Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique Littéraire] La Succession de Jean-Paul Dubois

La-succession

         Paul Katrakilis serait-il un handicapé de l’existence, de la vie, de l’amour ? On pourrait peut-être trop hâtivement le croire quand on le découvre vivant pratiquement et uniquement de sa passion, la cesta punta (pelote basque), dans un Miami toujours écrasé par le soleil, les combines, les petits arrangements douteux, l’alcool, quelques filles faciles, le luxe qui côtoie si facilement la misère et une humidité ambiante qui n’est pas sans rappeler l’atmosphère parfois malsaine du film Coup de torchon. Pourquoi donc ce médecin en titre a-t-il laissé derrière lui son Occitanie d’origine pour le sud des États-Unis ? A-t-il fui quelque chose de grave ? A-t-il fui les siens ? Les questions se bousculent et se multiplient au fur et à mesure que l’on s’enfonce dans le nouveau roman de Jean-Paul Dubois, La Succession.

jean-paul dubois

Photo de Jean-Paul Dubois © DR

         La succession. Il va devoir y faire face à la mort de son père qui laisse derrière lui son cabinet et une patientèle visiblement fidèle au vieil homme. Paul rejoint donc la France car il est le seul encore vivant de cette famille constituée d’un trio, la mère, le père et lui-même. Orphelin donc maintenant… Et à lui de régler les affaires courantes. De solder l’existence de ses prédécesseurs. Et ce qu’il va découvrir va peu à peu le confirmer dans ses positions vis-à-vis de ses proches ou l’infirmer. Au lecteur de se faire son propre avis en explorant tout comme notre anti-héros l’histoire des siens, ses parents tout autant que ses grands-parents, ses tantes, ses oncles, ses racines. Et les surprises ne manqueront pas comme souvent avec cet auteur si singulier habitué au scanner des familles, des uns des autres, qu’il revisite avec empathie mais sans aucune complaisance. Ainsi, tous, nous trimbalons des secrets souvent bien enfouis qu’il se plait à dénicher, à déterrer pour mieux comprendre ce que nous sommes, ce que nous devenons. Et si nos origines pouvaient expliquer le pourquoi du présent, du futur, justifier de nos actes (manqués ou pas) ?

      La succession va s’avérer intéressante et touchante au-delà de la douleur de la perte. De la perte de repères, de la perte de sentiments trop longtemps dissimulés par la pudeur, par les habitudes, par les us d’une époque. Paul n’est pas un démonstratif, pas plus que son père qui – on l’apprendra -, était bien plus humain qu’il aurait pu le penser. Alors pourquoi le jeune homme a-t-il préféré renoncer à la médecine pour s’adonner à sa passion à 8000 kilomètres de la maison familiale, de cette région à laquelle il semblait pourtant attaché ? Et comment est-il tombé amoureux d’une femme bien plus mûre que lui ? Son seul véritable amour finalement qu’il mettra tant de temps à retrouver du côté de Key West au bout du bout de la Floride… Là, face à Cuba, là, où les touristes viennent voir le soleil s’endormir dans les eaux du golfe du Mexique en quelques secondes seulement ?

    Il n’y a jamais de hasard ; il n’y a pas plus de coïncidences. Peut-être. Si Paul a mis les voiles et de la distance c’est probablement que l’histoire de cette famille semblait trop lourde à porter pour les frêles épaules de ce sportif émérite. Au terme de ce long voyage, éprouvant souvent, le lecteur comprendra tout l’héritage qui nous échoit quand disparaissent nos proches. Certains s’en accommodent assez facilement ; d’aucuns ont besoin de temps pour mieux comprendre, pour commencer d’aimer ceux qui ne sont plus.

Un roman fort en résonance comme à l’accoutumée avec Jean-Paul Dubois.

La succession de Jean-Paul Dubois  Éditions de l’Olivier – Parution : août 2016 – Couverture © Gjon Mili/The LIFE  – 235 pages – Prix : 19,00 €

La deuxième chronique de la semaine par Christophe

Révolution

 

Christophe Maris, Journaliste – Écrivain – Expert en communication
© MARIS Conseil – 2017 – Tous droits réservés

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?