lire vite comme les minutes, les heures qui sont comptées pour tenter d’éviter que la ligne verte du moniteur – seul lien restant entre Malcolm et les siens -, ne s’aplatisse. Ne s’efface et laisse place au vide, au néant.

 

Christophe MARIS, Journaliste – Écrivain – Expert en communication
©MARIS Conseil – septembre 2016 – Tous droits réservés
Image à la Une : collection privée CM

La deuxième chronique de la semaine par Christophe

29 septembre

Les 6 et 13 octobre tu pourras découvrir les chroniques suivantes

Tu aimeras sûrement aussi...

1 commentaire

  • Répondre lucienne 6 octobre 2016 at 11 h 20 min

    Pour avoir déjà lu cette auteure, je crains un peu le côté « eau de rose ». peux-tu me dire si ce livre prend cette tournure aussi . Merci

  • Un commentaire à faire ?