Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique Littéraire] Costa Brava d’Eric Neuhoff

Costa Brava d'Eric Neuhoff

Qui ne connaît pas la Costa Brava, dans la province de Gérone ? Qui ne connaît pas Cadaquès et Figuéras ? Pendant longtemps la côte espagnole a été le rendez-vous incontournable de nombre de familles et synonyme d’étés joyeux. Ça, c’était dans les années soixante, soixante-dix, et début des années quatre-vingts. Et puis d’autres lieux sont devenus plus cotés.

C’est donc près de Figuéras que se déroule Costa Brava, le roman d’Éric Neuhoff alors que gamin, chaque année, ses parents l’emmenaient avec sa sœur et son frère – quittant Paris -, pour vivre des vacances qui restent à jamais inscrites dans son cœur comme sa mémoire. Il y revient le temps d’un été avec sa fille et son fils et retrouve les amis qui comptaient alors qu’il était bambin. C’est donc une double histoire que l’auteur déroule, entre hier et aujourd’hui.

Avec une précision d’orfèvre, on revit l’époque d’insouciance quand d’aucuns pêchaient les oursins ou s’adonnaient à des jeux innocents, quand les familles se retrouvaient pour des moments marquants lors d’apéros tout simples autour d’une table pendant des soirées entières, quand les parents du narrateur emmenaient leurs gosses se promener, découvrir les environs, quand on vivait totalement en liberté, loin de tous les tourments que l’on ne peut méconnaître aujourd’hui.

Et puis vint l’adolescence, les premiers interdits que l’on brave, le clan des amis, la découverte des premiers émois, la belle Daphné qui fait rêver tous les garçons, Antoine, l’ami dont on ne pense pas qu’on pourra un jour s’éloigner parce qu’un matin, après les études, chacun mène sa vie et prend de la distance. Parce que les excellents moments s’estompent avec la réalité du quotidien, parce que les couples qui se font souvent se défont. Costa Brava, c’est un peu, voire beaucoup, une nostalgie heureuse, même quand les parents ne sont plus là, même quand les drames voilent le souvenir des temps ensoleillés de l’enfance, de l’adolescence.

Photo d'Eric Neuhoff © Le Parisien

Photo d’Eric Neuhoff © Le Parisien

Si les personnages sont nombreux, ce qui en fait un roman choral, on ne peut considérer le lieu autrement que comme un personnage à part entière, qui depuis trente ans a perdu de sa superbe. Aujourd’hui, on parle davantage de l’île de Ré, du Cap-Ferret ou certaines cités balnéaires de la Côte d’Azur plutôt que de la Costa Brava, lieu privilégié de la classe moyenne des Trente Glorieuses. Et pourtant, Éric Neuhoff en parle avec passion, avec une affection presque indéfectible et noble… Ou quand le grand luxe demeure la simplicité. Ils avaient de petits plaisirs, de grandes joies et cela n’a aucun prix hormis celui du souvenir, celui qui reste ancré en soi toute la vie.

Notre narrateur semble un peu perdu quand il revoit ses anciens amis ; ils ont tous changé comme il a changé lui-même. Et la mélancolie le prend parfois quand les uns ou les autres évoquent ces années-là. Quant aux jeunes enfants, Frédérique et Clément, ils ne comprennent pas toujours leur père dans l’engouement qu’il développe pour cet endroit ; ils s’ennuient même parfois, la tête dans les préoccupations de leur époque. La mère, elle, n’est pas là parce que nombreux sont les couples séparés, les familles éclatées ou recomposée. Ainsi va l’existence.

Remarquable roman sur le temps de l’insouciance, sur la vie estivale des gosses d’une époque où le chômage ne faisait pas rage, où les parents demeuraient les piliers solides de la construction de soi, où l’amitié était une valeur importante, où l’on croyait que toute la vie se déroulerait comme une soirée débridée à l’espagnole.

Costa Brava d’Eric Neuhoff – Éditions Albin Michel – 300 pages – Parution : mars 2017 – Couverture © Philippe Narcisse / Burt Glinn / Magnum Photos – Prix : 19,50 €

La deuxième chronique de la semaine

Le Vertige des falaises de Gilles Paris

Christophe Maris, Journaliste – Écrivain – Expert en communication
© MARIS Conseil – 2017 – Tous droits réservés.

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?