Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

Ahpy happy en bleu pastel !

11907226_1213273005353398_5952388371474963206_n

Dans AHPY il n’y a pas de faute non non… Ce sont les initiales d’Annette Hardouin et d’Yves Patissier ! Ils sont créateurs textiles,  stylistes de vêtements « pièces uniques », de cosmétiques, de bijoux et d’accessoires. Ils sont également formateurs, proposant toute l’année des stages de couture et patronnage. Leur atelier est un cocon bleu pastel aux couleurs de la plante qu’ils affectionnent et travaillent depuis plusieurs années. Viens, je te raconte…

Une histoire d’amour

10891475_1045522192128481_6936048860408941582_nCe couple franco-allemand se rencontre de façon très insolite en 1997… Grâce aux pages b̶l̶e̶u̶ ̶p̶a̶s̶t̶e̶l̶ jaunes ! Yves raconte : je cherchais un atelier pour réaliser en petite série mes créations, modèles que j’avais fait faire par une couturière. Je cherche dans les pages jaunes des créateurs… Deux réponses défavorables et la troisième fut la bonne ! Annette avait compris ma demande, mais ne pouvant me parler trop longtemps, on a fixé un rendez-vous. Au fil de notre conversation professionnelle, nos regards se sont croisés… et depuis nous ne nous sommes jamais quittés. Nous partageons les moments pro comme les moments intimes et l’enthousiasme est toujours le même depuis 18 ans !

Ensemble donc depuis 1997 mariés en juin 2014 (Il fallait convaincre Annette ! ajoute Yves)

Annette est allemande. Ce petit bout de femme pétillante fait des études de stylisme à Hanovre puis créée un atelier en 1987 à Chatou (dans les Yvelines) où elle accueille une clientèle internationale, avec des pièces uniques et deux défilés par an en France et Allemagne. Yves lui, après une formation en mécanique et soudeur s’offre en 1996 une totale reconversion professionnelle et obtient un diplôme de styliste-modéliste-patronnier-gradeur.

Après leur rencontre, les expériences industrielles d’Yves et de la couture d’Annette se révèlent fructueuses et créatives. En 1999 ils s’installent ensemble à la campagne (à Saint-Cézert, au Nord de Toulouse).

Dès 2007 l’heureux duo AHPY s’est installé dans l’atelier de Toulouse au 89 rue du Caillou gris (quartier des Minimes) et est présent dans des endroits emblématiques comme l’office du tourisme ou la maison de Haute-Garonne.

12227725_1271252586222106_817402638676822004_nNon ce n’est pas  difficile de travailler ensemble car nous partageons nos tâches en respectant les compétences de l’un et de l’autre. Annette est plutôt dans la création, la réflexion, l’achat des matières, le choix des couleurs, l’administration, la comptabilité… Sans parler de la couture et bien sûr la teinture pour laquelle je l’aide (il faut de la force pour tordre, essorer les grandes pièces de tissu). [Yves]

Yves réalise les prototypes de vêtements et d’12108707_10207434083227869_3455809293762686260_naccessoires d’après mes dessins. Il réalise des  toiles prototypes en couture et les gradations de tailles, je coupe les pièces telles que des hauts mailles, des tuniques et autres. Il est également formateur en patronage et couture pour des professionnels  et particuliers (Pôle Emploi, Cap emploi, Afdas, Fafcea, Fongecif, CPF etc..). L’entreprise d’ailleurs est organisme de formation déclaré. Yves prend aussi en charge les aspects logistiques, entretien des locaux… C’est un Mac Gyver indispensable ! [Annette]

Voir la vie en bleu…

11907226_1213273005353398_5952388371474963206_nPuis en 2002 à l’occasion d’une visite découverte à Lectoure, c’est LA rencontre avec Henri et Denise Lambert. Et le pastel entre dans leur vie ! Henri Lambert était le secrétaire perpétuel de l’académie des arts et des sciences du pastel et s’était fait connaître dans les années 1995-1996 en redécouvrant la mythique culture de ce fameux bleu. Avec Denise, son épouse, ce Bruxellois tombé amoureux du Gers s’était installé dans l’ancienne tannerie du Pont de Pile de Lectoure, où ils ont relancé deux hectares de culture de pastel. Henri et Denise avaient ainsi pu développer plusieurs produits au sein de la société Bleu de Lectoure : teintures, encres, peintures, crayons à dessin… Henri Lambert est décédé à 55 ans en 2010.

Annette et Yves collaborent étroitement avec Denise Lambert pour la mise en route d’une gamme cosmétique en France, mais aussi en Autriche et en Allemagne. Le pari est une réussite : nous créons une ligne de vêtements pastel pour leurs boutiques explique Annette. Et pendant dix ans nous créerons des collections avec de tisserands de la région (Castres).

Le pastel est même l’objet d’une promotion de la ville de Toulouse pour la fête française à Düsseldorf en Allemagne (en 2013 et 2014).

Il y a quelques jours, AHPY a participé au Salon International du Patrimoine Culturel qui a eu lieu au Carousel du Louvre à Paris. Nous y sommes allés en notre qualité d’artisans d’art. C’est la deuxième année que nous y sommes avec la chambre régionale des métiers de Midi-Pyrénées. C’est l’occasion de partager notre savoir-faire et promouvoir le patrimoine régional (le pastel).

Histoire du pastel

Propriétés : plante fourragère précoce, plante tinctoriale, remède anti-scorbutique, pour cicatriser les plaies, contre la jaunisse, l’ictère et les maladies de la rate.

Dès l’Antiquité, les Egyptiens teignaient au pastel, Isatis Tinctoria, les bandelettes dont ils11130239_1117558494924850_7412883829356770469_n emmaillotaient leurs momies. Le Moyen-Age, à son tour, reconnut ses vertus médicinales et cicatrisantes. Selon les archives marseillaises ce sont les Maures qui introduisirent le pastel dans toute le sud de l’Europe.

Le début du XVe siècle le vit fleurir en Angleterre, alors que quelques temps plus tard, les pays du nord se spécialisent dans la teinture en redécouvrant les propriétés tinctoriales de cette plante.

Les feuilles étaient récoltées en septembre et amenées chez le meunier pastellier où elles étaient écrasées sous une meule, pour produire une pâte végétale qui était laissée à fermenter pendant huit semaines.

A partir de là, les mouleurs venaient mouler à la main des boules de la taille d’un pamplemousse. Ces boules se nomment des « Cocagnes » ou « Guesdes » au-dessus de la Loire. Elles seront mises à sécher durant quatre mois et ainsi deviendront dures, noires et plus petites et ainsi plus faciles à transporter. Sous cette forme, le pigment bleu se conserve quelques mois et peut donc faire l’objet d’un commerce international.

En France, à la Renaissance, l’Occitanie enfante le légendaire Pays de Cocagne et Toulouse s’impose au cœur du commerce européen du bleu. Ceux qui deviendront les plus célèbres négociants pasteliers de l’histoire s’y installent, accumulant des fortunes extraordinaires et bâtissent des hôtels pastelliers dans la ville rose.

Cependant leur puissance aussi fulgurante qu’éphémère ne surmontera pas les incidents de l’histoire. Ainsi les guerres de religion et l’arrivée de l’indigo importé des Indes plongent le midi toulousain dans le marasme. La culture du pastel connaît son premier déclin.

Au début du XIXe siècle, Napoléon Ier créa une école expérimentale à Albi pour l’extraction de la fécule colorante des feuilles de pastel. Les recherches aboutirent à la réduction du temps d’extraction de la couleur, passant de 8 mois à quelques jours. Tous les soldats de l’Empire seront habillés en bleu de Pastel. Le milieu du XIXe siècle abandonne définitivement l’utilisation du pastel, tout comme l’arrivée des colorants de synthèse au XXe siècle feront oublier la garance et l’indigo.

[Source sur le site de Denise et Henri Lambert Bleu Pastel de Lectour]

La gamme pastel de chez AHPY

Vêtements et accessoires, bijoux et cosmétiques, il y en a pour tous les goûts ! Quelques exemples…

La fête du pastel à Loubens-Lauragais

Ces journées sont nées du besoin de faire connaître et partager le bleu de pastel. Le dernier week-end de juin depuis quelques années, tout le village se met au bleu !

 

Le pastel rend heureux ! (même les gens qui n’aiment pas le bleu)

Il rend heureux aujourd’hui Eve, Caroline, Damien, Marie, Elisabeth et les autres. Car, pour une journée, ils seront « les teinturiers du bleu », grâce aux efforts déployés depuis des années par Henri et Denise Lambert du Bleu de Lectoure non seulement pour redonner vie au bleu de pastel mais aussi pour créer une filière économique autour de toutes les possibilités que possède cette plante. Annette Hardouin, styliste et partenaire du Bleu de Lectoure est la complice et organisatrice de ces « folles journées » de teinture.
Pourquoi le pastel rend-il heureux ? Parce qu’il remet sur le devant de la scène une culture ancestrale qui fait partie de notre patrimoine local, donc de notre culture.
Parce qu’il raconte des histoires de volets et charrettes bleus, de peurs bleues, de pays de cocagne, de boules de cocagne si précieuses que, pour les faire sécher, on les suspendait en haut de mats savonnés dits « mats de cocagne ».
Parce qu’il véhicule du mystère, le bleu de pastel n’est pas une teinture ordinaire… « il ne se fait pas en machine à laver » comme dit Denise ! Le pastel se découvre, s’apprend, se mérite. Il est naturel, vivant, noble. Couleur mariale, royale, le bleu de pastel résulte d’une alchimie entre la plante, l’eau et l’air !

C’est tout cela que Eve, Caroline, Damien, Marie, Elisabeth et les autres sont venus découvrir au cours de cette journée.
Ils sont venus, bien chargés, avec tout un tas de choses à teindre : foulards, petit linge de table,lingerie ancienne, dentelles, soieries, cotonnades, petites robes, lampions (!) et des idées plein la tête.
La journée commence par un moment où Denise raconte l’Histoire et les histoires de bleu en France et en Europe. Elle explique que devant le bleu il faut rester humble, parce que, même aujourd’hui, on ne maîtrise pas encore complètement le processus de façon scientifique et que l’on reste tributaire d’un certain nombre de phénomènes… météorologiques par exemple.
Elle précise qu’il y a des règles à respecter pour réussir de belles teintures et aussi que l’on peut rater !

Vient ensuite le moment fort attendu où l’on va se diriger vers les cuves préparées le matin même par Denise et Annette.
Non non… on ne met pas le tissu comme ça dans la teinture ! Il faut d’abord choisir les pièces à teindre et les faire tremper pour « ouvrir les fibres ». Après seulement on pourra se tranformer en « magicien(ne) ».
Parce que teindre avec le bleu de pastel relève de la magie !
On n’imagine pas, tant qu’on ne l’a pas vu, que le tissu blanc immergé lentement dans cette eau sombre, mousseuse et bleue-verdâtre, va ressortir jaune-vert et bleuir au contact de l’air ! C’est là un instant magique renouvelé à chaque plongée. Que l’on soit acteur ou spectateur, on ne s’habitue pas, on est chaque fois surpris et fasciné.
Nos stagiaires s’y sont d’ailleurs laissés prendre. Impossible de les arrêter, pas même pour la pause café… Sanglés dans leurs tabliers bleus, et avec les conseils avisés de Denise et Annette, ils ont teint sans se lasser, essayé plusieurs techniques, partagé leurs impressions, exprimé leur étonnement, savouré leurs réussites.

Avec leurs mots, ils témoignent entre éblouissement, surprise, excitation, rencontre coup de foudre mais aussi apaisement, caresse, bien-être, authenticité et partage. Comme le dira Caroline : « je suis étonnée mais pas étonnée de l’être ». Pour Damien :« le pastel c’est une rencontre, un cheminement » et pour Denise : « un bleu qui ne laisse personne indifférent… on ne s’en lasse jamais, c’est une quête ».
Finalement, une belle journée bleue sous le signe de la créativité, du partage et de la convivialité. Nos stagiaires sont repartis HEUREUX ! ». [un texte écrit en 2011 par Marie-Lise]

image

10492078_10152478358099654_1712686445997295254_nMarie-Lise Gautier -qui signe aussi toutes les photos de la marque (et de cet article)- est une précieuse collaboraCtrice de l’happy duo AHPY : toulousaine depuis plus de cinquante ans, une formation en droit… qui la mènera un peu à tout (administration, immobilier, nouvelles technologies, création d’entreprises, communication-marketing et photo…), Marie-Lise fait de la photo avec son petit « Kodak » depuis son enfance ! Puis viendra l’argentique en 1970 et le reflex numérique depuis 2010.

Je connais Annette et Yves depuis plus de 15 ans, rencontrés par une amie commune. Je couds aussi… alors le lien s’est très vite fait. Leur histoire d’entreprise et puis ensuite le pastel (dont je connaissais l’histoire) m’ont conduite à m’intéresser à leur développement. Dans l’aventure en tant qu’amie et ensuite en freelance photographe. Je suis comme eux tombée dans le pastel et suis devenue une accro…

Côté personnel, Marie-Lise souhaite continuer sa série de portraits d’artistes/artisans (une première expo avait eu lieu de février à avril : « Visions croisées-Femmes artistes aux Minimes » où elle mettait 5 femmes artistes à l’honneur.), pourquoi pas une autre expo, et un projet de livre photos sur le pastel… Toujours voyager et ouvrir les yeux, voilà ce qu’elle veut Marie-Lise. Elle n’est donc pas prête d’arrêter de nous faire rêver dans ses belles images. Voilà son site.

1462878_765792450101458_956361382_nA la rencontre d’AHPY

Sur le marché de Noël du Capitole jusqu’au 27 décembre au chalet n°78 tu peux retrouver Annette et Yves.

Sinon du lundi au vendredi de 9 à 18 h ou sur rendez-vous dans leur atelier des Minimes (89 rue du caillou gris)

Sur la toile bleue : le site, la page Facebook, sur Pinterest.

Pour les formations c’est par ici.

Le site des fêtes du pastel et celui de l’association Infiniment Pastel.

En savoir plus : l’émission Des racines et des ailes du 25 novembre sur les secrets de fabrication du fameux bleu de Lectoure… Voilà le replay.

12318227_10153701272979654_1276863967_o (1)

Annette, Marie-Lise et Yves happy d’être AHPY !

12246812_1271252149555483_2370605703684749398_n

Nouveauté pour 2016 : l’atelier découverte (à partir de 10 personnes).
Pendant deux heures, tu vas assister à une démonstration-action au cours de laquelle tu pourras faire connaissance avec le pastel, son histoire et ses usages. Une démonstration de teinture où tu pourras teindre un échantillon de tissu. Cet atelier est une première approche du pastel et permettra d’évaluer ton désir d’aller plus loin en teinture avec le pastel. Dès le mois de janvier au tarif attractif de 35 €. En partant, tu emporteras un chèche teint par Annette.

image (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu aimeras sûrement aussi...

1 commentaire

  • Répondre Evelyn C 2 décembre 2015 at 10 h 50 min

    Super bien fait l’article, très complet! Ah ce bleu pastel,a vraiment un mystère!!

  • Un commentaire à faire ?