Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] Et pour toujours ce sera l’été de Valentin Spitz

chronique littéraire macha

21 juillet

Un jour dans la boîtàlettres, je reçois ce premier roman avec une gentille dédicace personnalisée. Valentin Spitz signait  »Voilà mon premier enfant/roman » et espérait que je puisse l’aimer… Aimer le mot est faible. J’ai dévoré le livre en très peu de temps. Ne pouvant plus le lâcher. J’ai suffoqué page après page. Prise par une angoisse. J’étais à la fois Lucas, Marc ou Marie-Baptiste les personnages de cette histoire dont on n’a pas fini d’entendre parler. Même après l’été ça c’est sûr.

Saint-Tropez. L’été de ses 17 ans. Lucas goûte à la liberté que lui promet sa jeunesse. Sea sex and sun sera le trio parfait d’un été d’ado. La maison du père -Marc- est une prison dorée… Le père (que Lucas n’appellera jamais papa) est un acteur célèbre. Très. La mère est morte il y a dix ans. Dans des circonstances qui demeurent mystérieuses. Et cet été-là, Lucas va fouiller dans son passé familial.

L’idée est venue en partant un matin chercher le pain un été à Saint-Tropez… Sans casque !! (La scène du roman). Être arrêté par les flics, sentir le vent, cette forme de liberté m’a ramené à mes 17 ans… Et tout ça m’a donné envie de revenir à l’adolescence et l’histoire a commencé comme ça. J’ai rédigé ce fameux été la première mouture du roman…

Voilà ce que Valentin m’avoue quand je le questionne… La fameuse scène justement :

Deux policiers me font signe de garer mon scooter. Je m’exécute. Ce sont en fait trois hommes qui descendent de la voiture. Les deux premiers sont assez jeunes, vingt-cinq ans environ, avec des cheveux bruns coupés très court. Le troisième semble beaucoup plus âgé. C’est un homme plutôt grand. Ses tempes sont grisonnantes, ses cheveux blancs. Il a de larges cernes sous les yeux. Il porte un blouson de cuir noir sur un jean défraîchi et des chaussures mal cirées. Son visage me dit quelque chose.
– Vos papiers jeune homme, me demande un des deux gars d’un ton grave. (…)
– Chef, vous devriez jeter un œil à son nom… C’est le même que…
Je n’entends pas la fin qui se perd dans un balbutiement. (…)
– Lucas ! Incroyable… C’est vraiment toi ?
– Quoi, vraiment moi ? je lui demande étonné.
– Mais enfin, petit con, tu ne me reconnais pas ? C’est Alain, Alain Von Meks, le vieil ami de ton père.
– Ah oui. (…)
Avant de partir, il me sourit à nouveau :
– Et puis donne-moi ton numéro, ça serait sympa d’aller prendre un café un de ces jours. Ne t’inquiète pas, je ne dirai rien à ton père.

Alain. Alain le vieil ami du père. Et son parrain d’ailleurs aussi. Lucas ne sait pas ne sait plus depuis quand ni pourquoi le flic est fâché avec la star… Alain qui a du nouveau concernant la disparition de la mère de Lucas.

Le roman enchaîne les chapitres narré à la première personne par Lucas, puis ceux où c’est Marie-Baptiste qui raconte le passé. Depuis de nombreuses années. Elle est l’agent et surtout la maîtresse du père. Présente. Trop. Tout comme il déteste son père, Lucas ne supporte pas Marie-Baptiste qu’il accuse même de la mort de sa mère. Et qu’il surnomme Darth Vader.

– Tu n’es pas ma mère, tu ne le seras jamais. Ma mère était plus grande que toi, ma mère était plus belle que toi, ma mère portait des gants noirs, elle avait du goût et de l’esprit. Elle était la vraie, la première, l’unique. Toi, tu ne seras jamais qu’une pièce rapportée. Et ma mère était forte, elle. Elle savait lui résister, dis-je en pointant le père du doigt. Tu ne lui arrives pas à la cheville, tu pourras faire tout ce que tu veux, tu ne lui arriveras jamais à la cheville. Et si elle n’était pas morte, il ne t’aurait jamais prise. Tu n’es que Darth et ma mère était l’impératrice.

Non ce n’est pas un roman policier. Ou alors plutôt un thriller. Un thriller psychologique qui t’entraîne dans les névroses de Lucas. Dans la violence du père. Et dans les silences de Marie-Darth. Un roman qui te prend les tripes et où, page après page, tu prends des claques et échafaudes des solutions et des réponses. Mais non. Non. A la fin tu as tout faux. A la fin tu tombes toi aussi dans cet enfer. Troublant, déstabilisant, angoissant, intriguant et surtout surprenant, Et pour toujours ce sera l’été est un de mes coups de cœur cette année. Pour un premier essai c’est un coup de Maître bravo Valentin Spitz ! Nous connaissions le chroniqueur radio et l’auteur de deux biographiques de personnalités politiques, le voilà romancier. Parmi ceux qui distribuent sueurs et frissons et alimentent nos frayeurs de lecteurs avides du genre ! Bien sûr on a hâte d’un suivant… Voire même d’une suite ? Parce que oui, pour toujours ce sera l’été dans la tête et le corps de Lucas. Pour le moment l’auteur annonce juste qu’il est parti sur un autre roman… A suivre !

Le site de Valentin Spitz. La page Facebook du roman pour y laisser ses commentaires.

Les prochaines chroniques dans nos pages

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?