Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

Ártico un film magnifiquement gelé

artico_cadre

Après Amateurs (2008, prix du meilleur film et du meilleur réalisateur au Festival International de la Palma) et Iceberg (2011, mention spéciale du jury au Festival International de Gijón), Gabriel Velázquez clôture sa trilogie Famille et Solitude avec Ártico qui sort aujourd’hui.

Ce film a déjà reçu la Violette d’Or du meilleur film l’an dernier lors du Festival Cinespaña de chez nous à Toulouse ainsi que la mention spéciale du jury Génération lors de la Berlinale 2014.

J’ai cherché tout le long de la projection la signification du titre… Et quand j’ai eu des frissons gelés, j’ai compris.

 

Ártico nous embarque à Salamanque (ville natale du réalisateur) où les paysages dénudés et s’étendant à perte de vue sont aussi magnifiques que tristement nus. C’est l’histoire de Simon, Jota, Julia et Débi. Chaque portrait commence par un gros plan sur le visage de ces jeunes désœuvrés… Ils vivent ou plutôt survivent de magouilles deal d’armes et de drogues vols et rackets. Déjà parents ou au point de l’être, ils luttent contre cette solitude qui ne les rassemble même pas.

C’est un film lent. Avec peu de dialogues. Tout repose dans l’intensité de leurs regards perdus. La lumière est très présente et la photographie est sublime. L’ambiance noire et stressante, étouffante voire suffocante ne s’arrête jamais. On est pris dans leur mal être et malaise. Jusqu’au(x) drame(s)…

Les quatre jeunes comédien-ne-s (Victor Garcia, Juanlu Sevillano, Débora Borges, Lucia Martinez, les mêmes qui jouaient dans Iceberg) sont incroyablement justes et éblouissants de réalisme. Ils sont d’autant plus touchant-e-s que leurs silences en disent long. Ártico est froid gelé comme leurs vies laissées là sur le bord d’un chemin.

Artico 8

Simon : avoir un enfant à 16 ans a gâché ma vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Artico 4

Lucia : même ma mère n’est pas venue me voir à la prison.

artico

Jota : sans famille tu n’es rien.

Artico 2

Debi : je suis seule mais je vais conquérir le monde.

foto-artico-gabriel_velazquezÁrtico referme la boucle « famille/solitude » comme une scène dans ma vie. C’est aussi le grand thème du film. Et un dilemme que je ressens depuis de nombreuses années , mais que je ne suis pas capable de résoudre. Avec Árctico, je peux enfin exprimer ce sentiment à travers ces voyous du XXIe siècle, je définis le film parfois comme une “nature morte pour un film noir ». Les acteurs sont des jeunes qui vivent dans la banlieue de Salamanque, leur vie n’est pas tellement différente de celle dans la fiction. Ils devaient juste être eux-mêmes devant la caméra. Ártico est la suite de mon précédent film, Iceberg, réalisé il y a 3 ans avec les mêmes jeunes. Mais là, ils ont vieilli, ils cherchent un sens à leur vie, la situation n’est pas facile… Comme dans le désert, et dans l’Arctique. Lorsque je terminais (épuisé) mon film précédent, je pensais que je ne ferai plus jamais un autre film, mais quand je suis allé au Festival de Rotterdam, avec mon assistant réalisateur Manuel, j’ai découvert qu’il y avait d’autres façons de faire du cinéma et là j’ai senti la nécessité de faire un autre film. Cette fois-là, avec plus de risques, j’ai cherché dans mes souvenirs, la musique de mon pays, ses paysages et ses habitants. Je ne veux pas que la mémoire soit perdue, mais au contraire, la transmettre aux jeunes et leur montrer que nos traditions peuvent être aussi modernes que nous le désirons. Là, est né Ártico. J’ai fait le film avec mon cœur et mes tripes. Ce film est un hommage au cinéma « quinqui » des années quatre-vingts, grâce auquel l’Espagne a commencé à traiter la délinquance juvénile comme un réel problème social. Un hommage personnel à Carlos Saura, Eloy de la Iglesia et Juan Antonio de la Loma, entre autres. Et au grand Pirri, mon héros préféré. C’est également un hommage à mon pays, à mes racines, à la ville de Salamanque. À ses paysages, ses personnages, sa musique ancestrale. [Gabriel Velázquez]

Projection ce soir à 20 h 30 en présence du réalisateur au cinéma Utopia de Toulouse.

Photos fournies par le dossier de presse.

Tu aimeras sûrement aussi...

Pas de commentaire

Un commentaire à faire ?