Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] L’âge de l’héroïne de Quentin Mouron

buro biblio

L’âge de l’héroïne – Éditions La Grande Ourse – 140 pages – Parution : juin 2016 – Couverture : ©Julien Vergne – Prix :  15,00 €

Comme il en a pris l’habitude, Quentin Mouron bouscule, malmène, transporte, dissèque ses personnages et bien souvent le lecteur. Dans son nouveau roman, L’âge de l’héroïne, il ne déroge en rien à son art. Et se permet pour notre bonheur de revisiter le polar noir, toujours très noir, à la façon d’un western moderne. Dérangeant, éblouissant, ce nouvel opus ne manque pas de nous passionner. On le lit d’un trait car l’auteur capte toute notre attention et ne nous lâche qu’à la dernière page.

         Franck, dandy détective, passionné de grande littérature et collectionneur incollable, est chargé de retrouver une cargaison de drogue volée. Il va dès lors s’attacher à sa mission et croiser, rencontrer des personnages hors norme. Chacune comme chacun ont fait l’élaboration d’une construction particulièrement minutieuse ; Quentin Mouron ne lésine jamais sur force détails pour ériger des individus singuliers, aussi ignobles parfois qu’attachants souvent. Et notamment Leah, presque indescriptible mais qui va marquer le détective au plus haut point. D’ailleurs, il me semble que l’on peut écrire – sans trop d’erreur – que la véritable héroïne du roman c’est elle, Leah. Héroïne ! Un mot à propos duquel l’auteur jongle avec la polysémie. Bien vu, astucieux. Et si Franck devenait encore plus accro à Leah qu’à la dope ? Tout est possible. Tout est toujours possible dans les romans de Mouron. Du noir à la lumière ; de la lumière aux ombres en quelques secondes… Du bel ouvrage !

         De Paris, chez une libraire aussi lubrique qui perd la tête, aux confins de l’Amérique profonde et sans pitié, Franck va devoir faire œuvre de réflexion, d’astuces et de discernement pour parvenir à ses fins : retrouver la poudre blanche étrangement disparue. Et pour corser encore un peu plus intrigue, Mouron tente de nous perdre quant à la probité ou l’ambiguïté de ses personnages : n’est pas le gentil celui qu’on penserait naïvement ; n’est pas totalement pourri ou pervers le méchant que l’on pense… Qui sortira indemne de ce jeu de piste, de ce labyrinthe ? Peut-être pas celle ou celui qu’on imagine, celle ou celui pour qui l’on tremble. Car suspense oblige, Quentin Mouron nous tiraille, nous met à l’épreuve autant que Franck, Leah, Ray, Death ou Cobby (plus ambivalent que jamais).

Quentin Mouron 2

Photo Quentin Mouron ©DR

         C’est violent, c’est asséchant, c’est bouillant comme un plein soleil du Nevada, c’est piquant comme les cactus de ce désert des Mojaves, c’est venimeux comme les crotales qui serpentent en ces endroits. Mais c’est tout autant rafraîchissant par des moments érotiques, oniriques et poétiques… Par le romantisme dissimulé de Franck qui fond littéralement devant la bandante mais dangereuse Leah, digne héritière d’une lolita nabokovienne.

         Cerise subtile sur ce delicatessen : les inserts précis et remarquables, références à la littérature du XVIIIe siècle ou comment illuminer ce noir presque omniprésent d’auteurs et de livres très hauts en couleur.

         Indéniable, Quentin Mouron est décidément un incontournable du polar. Du grand polar.

 

La deuxième chronique littéraire de la semaine par Christophe…

10 novembre également

Les 17 et 24 novembre tu pourras découvrir…

 

Christophe Maris, Journaliste – Écrivain – Expert en communication
© MARIS Conseil – novembre 2016 – Tous droits réservés
Image de Une : collection privée CM

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?