Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] La rumeur d’Elin Hilderbrand

buro biblio

La rumeur – Éditions Jean-Claude Lattès – 380 pages – Parution : juin 2016 – Couverture : ©Atelier Didier Thimonier –  Prix :  22,00 €

 

Nantucket, petite île américaine de l’océan Atlantique – en apparence tranquille -, située à une bonne centaine de kilomètres au sud-est de Boston, Massachusetts, voit son quotidien croqué par les dents acérées et la plume aiguisée de l’auteure à succès Elin Hilderbrand.

         Saga de deux familles, l’une plutôt aisée, les Pancik ; l’autre plus modeste, les King. Au fur et à mesure des pages et du déroulement des intrigues, le lecteur va découvrir ceux que mettent en avant les uns mais surtout ce que cachent les autres. La bonne société bien pensante de Nantucket sera malmenée par les affres des uns, par les tragi-comédies des autres. Car c’est bien connu, nous avons toujours des cadavres dans nos placards et plus les propriétés sont immenses et luxueuses, plus les secrets sont nombreux et d’importance. Toujours en apparence.

         Ce roman fleuve traite des apparences qui comptent plus que tout sur cette île où c’est l’étiquette qui supplante toute idée de fond. Sur cette île de nantis, on pourrait croire, puérilement, que tout se passe plus facilement et mieux qu’ailleurs ; il n’en est rien bien entendu. Ce serait trop simple. Sexe, fric et pouvoir, rien de bien nouveau sous le soleil de Nantucket

         Mais ce ne serait pas drôle sans la rumeur, sans les rumeurs. Et elles vont bon train les rumeurs. Elles courent… Elles dévorent… Qui couche avec qui ? Qui prend de la drogue ? Qui brasse des affaires douteuses ? Qui présentera le plus beau jardin ? Qui décrochera la meilleure soirée ? Qui sera invité à tel ou tel endroit ? Qui pourra se payer sa prochaine cotisation au Yacht Club ? Qui a des soucis financiers ? Qui connaît qui ? Peinture affligeante d’une Amérique riche avec des soucis de riches, avec des problèmes existentiels aussi importants que les classes modestes. Mais à Nantucket, quand on détient un petit pouvoir, on peut se croire important, incontournable, ce qui peut aussi conduire au pathos, à sa propre perte. Mais rassurons-nous, il existe aussi des personnes saines qui vivent normalement, qui se comportent étrangement simplement. Des OVNI !

elin hilderbrand

Photo Elin Hilderbrand ©DR

         À aucun moment, on ne pleurera sur le destin d’unetelle ou d’untel ; peut-être même nous surprendrons-nous à rire sinon se frotter les mains, tellement les personnages sont parfois caricaturaux. Et puis cette nomenklatura américaine brille par sa superficialité, son ridicule, alors quand les coups pleuvent, quand les ennuis s’annoncent, on se surprend à en demander encore, comme une vengeance, parce que notre quotidien (en apparence bien diaphane), l’envie et la jalousie, laissent aller nos bas instincts.

         Enfin, s’il y a leçon à retenir c’est que quelque soit le milieu où l’on naît, quelque soit le milieu que l’on intègre par le travail, les études, le mariage, les relations, si l’on est équilibré par des valeurs humaines fortes transmises par les aînés, on ne dérive pas, on ne change pas. On est soi-même. Dans le cas contraire, on est presque condamné au chaos. Et si tous ces personnages souvent plus pathétiques les uns que les autres, à travers les épreuves, changeaient et devenaient enfin humains ?

Tout semble toujours possible même au cœur même des pires sociétés.
Ce roman n’est pas sans nous laisser penser à la série américaine Desesperate Housewives.

                 

La deuxième chronique littéraire par Christophe

17 novembre également

Les 24 novembre et 1er décembre tu pourras découvrir…

 

Christophe Maris, Journaliste – Écrivain – Expert en communication
©MARIS Conseil – novembre 2016 – Tous droits réservés
Image de Une : collection privée CM

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?