Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] Ecrire la faim de Séverine Danflous

Bureau 2

 

Préface de Jean-Yves Masson, professeur à la Sorbonne

écrire la faim

Écrire la faim – Éditions l’Harmattan – 222 pages Parution : décembre 2014 – Prix : 22,00 €

Les choses souvent s’annoncent un peu comme un marathon lorsqu’on se lance dans la lecture d’un essai. Pas évident au départ, bien moins fluide en apparence que d’aucuns romans qu’on lit pour la détente, par curiosité ou parce que la presse en produit une promotion des plus alléchantes. Mais la plume alerte de l’autrice a effacé mon appréhension devant cette recherche globale que j’avoue avoir souvent replacée au  dessous de mes piles de livres pendant quelques mois.

Le travail de Séverine Danflous, Écrire la faim, publié chez l’Harmattan, nous emmène dans une étude du rapport avec la faim à travers les œuvres majeures de trois figures de la littérature internationale (littérature comparée) : celles de Franz Kafka, Primo Levi et Paul Auster. Comme diraient d’aucuns des ponts immenses entre ces trois-là. Eh bien, le tour de force de cette jeune lettrée nous démontre tout au long de cet analytique très fluide et plutôt abordable comment on peut relier la littérature, les situations contenues dans les romans, récits, fantasmes littéraires des auteur au thème de la faim. Comme si eux comme nous autres lecteurs étions atteints d’une maladie singulière : la «papyrophagie». Et si les livres, et si l’acte d’écrire conduisait nécessairement à l’acte de faim ? Et si l’acte d’écrire n’était que la résultante d’une faim non apaisée par une nourriture terrestre, comme un manque de spiritualité.

Si Auster place tous ses personnages en situation de faim classique comme faim de tout, de vie comme de mort, Primo Levi (1919-1987), matricule 174 517, quant à lui nous apprend qu’écrire la faim via son œuvre peut-être la plus connue, Si c’est un homme, c’est aussi décrire la vie dans les camps de concentration, la vie après les camps, cette incapacité et ce renoncement à une forme de résilience (par culpabilité d’être vivant lui-même) et qui le conduira au suicide, s’il n’était déjà pas mort en quittant le camp de Morowitz. Quant à Kafka, c’est l’entièreté de son travail qui laisse percevoir de manière affichée ou sibylline combien la faim appartient à son monde, par-delà toute forme de rationalité.

séverine danflous

Photo Séverine Danflous ©DR

Point n’est donc besoin de s’annoncer comme spécialiste d’un des auteurs pré-cités pour comprendre toute la démarche artistique comme lexicologique, linguistique et stylistique de Séverine Danflous même si elle nous invite de manière détournée et subtile à nous replonger dans les romans ou essais de ces maîtres de la plume. Ces maîtres de l’esprit. Et sur ce point, chacune de ses phrases nous mettent en appétit. N’était-ce pas le but parfois non plus ? Laissez-moi la possibilité d’y songer.

Alors il faut accepter comme une dégustation de prendre le temps. Prendre le temps de chaque page, de chaque phrase… Et se plonger dans les réflexions, les analyses, les analogies entre lettres, mots, phrases et nourritures. Et quand on se sent à satiété, il faut digérer jusqu’au prochain moment du sentiment de faim.

Du coup, à consommer sans modération car Écrire la faim, en réalité, n’est qu’une invitation à se sustenter de nouveau de ces trois-là, Auster, Levi et Kafka.

Séverine Danflous est professeur de lettres modernes. Titulaire d’un Master 2 – Recherches en littérature comparée soutenu à l’Université Paris IV-Sorbonne

Christophe Maris, Journaliste – Écrivain – Expert en communication
©MARIS Conseil – février 2016 – Tous droits réservés
Image de Une collection privée CM

 

Les prochaines chroniques littéraires dans nos pages

 

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?