Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] Arrête avec tes mensonges de Philippe BESSON

buro biblio

Totalement bouleversé ! Le nouveau roman de Philippe Besson est d’une authenticité qui fait grand honneur à son auteur. D’une force tellurique. D’une vérité hurlante. Déchirant. Magnifique et cruel. Injuste… comme l’existence…

Arrête avec tes mensonges de Besson

Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson – Editions Julliard – Parution : janvier 2017 – 200 pages – Prix : 17,00 € – Couverture ©  Nikki Smith Archangel Images

Trois tableaux pour trois époques : les années quatre-vingt, 2007 et aujourd’hui. Deux adolescents d’origines sociales bien différentes, l’un est fils de paysan, l’autre fils d’instituteur promis à de brillantes études ont dix-sept ans en 1984 et fréquentent le même lycée de Barbezieux, ville improbable aux pierres blanches et pas si éloignée de l’Atlantique, située au sud de la Charente.

Si Philippe est bon élève, sérieux et un hypersensible plutôt introverti qui par pudeur dissimule souvent ses ressentis, tente de se faire discret et ne répond jamais aux quolibets de ceux qui le moquent et l’affublent d’insultes « pédé », « tantouze », j’en passe…, Thomas en revanche, à l’allure mâle très virile, lui, n’est jamais inquiété.

Pourtant ces deux-là vont se rencontrer et s’aimer, passionnément, le temps de quelques mois dans des lieux insolites, dans des caches jusqu’à la chambre de Philippe. Et quand on a dix-sept ans, le temps peut sembler tout aussi court que s’étendre comme des méandres. Même si l’on vit l’instant, l’amour peut tatouer ses stigmates dans les cœurs comme les esprits pour une vie entière.

D’origine espagnole, Thomas s’en ira bien vite pour la Galice sans revenir, sans mot, en silence, sans se retourner parce que ces choses-là, parce qu’un amour comme celui-là, c’est inconcevable dans son milieu de terrien. Il s’enfuit donc comme une urgence. Une nécessité. Catharsis ??? Philippe mettra du temps à panser ses blessures, se réfugiant dans ses études, dans ses ailleurs, dans de furtives rencontres, des pansements sur la solitude. Et puis les années s’égrèneront sans que nos deux héros se retrouvent.

Et un jour de 2007 à Bordeaux… Philippe tombe sur la copie conforme de Thomas jeune, en la personne de Lucas. (tiens cela n’est pas sans rappeler Luca de « De là, on voit la mer ») Le hasard, s’il existe, provoque étrangement les choses puisque Lucas n’est autre que le fils de Thomas, un double, un jumeau dans les yeux de Philippe. Troublant, déstabilisant… Le passé remonte à la surface. Nul besoin parfois de mots pour réveiller les maux. Les deux hommes évoquent Thomas, le tourmenté, le torturé qui s’est marié, a eu ce fils, a repris la ferme et a soutenu ses sœurs… Et puis Thomas s’est de nouveau enfui, a de nouveau tourné le dos à une vie trop conventionnelle, trop cruelle. Tout peut se dire dans les non-dits.

En 2016, Philippe est contacté par Lucas à propos de Thomas, son père. Il est revenu pour mieux s’effacer. Pendu ! Il s’est pendu en silence, seul dans ses douleurs, ses questions, ses secrets. À quoi tient une existence, un amour, au bout d’une corde ? Lucas a compris avec le temps le lien qui unissait les deux hommes, ce qui les tenait car Philippe, lui devenu écrivain de renom, souvent interviewé, n’a jamais caché son goût pour les personnes de son sexe. L’un a opté pour la vérité ; l’autre s’est fondu comme il a pu dans le mensonge permanent qui aura fini par le broyer, le foudroyer, l’anéantir.

Besson

Philippe Besson, photo © DR

Philippe Besson ose pour notre plus grand bonheur, notre plus grande souffrance, lever le voile via ce roman « autobiographique » – méfions-nous toujours des romanciers, ils savent si bien raconter les histoires -, sur les souffrances, l’art de la dissimulation, les amours interdites d’une époque. Et s’il installe ce roman dans les années quatre-vingt, c’est à dire hier, c’est aussi parce que l’homosexualité n’aura été dépénalisée que sous Mitterrand. Combien de jeunes encore aujourd’hui dissimulent leurs attirances, leur véritable sensibilité pour les gens de leur sexe ? Trop nombreux ! Trop nombreux encore tous ceux qui – ne s’acceptant pas, rejetés par les leurs, les autres – tentent de ou se suicident. Arrête avec tes mensonges n’est pas qu’un simple roman, c’est un hymne à la tolérance, à l’acceptation même si cela ne relève en rien d’une sinécure mais d’un combat permanent.

Comme dans tous les romans de Philippe Besson, on retrouve des thématiques chères à l’auteur : l’abandon, la trahison, le mensonge, l’amour, le non-dit, le courage ou la couardise, la mort qui plane au-dessus de nos têtes.

À lire comme une urgence, en un seul jet. Comme une nécessité. À la deuxième lecture, je ne m’en remets pas.

La deuxième chronique de la semaine par Christophe

Chronique_Glasfurd

Christophe Maris, Journaliste – Écrivain – Expert en communication
©MARIS Conseil – janvier 2017 – Tous droits réservés
Image de Une : collection privée CM

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?