Good News for you, we give more choice to read good articles, such as: about Abercrombie UK Clothing:Abercrombie UK,about Hollister Clothing UK:Hollister Outlet UK,about Burberry UK:Burberry outlet uk,About Louis Vuitton fr:Louis Vuitton Pas Cher,about canada goose canada:canada goose outlet,ralph lauren fr:ralph lauren pas cher,moncler fr:moncler pas cher, and moncler uk:moncler outlet,ralph lauren uk:ralph lauren outlet online,Polo Ralph Lauren fr:Polo Ralph Lauren Pas Cher,moncler fr:moncler jackets,Hollister fr:Hollister Pas Cher,Louis Vuitton uk:Louis Vuitton outlet UK. Best canada dvd shop Every people like beautiful things, but they donot know how to different.Today, we just show you some good articles to let you know more about beautiful things. first is ralph lauren sale uk, and ralph lauren soldes fr. about winter coats moncler outlet uk, and canada goose outlet canada direct,canada goose uk outlet clothing.doudoune moncler pas cher moncler fr, and goose ca canada goose sale. When you want watch tv, you can buy cheap dvd us,dvd Australia. Play golf, you can visit cheap golf clubs, Golf Sale uk. Women will like fashion bags, Louis Vuitton Outlet UK, and fr Sacs Louis Vuitton Pas Cher, and beats headphone uk cheap beats by dre, fashion clothing hollister outlet uk, and vêtements pas cher Hollister Pas Cher, hollister outlet uk, burberry uk Burberry Outlet. How it popular? we should let you know more information about beautiful things, please read carefully and get some useful things!
Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Canada Hollister UK Michael Kors outlet uk ugg pas cher New Balance pas cher new balance 574 pas cher new balance canada New Balance Trainers New Balance Trainers New Balance shoes north face canada north face outlet Isabel Marant Sneakers ugg pas cher Ralph Lauren Paris Ralph Lauren Canada

Rencontre avec Agnès Leclercq, photographe de la ville rose

J’ai choisi de t’emmener à la rencontre d’une artiste toulousaine, Agnès Leclercq, dont l’univers, très beau, se raconte en photos… Suis-moi jusqu’à la fin de cet article, où un cadeau t’attend !

Les débuts d’Agnès Leclercq dans la photo

Portrait d'Agnès Leclercq ©  Lionel Auger

Portrait d’Agnès Leclercq © Lionel Auger

La photo chez Agnès s’est transmise de génération en génération. Ils ont ça dans le sang ! Sa grand-mère prenait déjà des photos, tu te rappelles de l’appareil à soufflet ?

Agnès fut modèle pour son père qui faisait des portraits d’elle. Elle se souvient qu’à ce moment-là, adolescente, elle l’observait. C’est bien plus tard qu’elle a appris que son oncle faisait également de la photo.

Bien qu’influencée par sa famille, c’est seule qu’Agnès a fait le choix d’apprendre, en autodidacte.

Abonnée au magazine « Chasseur d’image », elle l’a potassé pendant des années et il est devenu sa référence.

En apprenant seule pour ne pas être influencée, cela lui a permis de développer son esprit critique. Pour son baccalauréat, elle se souvient avoir demandé un appareil-photo Réflex.

Rétrospective : de 2005 à aujourd’hui

2005 : sa rencontre avec l’association IBO (collectif d’une centaine de photographes qui organise un festival d’exposition tout le mois de mai) a été décisive, ils  lui ont « mis le pied à l’étrier » en lui proposant d’exposer dans toute l’agglomération toulousaine.

2008 : Agnès a remporté le 1er prix du rallye photo organisé par la MJC de Pibrac. « C’était encourageant ! »

2009 : Une année importante ! Agnès a participé au concours « Les 24 h du numérique » sur un thème libre avec comme contraintes : 24 heures pour prendre 24 photos dans un périmètre délimité, le sanctuaire de Lourdes. Challenging, tu me diras… Elle s’est classée parmi les 5 finalistes sur 24 photographes en compétition avec un seul lauréat, autour de photographes professionnels. Agnès entrait dans l’univers des pros !

Je suis sûre que ta curiosité est à son maximum et que tu as envie de savoir quel thème Agnès a choisi ! Parce que moi oui, je suis impatiente !

Elle s’est imposé le thème, « Les couleurs de l’espoir » en jouant sur 2 tableaux : la guérison utilisant des symboles de la résurrection.

Le propriétaire d’un hôtel de Lourdes, membre du jury, a pris une partie de sa série en exposition permanente. Donc si tu te balades à Lourdes et qui plus est, dans cet hôtel, tu auras la chance de découvrir les photos de notre artiste toulousaine !

Toujours en 2009, elle est sélectionnée au « 111 des arts », expo-vente, principalement de peintures et de photos, parmi 111 artistes, avec un format carré imposé. C’est lors de ce concours qu’est née la série « Abstrac’tion » qui a été retenue, dont une sous-partie faite uniquement à partir de la matière Eau est maintenant bien connue sous le nom « Abstract’eau ».

Son inspiration est venue de son père qui l’a mise au défi de produire de la photo abstraite.

Elle est parvenue à le relever en s’appuyant sur ses souvenirs de peinture contemporaine abstraite, imprégnée pendant 2 ans dans cette recherche sur la peinture, elle s’est retrouvée nez à nez avec un angle de vue pour faire une série pointillisme. Le pointillisme étant une technique utilisée en peinture faisant partie de l’impressionnisme qui passe par l’application de petits points de couleurs distinctes pour former une image.

2010 : Elle participe en binôme avec Jean-Marc Heller au « Marathon de la Fnac ». Ils ont gagné sur le thème « Les trésors de la nuit toulousaine » en proposant une photo de nuit de la Halle aux grains.

En septembre, à travers son environnement professionnel chez Airbus où Agnès est ingénieur et coach, elle a proposé ses séries « Jeu de dames » et « Rose pour les filles » qui ont été sélectionnées pour le Family Day et ont fait l’objet d’une exposition pendant un mois. A l’issue de cette exposition, 25 photos sont gardées pour décorer 20 salles chez Airbus. Et 6 ans plus tard, lors du réaménagement d’un bâtiment, ses photos ont été encore mises en valeur et ses collègues ont bien reconnu son travail de photographe.

2010-2011 : Moment de reconnaissance pour Agnès ! Au salon de la photographie à Paris, elle présente ses photos lors du concours « Map 2010 Olympus » sur le thème « Regard de femme », pour lequel elle est lauréate avec la série « Jeu de Dames » au stand du magazine « Chasseur d’images ».  Voyant ses photos et entendant ses explications sur le fait d’avoir appris la photographie dans leurs magazines, ils lui répondent : « Vous avez fait plus qu’apprendre ! » Agnès était heureuse d’être reconnue par sa référence.

Zoom sur ses séries

  • « Miroir aux silhouettes »

C’est lors du « Marathon de la Fnac », qu’elle a produit également cette série qui s’apparente à du cubisme. La photo est prise sur le vif. Comme pour « Pointillisme », l’angle de vue lui a sauté aux yeux.

  • « Jeux de dames »

Cela faisait 10 ans que de la fenêtre de son bureau, elle observait parfois les allées et venues de ses collègues sur un parvis immense et elle a trouvé qu’ « il y avait quelque chose à faire », sans savoir quoi au départ ! Au début elle appelait la série « La Fourmilière humaine », c’est grâce à l’œil affûté de sa sœur qui lui a indiqué : « Tes photos on dirait un damier » que la série est  devenue « Jeu de dames ».

Sa sœur a contribué grandement dans cette série à travers certains titres qui accompagnent chacune des 38 photos. Cette série a demandé un gros travail, à savoir 800 photos à retraiter et 4 jours pour constituer l’histoire, sélectionner les photos et choisir les titres.

Son travail a été présenté au salon de l’art de Gimont. Présentant un regard féminin sur la place des femmes dans l’industrie, cette série a plusieurs niveaux de lectures.

  • « Apparitions estivales »

« L’humain revient dans mes séries, je m’inscris dans cela ».

Cette série joue avec l’insolite de l’apparition de baigneurs dans une brume estivale. L’humain revient dans ses photos, mais comme dans « Pointillisme » avec une distance et une sorte de masque, de voile entre lui et la photographe.

  • « Abstract’eau »

Au cours d’une projection de son exposition « Abstrac’tion » dans une cour toulousaine, une copine du collectif qui a vu la série lui a proposé d’exposer ensemble, c’est ainsi que la série est devenue Abstract’eau. « L’eau est un support au niveau des reflets, des couleurs, le challenge va être de montrer quelque chose qui est sous ton nez mais que tu n’as jamais vu comme ça ! »

La Vi(ll)e En Rose : Qu’est-ce que tu aimes photographier ?

Agnès Leclercq : Je photographierais tout ! C’est presque comme un défi de trouver dans tout endroit, dans la vie quotidienne, le beau à photographier ! »

Lver : Qu’est-ce qui te plaît dans la photographie ?

A. L. : C’est la seule activité que j’ai apprise, que j’ai faite toute seule depuis le début et pour laquelle je me sens légitime ! Quand je pars en quête photos, je suis comme dans un état méditatif, dans un état de flow (concept, élaboré par le psychologue Mihály Csíkszentmihályi), complètement plongée dans mon activité, et c’est agréable et ressourçant !

Quand j’ai voulu approfondir un loisir, c’était une évidence que ce devait être la photo. Et depuis cette décision, j’ai eu pas mal de réussites !

La photographie est une activité assez particulière pour moi car je la pratique seule alors que j’aime être entourée.

Lver : Quelle est ta façon de travailler au niveau de la prise de vue ?

A. L. : Parfois, je pars en quête de photos. Je pars chercher des photos avec une idée – en chasseurs d’images » comme pour « Jeu de Dames », néanmoins des photos s’imposent à moi. Pour les séries « Miroir aux silhouettes » ou « Pointillisme » elles se présentent à moi et je n’ai plus qu’à les recueillir.

Je peux mettre beaucoup de temps à réaliser une série, 2 heures, 2 ans, ou 7 ans !

Lver : Quelle est ta façon de travailler au niveau du post-traitement ?

A. L. : J’essaye d’en faire le moins possible, mais j’y passe quand même beaucoup de temps car je souhaite être très précise, au niveau de la luminosité, du contraste, du cadrage.

C’est important pour moi de garder le naturel de la photo !

Ses dernières expositions

2016 : Ses photos, préalablement retenues lors d’une vente aux enchères de photos d’avion, « les 100 ciels » en 2006, par le commissaire-priseur Labarbe, connu pour ses ventes d’art et d’aéronautique, ont été proposées à nouveau lors de la vente « Concorde ».

Exposition à Neauphle-Le Château, à côté de Versailles. 1ère exposition en région parisienne avec la série « apparitions estivales ».

Exposition sur l’aire de pique-nique à Laurac dans une galerie champêtre « Les chemins de  photos » entre Bram et Mirepoix, sur la D119.

2017 : Au Salon Aéronautique International du Bourget, Agnès est sélectionnée dans une exposition collective sur le thème des postes de travail dans l’aéronautique.

Pendant 10 jours, Agnès fait des prises de vues sur le vif dans les bureaux et les chaînes d’assemblages d’Airbus, de ses collègues travaillant normalement.

Une photo d’un compagnon travaillant sur le train d’atterrissage d’un A330, sur la chaîne de Clément Ader, est retenue pour cette exposition.

Lver : Est-ce que l’on peut parler d’art figuratif et d’art abstrait lorsque l’on s’arrête sur ton travail ?

A. L. : Je fais de la photo conceptuelle : il y a une démarche, une idée ! Chaque série est cohérente graphiquement et par le thème par contre chaque série est complètement indépendante et différente des autres.

Par mes temps de création des séries et mon souhait de m’exprimer par ce moyen, je me sens plus proche d’une artiste que d’un photographe faisant des clichés de type reportage avec une pression du délai de remise des images.

Lver : Où est-ce que l’on peut voir tes séries, se les procurer ?

A. L. : L’intégralité de mes séries est sur mon site Art Majeur avec possibilité d’achat sur le site.

Tu as la possibilité de choisir le support d’impression. Disponible en poster, en toile et en impression sur métal.

Si tu as des propositions d’expositions, dans des lieux aussi différents qu’ils puissent être, dans des festivals, tu peux me contacter via mon site internet.

3 mots pour clôturer notre interview

  • Expression
  • Naturel
  • Spontanéité

Et un cadeau rien que pour toi, Vi(ll)e en rosien, Vi(ll)e en rosienne ! Agnès Leclercq t’offre 20% de réduction sur l’achat de ses photos !

J’ai rencontré une photographe passionnée par ce qu’elle fait, ce qu’elle révèle, ce qu’elle met en lumière à travers ses clichés, ses séries.

Une artiste qui a le goût du challenge et qui au fil des années cumule les succès et les réussites !

A ce jour, Agnès comptabilise une centaine d’expositions.

Le temps de l’interview, Agnès m’a laissé entrer dans son univers où elle capte l’image, s’inspire de ce qui l’entoure, je me suis sentie invitée à marcher avec elle pour cueillir la photo, capturer l’instant ! Merci pour ce partage !

Tu aimeras sûrement aussi...

1 commentaire

  • Répondre Catherine Chavanne 5 octobre 2017 at 23 h 34 min

    Félicitations Agnès pour ce beau reportage !
    Catherine

  • Un commentaire à faire ?