Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] Les contes défaits d’Oscar Lalo

buro biblio

        Premier roman

Les contes défaits – Éditions Belfond – 224 pages -Parution :  août 2016 – Couverture : ©Voiture 14 – A. Bullat-Piscaglia & G. Bullat– Prix :  18,00 €

         Imagine un petit bonhomme de deux ou trois ans qui doit suivre son frère dans une maison de vacances chaque été pendant plusieurs années, ensuite suivi par la petite dernière de la famille, la sœur… Aujourd’hui ce serait quasiment inconcevable, les jeunes enfants partent avec leurs parents ou restent à la maison quand le foyer est trop modeste mais on ne se sépare pas de sa chair aussi aisément qu’en d’autres temps pas si éloignés comme nous le prouve le roman d’Oscar Lalo.

        Partir pour une colonie, un centre de vacances pouvait apparaître comme une respiration, la possibilité de se sociabiliser avec d’autres enfants, d’autres adultes que ceux émanant de la cellule familiale. Quand les parents veulent s’offrir des étés sans gamins. Une aubaine penseront d’aucuns, un cataclysme, un cauchemar nous prouve Les contes défaits, l’histoire dramatique de ces gosses, de ce gosse cassé, brisé à vie… Mais que s’est-il donc passé ?

         Dans un cadre quelque peu enchanteur –pleine nature-, s’annonce une grande maison où filles et garçons occupent respectivement leurs quartiers. Dans les années où se situe le roman, on accorde importance aux formes plus qu’au fond. Ainsi, à peine sortis du train, les gosses sont pris en charge par un couple qui n’est pas sans rappeler les Thénardier (chers à Hugo) mais qui montrent bonne figure aux parents des petits «privilégiés».

         Dès lors va commencer le cauchemar pour certains voire certaines. Mais attachons-nous à notre petit bonhomme qui va devoir affronter ses camarades, les enfants du couple, la directrice, la mère et l’ogre, le père, l’homme d’enfants. Véritable calvaire décrit avec une authenticité et une minutie dans le non-dit à vous glacer les sangs.

oscar lalo

Photo Oscar Lalo ©DR

         Petit à petit, notre héros malheureux va perdre tous ses repères, toute son identité pour n’être plus que le jouet de l’homme d’enfants si empathique en apparence, si vorace dans ses caresses qui vont de la tête aux pieds sans oublier de fourailler dans la culotte du petit garçon… qui se tait, qui se mure, qui s’oublie, qui se meurt. Et comme il s’éteint peu à peu les autres finissent par le rejeter. Mais rebond, comme un sursaut… Il viendra un temps plus lointain où il tentera de se réparer comme il pourra. Une vie, une vie de rien foutue en l’air par un criminel que personne ne dénoncera. Le frère et la sœur s’en sortiront peut-être ; pour lui ce sera plus long, plus complexe pour qu’il accepte que dans cette histoire-là rien n’est sa faute.

         Sujet lourd et délicat traité avec une subtilité et une pudeur remarquables par Oscar Lalo. L’enfance c’est le temps de l’innocence normalement. Pour notre héros, l’enfance, l’adolescence et le temps adulte auront été une épreuve permanente. Emprisonné dans ce monde étrange, il lui faudra multiplier les efforts pour atteindre en silence la résilience à propos de laquelle Boris Cyrulnik a tant écrit. Avec maestria, l’auteur décrit l’indicible ; c’est tragique, c’est injuste, c’est aussi un hymne à la vie, à la résistance. Et si ce n’était pas qu’un roman ?

            Je suis sans fondations. Ils m’ont bâti sur du néant. Je suis un locataire du vide, insondable et sans nom, qui m’empêche de mettre le mien. La page reste blanche car tout ce qui s’y inscrit s’évapore.

 

Christophe MARIS, Journaliste – Écrivain – Expert en communication
©MARIS Conseil – septembre 2016 – Tous droits réservés
Image à la Une : collection privée CM

La deuxième chronique de la semaine par Marie-Cécile*Macha

22 septembre

Les 29 septembre et 6 octobre tu pourras découvrir les chroniques suivantes

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?