Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] Beaux rivages de Nina Bouraoui

buro biblio

         Pas évident du tout les relations entre les êtres, entre les hommes et les femmes, surtout autour des sentiments, qu’ils s’inscrivent autour de l’amitié ou de l’amour. Et ce, quels que soient les âges, les origines sociales, le parcours d’études… Chacune comme chacun de nous a un jour été face à un ou des chagrin(s) d’amour.

Beaux rivages

Beaux rivages de Nina BouraouiÉditions Jean-Claude Lattès – 250 pages – Parution : août 2016 – Prix : 19,00 € – Couverture © Fabrice Petithuguenin

Quand Adrian quitte A. pour une autre femme, celle-ci passe par toutes les phases que l’on peut assez aisément imaginer : l’incompréhension, la colère, le sentiment d’abandon, la trahison, l’envie de vengeance comme le besoin d’essayer par tous les moyens une éventuelle reconquête. Quant à penser l’être dans les bras de l’Autre, cela semble totalement impossible à A. qui va multiplier toutes formes de stratagèmes pour tenter l’improbable : retrouver Adrian. Cela montre aussi toute son humanité quand elle risque de glisser vers l’inhumanité à l’égard de celle qui a ravi celui auquel elle tenait tant. Violence dans Beaux rivages car A. – apparemment – n’a rien vu venir. Adrian, un beau jour, est parti pour vivre autre chose. Et comble du cynisme, cela ne semblait pas inenvisageable dans un premier temps de se partager entre deux femmes. Est-ce que les hommes sont demeurés petits garçons au point de penser que tout est possible quand on agit avec le désir et l’intellect, quand on ne s’attache pas aux valeurs, à la pensée, qu’on ne croit pas réellement à la souffrance que l’on inflige à celle ou celui avec qui on a parcouru un chemin d’amour ?

Nina Bouraoui

Photo de Nina Bouraoui © magazine Elle

         C’est à toutes ces questions existentielles que nous renvoie avec une justesse implacable le roman de Nina Bouraoui. À se demander si c’est un roman ou une autobiographie ! A. est aspirée dès le départ d’Adrian dans une spirale destructrice, autodestructrice. Elle se perd dans la surveillance en ligne de sa rivale qui tient un blog, blog dans lequel elle joue de provocations régulièrement : une joute à distance qui ne donne rien de bon bien entendu. Quant à Adrian, il apparaît autant pleutre que manipulateur sous ses airs d’innocent. Mais A. se ressaisit sans cesse alors que l’on pense souvent qu’elle va définitivement plonger dans des abysses d’où l’on ne revient pas, quand on imagine le pire du pire. A. rebondit, forte d’une capacité de résilience respectable. Et même si l’on sait que les torts – dans une séparation – peuvent être partagés, on ne peut s’empêcher l’empathie à l’égard de cette héroïne cabossée par le départ de son bien-aimé.

         Au terme de la lecture – à laquelle on s’accroche parce qu’on s’y retrouve très souvent –, on comprend combien les larmes peuvent davantage rassembler aux baisers, aux caresses. A. continue d’aimer Adrian même dans l’absence. Elle le sent partout, le voit partout dans ce qui fut le lieu de leur amour. Tous ses sens restent en éveil, ils sont même décuplés. Car on ne désaime pas l’autre aussi facilement qu’on l’a aimé même si l’on tente de l’oublier dans d’autres bras. Et c’est là aussi qu’on réalise que l’Amour est souvent ce qui se passe bien au-delà du lit.

Hymne à tous les quittés du monde, Beaux Rivages nous ramène à des passages de nos existences, échus, en cours ou pire… à venir. Ce roman est d’une force marquante, d’une vérité crue ; Nina Bouraoui revisite la notion de sentiments avec une acuité désarmante.

La deuxième chronique de la semaine par Christophe

Les cosmonautes ne font que passer

Christophe Maris, Journaliste – Écrivain – Expert en communication
© MARIS Conseil – 2017 – Tous droits réservés
Image de Une : collection privée CM

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?