Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

[Chronique littéraire] Check-Point de Jean-Christophe Rufin (de l’Académie Française)

La chronique littéraire

Pour un féru de langue française notamment, d’aucuns pourraient m’objecter que Check-Point cela ne sonne pas franchement français mais c’est le titre que Jean-Christophe Rufin a choisi de donner à son dernier roman. Il s’en explique d’ailleurs à la fin de l’ouvrage, lui qui a l’honneur de siéger sous la coupole de l’Académie française, quai Conti à Paris et fondée – pour les néophytes -, en 1634 si ma mémoire est bonne par un certain Cardinal de Richelieu sous le règne de Louis XIII. Mais dit-on «point de contrôle» en lieu et place de «check-point» ? Je n’ai pour ma part jamais entendu autre chose que l’anglais. C’est ainsi, rien de bien dommageable en soi.

Jean-Christophe-Rufin-Check-point-240x352

Check-Point – Éditions Gallimard – 387 pages – Parution : mars 2015 – Couverture : ©Philipp Nemenz – Prix : 21 €

          Check-Point, le titre est formidablement choisi. Pourquoi ? Parce que pour ce club des cinq (quatre jeunes gens et une jeune femme) qui partent en convoi humanitaire au volant de deux camions chargés de vivres, de vêtements de France vers l’ex-Yougoslavie, la Bosnie-Herzégovine, rien ne va nécessairement se dérouler comme ils l’entendaient pour d’aucuns d’entre eux. Ils ne manqueront pas d’en passer des barrages plus dangereux les uns que les autres selon qu’ils tomberont sur des Serbes, des Croates, des Musulmans… Check-Point, si c’est l’histoire et les péripéties d’un groupe qui se découvre au fur et à mesure des kilomètres de routes à nid-de-poule, de traversées de villages détruits, de bivouacs improvisés, de forêts blanchies par la neige et merveilleusement silencieuses, c’est aussi l’histoire forte de chacun. Quand on prétend se lancer dans l’humanitaire, si l’on défend un idéal voire des idéaux, si l’on souhaiterait sincèrement que la paix revienne, on sait qu’on part au-devant de la guerre, de la mort, de l’horreur (et cette guerre ne fut pas pire mais pas plus glorieuse que les autres conflits entre 1992 et 1995), mais on ne sait pas nécessairement que l’on part peut-être en guerre contre soi-même, qu’on devra se remettre en question, qu’on acceptera l’innommable voire l’impensable quand on était au chaud dans les bureaux de l’ONU.

          Jean-Christophe Rufin nous peint autant avec une justesse remarquable ce que nos protagonistes vont découvrir entre peur, surprise mais aussi parfois admiration, les lieux, la beauté des montagnes des Balkans, ce sentiment –en plein conflit pourtant-, d’une certaine liberté au cœur des forêts, qu’il nous peint les portraits de cinq personnages totalement différents les uns les autres. Ils vont se découvrir en groupe mais le plus fort c’est qu’ils vont se confronter à l’introspection. Et des sentiments universels vont surgir sinon resurgir : les rivalités, la jalousie, l’envie, la domination, l’amour, la manipulation. Tout y est !

          Et si l’on devine la difficulté du parcours vécu tout au long de ces milliers de kilomètres pour rallier la France au cœur du conflit, on ne perçoit jamais le travail de dentellière réalisé par l’auteur. Les phrases, les chapitres s’épousent ou s’entrelacent avec une facilité déconcertante, résultat plaisant d’une maîtrise remarquable de la langue. Il n’y a pas de hasard.

Jean-Christophe-Rufin

Photo Jean-Christophe RUFIN ©DR

          Quand on revient de là, on pense bien entendu à l’épopée des personnages, jamais lisses, avec leurs aspérités –c’est ce qui fait sûrement leur charme. On pense aussi bien entendu à ce conflit où des personnes d’une même famille se sont déchirées pour des histoires de territoires, de suprématie, de religions. On pense aussi à tous ces charniers que la FORPRONU a laissé derrière elle, les Casques bleus tombés sur place. Il n’y a pas de guerre propre, il y a souvent des dommages collatéraux, sifflent des politiques véreux et cyniques. C’est ainsi.

          Même si le sujet est délicat… Jusqu’où et comment peut-on aider les autres tout en y trouvant son compte ? Ce roman est un incontournable de cette fin de printemps, de ce début d’été. Je l’ai littéralement dévoré. À vous l’honneur maintenant !

Christophe Maris, Journaliste-Écrivain-Expert communication
©MARIS Conseil – juillet 2015 – Tous droits réservés –
L’image de Une est une création de Nathalie Gautreau

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?