Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] Le crime du comte Neville d’Amélie Nothomb

Bureau 2

« Ce qui est monstrueux n’est pas nécessairement indigne. » A.N.

couv le crime du comte neville

Le crime du comte Neville – Éditions Albin Michel – 135 pages – Parution : août 2015 – Couverture : ©Albin Michel –  Prix : 15 €

            Amélie Nothomb… Est-il besoin de la présenter en détails ? Je ne crois pas. Le nom de l’autrice d’origine belge, élevée en partie au Japon, a fait le tour de la francophonie depuis une vingtaine d’années. Un sourire rouge sang sur un visage poudré blanc de craie surmonté de chapeaux plus fantasques les uns que les autres et cette femme, astucieusement douée en communication, s’avance à chaque fin d’été dans son rôle d’icône pour nous livrer son cru de la rentrée. Et elle fait chaque mois d’août ou presque les belles heures de son éditeur, Albin Michel.

            Cette année, elle nous livre, Le crime du comte Neville… Difficile de se renouveler cependant quand on écrit trois romans par an, quand on en compte des quantités en réserve, de quoi tenir des années encore. Il y a des rentrées avec et des rentrées sans. Parfois il m’arrive de me demander où est passée l’Amélie Nothomb de la période de ses débuts, depuis qu’elle est devenue un rouleau compresseur de l’édition. Et comme elle est attendue chaque 20 août, elle risque parfois de décevoir mais je pense qu’elle n’en a cure. Nothomb séduit un certain public qui le lui rend bien ; je ne m’inquiète pas pour ses fins de mois. Et sans aucune sorte de jalousie comme d’envie.

Le crime du comte Neville, est efficace sur le plan de l’écriture. Nothomb va à l’essentiel en tentant comme à son habitude de nous suprendre. Cette fois, nous plongeons dans une satire de la noblesse déchue, où dès le début on apprend que le comte est tombé dans un traquenard. Lors d’une garden-party, il doit absolument tuer quelqu’un de son entourage, de ces mondains qui adulent les raouts et autres pince-fesse voire même quelqu’un de sa famille. C’est une voyante, Rosalba qui le lui a ordonné. Mais Henri Neville ne l’entend pas de cette oreille, tuer une innocente, un innocent… Impensable. Il n’est pas un assassin même s’il méprise toutes ces vieilles poules, tous ces vieux coqs qui vont venir se goberger de champagne tiède et de petits fours rances dans les jardins de son château, très prochainement. Château qu’il est en train de perdre car il a sombré dans les ennuis financiers. Ce qu’il tente d’ailleurs de dissimuler aux siens.

            C’est sans compter sur sa fille cadette, Sérieuse, qui le supplie de la tuer pour sortir de son dilemme. Car elle sait tout la jeune fille. Un coup de fusil bien visé et adieu les problèmes du moment. Elle se voit laide et sans avenir face à ses deux aînés à qui tout réussit et qui possèdent un physique de rêve. Au moins son passage bref sur la Terre aura pris tout son sens si elle aide son père. C’est qu’elle a le sens du sacrifice, Sérieuse. Une Antigone des temps modernes… Peut-être ?

Amelie Nothomb à Paris Bd Quinet

Amelie Nothomb à Paris Bd Quinet

L’humour noir plutôt bien maîtrisé par l’autrice d’Acide sulfurique, roman que j’avais apprécié il y a quelque temps, y est présent, et la farce pourrait prendre si le dénouement ne me semblait pas aussi attendu. Du coup, on reste un peu sur sa «faim». On aimerait plus de rebondissements, plus de surprises. Qu’y avait-il sous le chapeau de Nothomb quand elle a imaginé cette courte bluette ?

            Même si n’est pas Amélie Nothomb qui veut, on est très loin de bijoux comme, Les combustibles, Les catilinaires, Péplum ou Stupeur et tremblements. Mais c’est le lecteur qui se forge son avis à partir de son propre libre-arbitre. Et puis un roman de Nothomb se lit facilement en moins d’une heure. Alors je cède ma place et vous laisse avec Le crime du comte Neville.

 

Christophe Maris, Journaliste-Écrivain-Expert en communication
©MARIS Conseil – septembre 2015 – Tous droits réservés
Image à la Une collection personnelle de Christophe

Nous te rappelons les prochaines chroniques littéraires de Christophe

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?